Actu

Déjà la fin du Voyage pour ABBA, de retour quarante ans après leur dernier album ?

06 novembre 2021
Par Félix Tardieu
ABBA jouant "Chiquitita" en Suisse (1979) pour le concert Music for UNICEF.
ABBA jouant "Chiquitita" en Suisse (1979) pour le concert Music for UNICEF. ©Peter Mazel/Sunshine International / via Wikimedia Commons

Le mythique groupe suédois signe un comeback inespéré avec Voyage, son neuvième album studio, quarante ans après la sortie de The Visitors. ABBA remontera une dernière fois sur scène à Londres en 2022, dans des conditions un peu particulières.

Dancing Queen, Gimme!Gimme!Gimme!, S.O.S, Mamma Mia… Inutile d’énumérer tous les morceaux cultes du groupe ABBA qui ont illuminé les années disco. En dix à peine, de leur premier album Ring Ring (1973) à leur séparation en 1981, ABBA est devenu un phénomène d’ampleur mondiale. La dissolution du groupe, précipitée par les divorces successifs des deux couples à l’origine du célèbre quatuor, n’a pas été un frein à son succès, bien au contraire. Dans les années 1990, ABBA est paradoxalement à son apogée : l’album ABBA Gold (1992), mix des plus grands succès du groupe, devient rapidement l’un des albums de compilation les plus vendus de tous les temps avec près de trente millions d’exemplaires écoulés. Les groupes de reprises d’ABBA se multiplient et rencontrent un succès fou. En 1999 est créée Mamma Mia!, une comédie musicale au succès international (plus de 65 millions de spectateurs dans le monde à ce jour) qui sera adaptée au cinéma en 2008, puis aura droit à une suite dix ans plus tard. Les membres du groupe s’étaient brièvement retrouvés en 2018 pour enregistrer quelques morceaux, mais sans qu’aucun concert ni album ne soient annoncés. Mais en septembre dernier, ABBA annonçait enfin la sortie d’un nouvel album intitulé Voyage, suivi d’une tournée de concerts à Londres… sous forme d’hologrammes. 

Les avatars numériques du groupe ABBA générés par les équipes d’ILM © UMG

Ce nouvel album, bien moins disco et nettement plus mélancolique, ressemble effectivement à un chant du cygne pour le groupe suédois. Benny Andersson, un des membres du groupe, l’a d’ailleurs confirmé dans une interview donnée à The Guardian : ABBA se séparera définitivement à la fin de la tournée de Voyage. « (…) je n’ai jamais dit moi-même qu’ABBA était fini pour de bon. Mais je peux vous le dire maintenant : c’est fini ». À présent septuagénaires, les membres d’ABBA se sont réunis une dernière fois pour donner vie à leurs doubles numériques – dénommés les « Abbatars » (contraction de Abba et avatar) – spécialement conçus par ILM, la société d’effets spéciaux créée par George Lucas en amont de la sortie du premier Star Wars. Pendant des mois, les membres d’ABBA ont donc répété les morceaux de ce show hybride, équipés de capteurs et entourés par une centaine de caméras et d’ordinateurs. Ils retrouveront ainsi l’apparence qu’ils avaient à la fin des années 1970, période dorée du groupe. Une salle d’une capacité de 3000 personnes a spécialement été construite en banlieue londonienne, à raison de huit concerts par semaine de mai à octobre 2022. ABBA pourra donc à nouveau faire le tour du monde, tandis que ses membres fondateurs profiteront paisiblement du spectacle augmenté de leur jeunesse… 

Abba, Voyage, 2021 © Polar-Universal

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste
Pour aller plus loin