Actu

Metroid : la saga culte de Nintendo fait son grand retour avec Metroid Dread

13 octobre 2021
Samus Aran, héroïne emblématique du catalogue Nintendo ©Artur Shamsutdinov

Quatre ans après, Metroid est de retour avec Metroid Dread, un titre phare de la licence Nintendo.

Mario et ses tentatives pour secourir Peach, Animal Crossing, The Legend of Zelda ou encore Pokémon : le catalogue de Nintendo ressemble à un véritable empire du jeu vidéo. Chacune de ces licences continue de cartonner au fil des années et ce ne sont pas les sorties de Pokémon Perle et Diamant en novembre ou la sortie de Mario Kart 9 l’année prochaine qui risquent de changer la donne. En attendant, c’est une autre licence culte de Nintendo qui a fait son grand retour ces derniers jours, pour le plus grand bonheur des puristes. Une armure futuriste construite par les Chozos, un canon recouvrant l’avant-bras droit et un tas de gadgets aussi variés qu’efficaces, les fans auront sans doute reconnu la description de l’armure de Samus Aran, l’héroïne de la licence Metroid.

Samus Aran est de retour

Apparu pour la première fois en 1986 dans le jeu Metroid, le personnage Nintendo est devenu la star d’une des plus grosses franchises de la firme japonaise, s’offrant même le luxe d’apparaître dans d’autres productions comme la saga Super Smash Bros. Plutôt discrète en comparaison aux autres franchises citées plus haut, la licence consacrée à la chasseuse de primes Samus Aran bénéficie en ce début du mois d’octobre d’une exposition inédite. En effet, le nouvel épisode intitulé Metroid Dread sort le même jour que la Nintendo Switch OLED, ce qui pourra encourager les joueurs tentés par la nouvelle console à faire d’une pierre deux coups. Quatre ans après Metroid : Samus Returns, la saga de science-fiction fait donc son grand retour dans une aventure totalement inédite.

Une licence qui rappelle un grand classique de la science-fiction

20 ans après les événements de Metroid Fusion, les parasites X semblent avoir disparus. Cependant, la Fédération Galactique reçoit une mystérieuse transmission indiquant la présence de ces parasites sur la planète ZDR et décide d’envoyer les EMMI. (Explorateurs mobiles multiformes interplanétaires), un groupe de robots ultra perfectionnés chargé d’enquêter sur ZDR. Cependant, peu après leur arrivée, les EMMI. cessent d’émettre et disparaissent. C’est donc à la chasseuse de primes Samus Aran que revient la mission d’enquêter sur cette affaire. Sur une planète ZDR hostile où les EMMI. se sont transformés en puissantes machines à tuer presque invincibles, l’héroïne va devenir la cible d’une traque qui la mènera dans les moindres recoins de la planète.

Jamais un jeu Metroid n’aura autant rappelé une autre œuvre emblématique de la science-fiction : la saga Alien. Outre les menaces extraterrestres et robotiques, l’héroïne du jeu semble s’être inspirée du personnage d’Ellen Ripley, incarné par Sigourney Weaver dans les premiers films cultes de Ridley Scott. Tout au long des différents opus du jeu, les clins d’œil à la célèbre saga cinématographique n’ont d’ailleurs pas manqué, qu’il s’agisse d’une intelligence artificielle nommée Mother Brain ou d’un boss de fin répondant au nom de Ridley. Le parallèle le plus flagrant concerne évidemment les deux héroïnes, qui incarnent à elles seules une franchise à une époque où les personnages masculins sont majoritaires. Plus de 30 ans après sa première aventure, Samus Aran reste un personnage fort du jeu vidéo et, que les fans se rassurent, Metroid Dread est loin d’être la dernière aventure de la chasseuse de primes.

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste
Pour aller plus loin