Actu

Le Prix du roman Cyber dévoile son tout premier lauréat

14 octobre 2021
Par Félix Tardieu
©Tous droits réservés

Le nouveau prix littéraire, né d’un groupe de réflexion piloté par l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI), a récompensé Sylvain Forge pour son roman Sauve-la (Fayard).

La grande liste des prix littéraires (Renaudot, Médicis, Goncourt et tant d’autres) accueille un nouveau venu, le Prix du roman Cyber / Agora 41, qui récompensera chaque année une oeuvre de fiction inspiré par le monde numérique et ayant trait à l’univers du cyber (cybersécurité, culture numérique, cyberculture et monde de la Toile). Ce prix se démarque des autres prix littéraires en ce qu’il tend avant tout à sensibiliser les lecteurs sur les questions du numérique et de la cybersécurité dans un monde de plus en plus connecté.  Le prix n’est pas décerné par des professionnels de la littérature mais par des membres d’Agora 41, exclusivement composé de personnes bénévoles non-spécialistes du domaine – philosophes, anthropologues, artistes, chefs d’entreprise, scientifiques, etc – invitées à réfléchir sur la transition numérique sous différents angles. Ainsi, c’est le groupe de travail consacré à l’imaginaire qui a mis sur pied ce prix littéraire, après avoir brièvement évoqué l’idée de récompenser un jeu vidéo au lieu d’un livre. Pas moins de dix-neuf romans ont été  proposés au jury, sans tenir particulièrement compte de l’agenda des sorties littéraires, le but n’étant pas tant d’appuyer la parution d’un nouvel ouvrage que de réfléchir aux incursions du cyber et du numérique dans l’imaginaire collectif.

Sauve-la, de Sylvain Forge, 2018 ©Fayard

Parmi les favoris figurait entre autres le livre d’Alice Zeniter, Comme un empire dans un empire (Flammarion), où l’autrice – qui avait notamment remporté le prix Goncourt en 2017 pour L’art de se perdre (Flammarion) – décrit la rencontre inévitable entre un assistant parlementaire et une hackeuse activiste répondant au nom de « L ». Mais le prix a finalement été attribué au roman Sauve-la (Fayard, 2018) dans lequel Sylvain Forge – qui est à la fois auteur et expert en cybersécurité – évoque, par son intrigue, les traces numériques que nous laissons quotidiennement se répandre sur la Toile. Popularisé par la science-fiction dans la seconde moitié du XXe siècle, le cyber fait aujourd’hui partie intégrante de notre réalité et n’est plus seulement l’apanage des spécialistes : il semblait donc naturel que la littérature se l’approprie et que cet effort soit souligné.

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste
Pour aller plus loin