Actu

Riverdale : 3 secrets de tournage sur la série Netflix qui vient de s’achever

24 août 2023
Par Agathe Renac
”Riverdale” s'est achevé après sept saisons.
”Riverdale” s'est achevé après sept saisons. ©Netflix

Betty, Veronica, Archie et Jughead ont fait leurs adieux à leurs fans ce 24 août. Après sept saisons, les aventures (improbables) du quatuor culte s’achèvent, et certains secrets se révèlent.

Riverdale est mort, vive Riverdale. Lancée en 2017 sur la chaîne américaine The CW puis diffusée sur Netflix dans le monde entier, la série vient de s’achever après sept saisons et 137 épisodes. Si le teen drama a rencontré un succès immédiat lors de son lancement, certains fans se sont lassé au fil des années et des péripéties de plus en plus loufoques.

Épisodes musicaux, secte, sauts dans le temps… Malgré l’incompréhension (quasi) générale, Riverdale a profondément marqué l’histoire du petit écran, et s’est fait une place de choix dans le catalogue de la plateforme au grand N. Retour sur trois fun facts que tout le monde ignore sur la série.

Riverdale devait être un film

Ce n’est un secret pour personne : Riverdale puise son inspiration du côté des Archie Comics. Lancées en 1939, leurs BD développent des histoires autour d’Archie et de sa bande, mais aussi des comics dérivés centrés sur Sabrina l’apprentie sorcière (qui a aussi eu droit à sa propre série) ou encore Josie et les Pussycats.

À partir de 1968, les aventures des lycéens ont été adaptées une dizaine de fois sur le petit et le grand écran, mais sans succès. Cinq décennies plus tard, les producteurs Greg Berlanti (Flash, Love, Simon) et Sarah Schechter (Unpregnant) ont décidé de relancer un nouveau projet d’adaptation.

©Netflix

À l’origine, ce nouveau Riverdale devait être un long métrage. Cependant, une rencontre avec Roberto Aguirre Sacasa (Les nouvelles aventures de Sabrina) a tout chamboulé. Après un mois de discussions et de travail, les spécialistes ont finalement pris la décision de changer de format, pour se tourner vers la série.

Les personnages et certaines intrigues ont aussi été modifiés. Dans les comics, Jughead est asexuel et il n’est jamais sorti avec Betty, Cheryl et Toni ne sont pas en couple, et Jason est toujours en vie. Rien que ça.

La série a changé la vie de Lili Reinhart et de Cole Sprouse

Riverdale a chamboulé le quotidien des interprètes de Betty et de Jughead pour des raisons différentes. Juste après la diffusion de la première saison, Lili Reinhart a annoncé sur son compte Twitter (X) que la série était arrivée dans sa vie alors qu’elle traversait « la pire dépression qu’[elle] n’avai[t] jamais vécu ». Elle a conclu en affirmant que le show l’avait « complètement sauvée ».

©Netflix

De son côté, Cole Sprouse a connu les caméras dès son plus jeune âge. En effet, il a fait ses premiers pas dans Friends, puis dans La vie de palace de Zack et Cody. En 2011, il a décidé de s’éloigner des plateaux de tournage pour poursuivre ses études.

Il a finalement obtenu son diplôme en 2015, avant de décrocher un premier job dans l’archéologie. Il travaillait alors dans des musées et parcourait le monde. Finalement, son voyage en Égypte et en Mongolie a finalement été annulé pour des raisons politiques, et au même moment, il a passé le casting de Riverdale pour jouer le rôle d’Archie, avant de décrocher celui de Jughead. Les joies du hasard.

Les épisodes sont bourrés de références à la pop culture

Le créateur de la série, Roberto Aguirre-Sacasa, l’a confirmé : chaque titre d’épisode est un clin d’œil à un film qui l’a inspiré. On peut par exemple citer le tout premier, « The River’s Edge », qui fait référence au long métrage de 1986, Le Fleuve de la mort, avec Keanu Reeves en tête d’affiche.

Le choix du casting est, lui aussi, loin d’être anodin. En effet, les parents d’Archie, Mary et Fred Andrews, sont interprétés par Molly Ringwald et Luke Perry, deux stars des années 1980-1990 qui ont respectivement joué dans Breakfast Club et Beverly Hills.

Scream, Ça, Carrie… Les plans, les noms des personnages et les situations sont aussi des inspirations assumées des classiques du petit et du grand écran. On voit par exemple de nombreux clins d’œil au film Les Évadés (le pénitencier de la première saison, Shankshaw, dont le nom ressemble étrangement à celui de la prison du long métrage – Shawshank – ou encore la fouille imposée à Archie lors de son arrestation), à True Detective (l’intrigue de la saison 3 nous rappelle clairement la première salve de la série HBO, et Cheryl donne même le surnom de « true detective » à Jughead dans le troisième épisode), à Psycho (la plaque d’immatriculation de l’homme tué par Alice est le même que celui de la voiture de Marion Crane dans le film de 1960), ou encore à Twin Peaks (quand Alice, dont l’interprète est aussi connue pour son rôle de Shelly dans Twin Peaks, fait une tarte aux cerises, plat iconique de la série). La boucle est bouclée.

À partir de
16,86€
En stock vendeur partenaire
Acheter sur Fnac.com

À lire aussi

Article rédigé par
Agathe Renac
Agathe Renac
Journaliste