Actu

Call of Duty : Vanguard : tout ce qu’il faut savoir sur ce nouvel opus qui sort aujourd’hui

05 novembre 2021
Écoulée à plus de 320 millions d'exemplaires, la franchise Call of Duty est un poids lourd du gaming.
Écoulée à plus de 320 millions d'exemplaires, la franchise Call of Duty est un poids lourd du gaming. ©Activision

Après un come-back en pleine Guerre froide l’année dernière, la Seconde Guerre mondiale fait son grand retour avec Vanguard.

La fin d’année est souvent la période des bonnes vieilles traditions et s’il y en a une qui ne déroge pas à la règle en 2021, c’est bien l’arrivée d’un nouveau jeu Call of Duty. Un an après Black Ops : Cold War, la franchise de FPS d’Activision, qui a souvent accueilli des stars d’Hollywood, est de retour avec un nouvel opus intitulé Vanguard, qui nous replonge cette fois en pleine Seconde Guerre mondiale. Disponible sur PS5, PS4, Xbox Series, Xbox One et PC, le titre développé par Sledgehammer Games devrait à coup sûr être l’un des hits de ces prochaines semaines et une idée cadeau de choix pour Noël. Cette fois, il n’y aura pas de débarquement sur les plages en Normandie, de batailles enneigées dans les Ardennes ou d’affrontements explosifs à Pearl Harbor. À la place, le mode campagne de ce nouvel opus nous permet de suivre le récit fictif d’un commando de soldats connu sous le nom de « Task Force One ». ​​

Retour en pleine Seconde Guerre mondiale

En incarnant cinq soldats d’élite recrutés au sein de cette nouvelle unité, la mission est d’infiltrer des sites prioritaires, éliminer des cibles ennemies importantes et collecter des renseignements militaires vitaux pour l’Axe. Les membres de l’escouade sont des soldats dont les différentes actions individuelles ont aidé à changer le cours de la Seconde Guerre mondiale sur quatre fronts majeurs : Front de l’est, Front de l’ouest, Pacifique et Afrique du Nord. Librement inspirés de véritables soldats ayant œuvré pendant le conflit, ces derniers seront amenés à s’unir lors de cette campagne pour être le fer de lance de Task Force One, lançant ainsi le concept de « Forces spéciales » internationales. Du côté de l’histoire, cette escouade aura pour mission d’en apprendre plus sur le mystérieux Projet Phénix, dirigé par l’impitoyable officier Nazi Hermann Wenzel Freisinger.

Un mode multijoueur toujours plus intense

Mais qui dit Call of Duty dit aussi mode multijoueur et, bien entendu, celui-ci est présent dans Vanguard. Dévoilé en septembre dernier via un trailer, ce mode multijoueur comporte 20 cartes jouables au total, dont 16 incorporées aux modes de jeu classiques de la franchise : match à mort par équipe, mêlée générale, recherche et destruction, capture de drapeau… Les quatre autres maps sont quant à elles disponibles dans un tout nouveau mode de jeu intitulé « Champion de la Colline », dans lequel les joueurs s’affrontent dans une arène, généralement en petit groupe. Pour apporter un peu de fraîcheur à ce mode ultra-populaire, Activision, qui enchaîne les polémiques, a décidé d’inclure une nouvelle fonctionnalité : « Rythme de Combat ». Celle-ci permet au joueur d’avoir plus de contrôle sur l’intensité et la densité des modes multijoueurs. En choisissant parmi trois filtres de rythme prédéfinis (Tactique, Assaut ou Éclair ), cela favorise différents styles de jeu afin d’adapter l’expérience.

Le grand retour du mode Zombies, avant celui de Warzone

Call of Duty : Vanguard, c’est aussi le grand retour du mode Zombies, où le but sera cette fois de survivre en exterminant des nazis morts-vivants impitoyables menés par l’Oberführer Wolfram Von. Enfin, à partir du 2 décembre, les fans de Warzone pourront découvrir une toute nouvelle map pour le Battle Royale d’Activision lancé en 2020. Sur Pacific, les joueurs découvriront un nouvel environnement plus chaud et exotique, mais surtout plus dangereux. Pour la première fois dans ce Battle Royale, il sera possible de disputer un multijoueur avec des avions à piloter, pour des batailles aériennes de haute voltige.

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste