Actu

Bientôt un nouveau concurrent pour le DLSS et le FSR ? Microsoft prépare sa propre solution

27 février 2024
Par Pierre Crochart
Bientôt un nouveau concurrent pour le DLSS et le FSR ? Microsoft prépare sa propre solution
©Artem_Tiunov/Shutterstock

Une nouvelle technologie de supersampling pourrait rejoindre celle de Windows dans les prochains mois, et elle est signée Microsoft.

La Game Developers Conference (GDC) se prépare, et Microsoft fourbit justement ses armes pour l’échéance. En tout cas, le calendrier du géant de l’informatique se précise : d’après VideoCardz, la technologie de supersampling de la marque serait présentée lors de l’événement. Et on connaît déjà son nom.

À partir de
639,48€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

Le DirectSR dans les starting-blocks

D’après le planning de la GDC, une conférence présentée par Microsoft réunira des acteurs de la marque, de Nvidia et d’AMD le 23 mars prochain. Pour les spécialistes, cette discussion s’articulera autour de DirectSR, le nom de la fonctionnalité de supersampling de Windows.

Direct Super Resolution (son nom complet), veut ainsi se poser en tronc commun pour les joueurs et joueuses, mais également pour les développeurs, qui doivent concevoir des jeux en les optimisant pour le DLSS (la technologie de Nvidia) ou le FSR/XeSS (les solutions d’AMD et Intel, plus ouvertes).

Windows étant en très large majorité la plateforme préférée des personnes jouant sur PC, il semblait évident que le constructeur se saisisse de ce sujet. D’après la rumeur, DirectSR sera directement injecté dans l’API DirectX (laquelle pilote l’allocation des ressources graphiques d’un ordinateur).

Windows DirectSR
Une capture d’écran de la fonctionnalité Automatic Super Resolution sur Windows 11.© VideoCardz

Quel intérêt pour les joueurs et joueuses ?

Le supersampling a gagné en intérêt ces dernières années. Il faut dire que les jeux vidéo sont aujourd’hui bien plus ambitieux du côté graphique. Les cartes graphiques, même les plus perfectionnées, n’ont pas toujours les épaules pour les présenter sous leur meilleur jour. C’est là qu’intervient le supersampling : grâce à l’intelligence artificielle, une image de plus haute résolution est calculée alors que le jeu tourne dans une définition inférieure à celle de l’écran. En résulte un gain de performances notable, tout en ne dégradant pas (ou peu) l’aspect visuel.

Jusqu’à présent, les développeurs de ces technologies font bande à part – même s’il n’est pas rare de voir certains jeux prendre en charge à la fois le FSR, le XeSS et le DLSS. Avec DirectSR, Microsoft pourrait améliorer la compatibilité globale des jeux avec ces technologies, et donc alléger la charge de travail des développeurs en leur évitant de jongler avec les API.

Il faudra patienter jusqu’au mois prochain avant de savoir exactement de quoi il retourne.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste