Actu

IA : en Chine, Samsung remplace Google par Baidu pour alimenter les Galaxy S24

29 janvier 2024
Par Kesso Diallo
IA : en Chine, Samsung remplace Google par Baidu pour alimenter les Galaxy S24
©Samsung

Le fabricant sud-coréen a fait appel au « Google chinois » pour permettre aux consommateurs d’utiliser les fonctionnalités d’intelligence artificielle de ces appareils dans le pays.

Traduction en temps réel, retouche photo… La gamme Galaxy S24 de Samsung propose une pléthore de fonctionnalités d’intelligence artificielle (IA). Pour rendre cela possible, le fabricant sud-coréen s’est associé à Google, dont les modèles Gemini alimentent les outils sur les marchés occidentaux. Pour la Chine, la société s’est cependant tournée vers Baidu, surnommé le « Google chinois », rapporte CNBC

Lancé fin août, son chatbot, Ernie, a été intégré dans les smartphones Galaxy S24. « Grâce aux capacités de compréhension et de génération d’Ernie, le Samsung Note Assistant amélioré peut traduire des contenus et résumer les longs dans des formats clairs et intelligemment organisés en un seul clic, simplifiant ainsi l’organisation de textes volumineux », ont déclaré les deux entreprises.

Censure chinoise

Considéré comme une réponse à ChatGPT sur le marché chinois, Ernie dispose de fonctionnalités similaires au robot conversationnel d’OpenAI. Une nouvelle version de ce chatbot soumis à la censure chinoise, « la plus puissante (…) à ce jour » selon Baidu, a été lancée en octobre. L’entreprise a même assuré que les capacités de celle-ci sont aussi avancées que GPT-4, le modèle alimentant ChatGPT. Fin décembre, soit quatre mois après son lancement, Ernie a dépassé les 100 millions d’utilisateurs.   

Le remplacement du modèle de Google par celui de Baidu est probablement lié à la présence limitée de la firme de Mountain View en Chine. Pour rappel, le géant américain a quitté le marché chinois en 2010, après avoir découvert une vaste opération de piratage ciblant notamment des militants chinois des droits de l’homme. Son moteur de recherche et la plupart de ses services sont ainsi bloqués dans le pays. Google avait un temps envisagé de faire son retour sur le marché chinois, avec une version censurée de son moteur de recherche, mais il a fini par abandonner son projet face à la colère de ses employés et de plusieurs ONG et groupes de défense des droits de l’homme. 

À partir de
850€
En stock vendeur partenaire
Acheter sur Fnac.com

À lire aussi

Article rédigé par
Kesso Diallo
Kesso Diallo
Journaliste