Article

Construisez votre propre version de ChatGPT en quelques étapes simples

12 décembre 2023
Par Florence Santrot
Construisez votre propre version de ChatGPT en quelques étapes simples
©OpenAI

La version payante de ChatGPT propose depuis quelques semaines une option pour créer un outil d’intelligence artificielle adapté à vos besoins spécifiques.

Si vous avez souscrit à l’option payante de ChatGPT, l’intelligence artificielle d’OpenAI, un nouvel onglet est apparu depuis quelque temps en haut de la colonne de gauche. « Explore » donne accès à des formats personnalisés (dans l’analyse de données, pour vous expliquer les règles des jeux de société, pour apprendre l’art de la négociation…). Mais la nouveauté la plus marquante est qu’on peut créer en quelque sorte sa propre version de ChatGPT, personnalisée en fonction de ses besoins.

Que peut faire une version customisée de GPT4 ? Elle peut répondre sur un ton spécifique, sous un format spécifique, baser ses réponses sur des données que vous sélectionnez et lui fournissez, vous aider à être plus créatif ou encore appliquer un processus sous la forme de lignes de codes.

Concrètement, cela peut être utile pour la création de newsletters, la gestion de la relation client ou des applications dans des domaines spécifiques comme la médecine, le droit, etc. En lui fournissant certaines informations ciblées et des données dont vous garantissez la qualité, vous vous assurez que les réponses générées seront fiables. Mieux : à force de l’utiliser et de préciser vos besoins, votre GPT sera de plus en plus efficace. Voyons les étapes pour établir votre premier GPT personnalisé.

1 Définissez vos besoins

Inutile de se lancer bille en tête, ou il y a de grandes chances pour que vous alliez au devant d’une déception. Pour votre premier GPT, trouvez-vous un objectif concret, pas trop complexe. Cela peut être pour un domaine spécifique (comme la santé, la finance, l’éducation…), pour un type de tâche particulier (générer un contenu pour un réseau social, créer du code), etc. Ensuite, déterminez les besoins spécifiques en termes de ton, de style et de format des réponses. Réponse en français ou en anglais ? Ton informatif ou détendu ? Longueur des réponses espérées, mise en forme, etc.

Pour ne pas trop s’y perdre, il vaut mieux se tenir à un GPT avec un objectif simple et concret.

2 Définissez les données utilisées

Si besoin, rassemblez un ensemble de données pertinentes pour votre domaine ou objectif. Ces données peuvent inclure des textes, des conversations, des articles, des manuels, etc. Il faut qu’elles soient représentatives du type de contenu que le modèle devra générer ou comprendre. Par exemple, pour la création d’une newsletter avec un certain ton et une mise en forme, n’hésitez pas à en créer plusieurs versions qui correspondent à vos attentes.

Ce n’est pas du temps perdu, bien au contraire, cela servira de ligne directrice à votre GPT. Vous pouvez aussi avoir besoin de nettoyer et préparer ces données pour l’entraînement, ce qui implique de les structurer de manière cohérente et de les débarrasser des éléments indésirables ou non pertinents. Ainsi, dans un fichier Excel, supprimez les colonnes inutiles pour ne garder que ce qui a un intérêt pour votre objectif. Vous pouvez ensuite uploader ces documents dans GPT.

3 Entraînez-le

Tel Rocky qui va s’entraîner rigoureusement, améliorant sa force, sa vitesse et sa technique pour se préparer spécifiquement à l’adversaire qu’il va affronter, votre GPT a besoin de ce qu’on appelle le « fine tuning ». C’est l’affinement de ses capacités et fonctions pour vous donner des résultats les plus en adéquation avec vos attentes.

C’est notamment crucial si vous avez alimenté ChatGPT avec vos propres datas. Cela implique de ré-entraîner le modèle sur votre ensemble de données. Le fine tuning permet d’ajuster le modèle pour qu’il soit plus performant selon vos sources ou vos requêtes. Concrètement, posez-lui un tas de questions et corrigez les réponses pour améliorer le fond comme la forme de ses réponses. C’est le moment d’être le plus précis possible.

4 Une IA rien que pour vous… ou à partager

ChatGPT vous offre la possibilité de rendre votre GPT personnalisé public (ouvert à tous) ou de le partager seulement à celles et ceux de votre choix via un lien. Le service peut aussi être intégré sur un site, par exemple. Cela nécessite alors des connaissances un peu plus poussées (utilisation d’une API ou d’un serveur backend), mais c’est faisable. Dans un premier temps, ne le rendre disponible qu’à un petit groupe de personnes pour en récupérer les avis et critiques constructives est conseillé.

Il est possible d’accéder à une liste des GPT customisés publics pour les ajouter à son espace et les utiliser.

Surtout, ayez bien en tête que les données que vous pourriez avoir envoyées à GPT ne sont pas ultrasécurisées. Nous déconseillons l’usage de données sensibles (comptabilité, fichiers clients, liste de mots de passe) dans ce cadre. Enfin, ayez en tête les biais potentiels (si vous entraînez votre GPT qu’avec un certain type de données, les réponses seront calquées sur cette spécificité).

5 Assurez le service après-vente

Vous voilà avec un GPT personnalisé, mais cela ne veut pas dire que l’outil est figé. Surveillez constamment les performances du modèle en situation réelle et recueillez les retours des utilisateurs. Faites des mises à jour et des ajustements au modèle en fonction de ces retours et des évolutions dans le domaine d’application. ChatGPT évolue vite, très vite, donc autant profiter pleinement des multiples améliorations qui apparaissent au fil du temps.

À lire aussi

Article rédigé par