Actu

Chritine Angot remporte le prix Médicis pour Le Voyage dans l’Est

26 octobre 2021
Par Sophie Benard
Chritine Angot remporte le prix Médicis pour <i>Le Voyage dans l’Est</i>
©Stéphane de Sakutin/AFP

Ce mardi 26 octobre, le prix Médicis a été attribué à l’autrice Christine Angot pour son dernier roman, Le Voyage dans l’Est (Flammarion, 2021).

C’est dans un restaurant du quartier de l’Odéon, à Paris, que le jury du prix Médicis a récompensé aujourd’hui l’écrivaine pour son dernier texte, paru lors de la rentrée littéraire. Le Voyage dans l’Est revient sur l’inceste paternel dont Christine Angot a été victime. Sous la forme d’un voyage dans le passé qui vise à retrouver la mémoire précise des gestes et des paroles déplacés – et criminels – d’un père sur sa fille de treize ans, ce texte prolonge la quête de sens de l’autrice.

« Vous ne vous rendez pas compte, de ce que ça fait d’avoir un père qui refuse que vous soyez sa fille. Pour vous, l’inceste, c’est juste un truc sexuel. Vous ne comprenez pas. Vous ne comprenez pas. »

Christine Angot
Le Voyage dans l’Est

Depuis 1990 et Vu du ciel (Gallimard, 1990), Christine Angot poursuit depuis plus de trente ans son enquête, entre littérature autofictionnelle et recherche mnésique de ses traumatismes. De L’inceste (Stock, 1999) à Un amour impossible (Flammarion, 2015) en passant par Le Marché des amants (Seuil, 2008) et Un tournant de la vie (Flammarion, 2018), Christine Angot s’est imposée comme une autrice majeure du paysage littéraire contemporain. Le prix Médicis n’est d’ailleurs pas la première récompense à venir couronner le succès de l’écrivaine : elle avait déjà reçu le prix de Flore en 2006 pour Rendez-vous (Flammarion), le prix Sade pour Une semaine de vacances (Flammarion) en 2012, et prix Décembre en 2015 pour Un amour impossible.

Les autres catégories du prix Médicis ont aussi trouvé leurs lauréats aujourd’hui : le prix essai a été attribué à Jakuta Alikavazovic pour son texte Cohttps://livre.fnac.com/a16056502/Jakuta-Alikavazovic-Comme-un-ciel-en-nousmme un ciel en nous (Stock, 2021). Et le prix du roman étranger a récompensé le Suédois Jonas Hassen Khemiri pour La Clause paternelle (Actes Sud, 2021).

À lire aussi

Découvrez son interview lors du Salon Fnac Livres :

Article rédigé par
Sophie Benard
Sophie Benard
Journaliste