Actu

Threads permet maintenant de supprimer son compte sans renoncer à Instagram

14 novembre 2023
Par Damien Fregoli
Threads permet maintenant de supprimer son compte sans renoncer à Instagram
©Diego Thomazini / Shutterstock.com

Le réseau social inspiré de Twitter, qui n’est toujours pas disponible en Europe, opère un changement bienvenu dans ses conditions d’utilisation.

Même si la nouvelle application de Meta se heurte toujours à des contraintes liées au RGPD qui l’empêchent de se lancer en Europe, le réseau social de microblogging continue son bonhomme de chemin aux États-Unis, et laisse entrevoir les nombreuses fonctionnalités auxquelles nous aurons droit le jour où les barrières se lèvent enfin.

À partir de
152€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

Des racines moins profondes dans Instagram

Au lancement de Threads, à l’été dernier, la philosophie du nouveau réseau social de Meta a soulevé de nombreuses interrogations quant à sa dépendance à Instagram. En effet, c’est bien notre compte sur ce dernier réseau qui permet de créer un profil sur Threads. Par conséquent, l’un ne va pas sans l’autre ; impossible de renoncer à sa présence sur Threads sans dire adieu à son compte Instagram.

Une épine dans le pied, qui vient toutefois d’être retirée. Adam Mosseri, le patron d’Instagram, l’a annoncé dans la nuit sur Threads. « Nous lançons une nouvelle façon de supprimer votre profil Threads séparément de votre compte Instagram. Pour ce faire, rendez-vous dans Réglages > Compte > Supprimer ou désactiver le profil, puis supprimer. »

Dans le même ordre d’idées, Threads devient aussi plus indépendant de Facebook. Jusqu’à présent, les posts Threads pouvaient également se retrouver sur Facebook ou Instagram par le truchement des algorithmes de recommandation. Une option permet désormais d’éviter cela, et de garantir que ce qui se passe sur Threads reste sur Threads.

Plus de 100 millions d’utilisateurs mensuels

Plus tôt dans le mois, le PDG de Meta Mark Zuckerberg annonçait que Threads disposait déjà d’une base solide de 100 millions d’utilisateurs mensuels actifs. Et ce sans pouvoir compter sur l’Europe (qui pèse en 2023 pour quelque 290 millions d’utilisateurs mensuels actifs d’Instagram). Un réel succès pour un réseau social né il y a quatre mois seulement.

Un succès évidemment motivé par les excentricités d’un Elon Musk qui, à la tête de X (anciennement Twitter), fait office de repoussoir pour de nombreux utilisateurs du réseau. Modération aux abonnés absents, manque de contrôle sur la désinformation, fonctionnalités payantes… autant de raisons qui poussent les adeptes du microblogging à aller voir ailleurs.

BlueSky, l’autre réseau social à la popularité grimpante, vient quant à lui de franchir la barre des deux millions d’utilisateurs inscrits. Raisonnable, pour un service accessible, pour l’instant, uniquement sur invitation. Mais il faut distinguer utilisateurs inscrits et utilisateurs actifs. D’après le décompte du réseau social, seuls 160 000 personnes postent quotidiennement sur BlueSky.

À lire aussi

Article rédigé par
Damien Fregoli
Damien Fregoli
Journaliste