Actu

Cinq ans après l’annonce, le pass Navigo devrait enfin arriver sur iPhone

17 janvier 2024
Par Pierre Crochart
Cinq ans après l'annonce, le pass Navigo devrait enfin arriver sur iPhone
©Frederic Legrand/Comeo/Shutterstock

L’innovation devrait arriver pile à temps pour les Jeux Olympiques d’été, prévus dans la capitale du 26 juillet au 11 août.

Disponible sur les smartphones Android depuis 2022, le pass Navigo semble s’être perdu en chemin vers Apple. Véritable arlésienne (notre premier article sur le sujet date de janvier 2021), la dématérialisation du titre de transport parisien sur iPhone pourrait toutefois intervenir au « printemps 2024 ».

649€
749€
En stock
Acheter sur Fnac.com

C’est IDF Mobilités qui le dit

À en croire une communication officielle d’Île-de-France Mobilités à l’occasion de ses vœux de nouvelle année, le déploiement du pass Navigo sur les smartphones d’Apple est imminente. Si la phrase est succincte, elle est inscrite noire sur blanc, il sera prochainement possible de « valider en station avec votre iPhone et votre Apple Watch, comme c’est déjà le cas pour les téléphones fonctionnant avec Android. »

Navigo iPhone 2024
©IDF Mobilités

Plus concrètement, IDF Mobilités parle donc du printemps 2024, ce qui nous donne une fourchette comprise entre mars et juin prochain pour l’adoption de la technologie. Pile à temps pour le début des JO donc, tout en laissant un peu de marge aux équipes techniques pour lisser d’éventuelles aspérités avant le déferlement de touristes attendus à Paris l’été prochain.

Pourquoi cela prend-il autant de temps ?

Annoncée en 2019, la dématérialisation du titre de transport sur smartphone a, on l’a dit, pris beaucoup plus de temps sur iPhone que sur les mobiles Android. Même s’il est possible depuis des années de recharger son titre grâce à son smartphone Apple, la firme a semble-t-il mis des bâtons dans les roues d’IDF Mobilités concernant l’accès à la fonctionnalité NFC de ses appareils — indispensable pour pouvoir vailder son titre.

Mais c’est aussi et surtout un sac de nœuds administratif qui a ralenti la procédure. En août dernier, Numerama révélait que la rédaction du contrat liant IDF Mobilités et Apple en anglais contrevenait au droit français en matière de commande publique. Le préfet s’est donc opposé à sa signature, et un parcours du combattant légal s’est ensuite enclenché. Ce qui nous mène à aujourd’hui où, visiblement, aucun autre obstacle ne semble se mettre sur la route de l’arrivée du Navigo à bon port.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin