Actu

Trois choses à savoir sur Astrud Gilberto, voix de la bossa-nova

07 juin 2023
Par Edouard Lebigre
La chanteuse a vécu ses dernières années loin des projecteurs à Philadelphie.
La chanteuse a vécu ses dernières années loin des projecteurs à Philadelphie. ©Ralf Liebhold / Shutterstock.com

L’interprète de The Girl from Ipanema est morte ce mardi 6 juin à l’âge de 83 ans. Retour sur une figure emblématique de la bossa-nova.

1 Le plus grand morceau de la bossa-nova

Née d’un père allemand et d’une mère brésilienne, Astrud Gilberto est autodidacte lorsqu’elle se porte volontaire pour interpréter The Girl from Ipanema (1963). En studio, son mari, João Gilberto, et le saxophoniste américain, Stan Getz, s’apprêtent à reprendre ce standard emblématique de la bossa-nova d’Antônio Carlos Jobim et de Vinícius de Moraes. Astrud Gilberto pose alors sa voix chaude et ensorcelante sur le titre et marque d’une pierre blanche l’histoire du genre.

Succès international lors de sa sortie en 1963, The Girl from Ipanema devient un phénomène, véritable coup d’envoi pour le mouvement bossa-nova, genre dérivé du jazz né au Brésil dans les années 1950. Le morceau sera lauréat d’un Grammy Award du meilleur enregistrement de l’année et sera repris des centaines de fois, par Frank Sinatra, Ella Fitzgerald, Amy Winehouse et Richard Anthony en France notamment.

À partir de
28€
En stock
Acheter sur Fnac.com

2 Une carrière solo troublée

En 1964, Astrud et João Gilberto divorcent après que ce dernier ait vécu une relation avec une autre chanteuse brésilienne, Miúcha. La presse locale accuse alors l’interprète de The Girl from Ipanema d’être la responsable de cette rupture. Elle ne se produira plus au Brésil après 1965 et son départ pour les États-Unis. Elle connaît également une relation tumultueuse avec Stan Getz, collaborateur de son mari qui s’assure que la chanteuse ne perçoive pas l’entièreté de son salaire lors de leurs concerts.

Légende de la bossa-nova, Astrud Gilberto enregistre une douzaine d’albums en solo, dont un premier opus éponyme récompensé d’un Grammy Award en 1966. Star en Asie, elle enregistrera même des morceaux en japonais pour ses fans nippons. La chanteuse connaît de nouveaux succès, notamment avec une version de Fly Me to the Moon en 1972 et collaborera avec Chet Baker, George Michael et même Étienne Daho en France. Le Français et la Brésilienne enregistrent ensemble Les Bords de Seine, issu de l’album Éden en 1996.

À partir de
71,42€
En stock vendeur partenaire
Acheter sur Fnac.com

3 Une fin de vie loin des projecteurs

L’année 2001 est celle de la dernière apparition sur scène de l’artiste qui, après un Latin Jazz USA Award, est intronisée à New York au Temple de la Renommée de la musique latino-américaine, le « Latin Music Hall of Fame ». En 2008, un Latin Grammy Award la récompense pour l’ensemble de sa carrière. Astrud Gilberto a vécu ses dernières années aux États-Unis, à Philadelphie où elle s’est notamment consacrée à la peinture et à la défense des animaux.

Le décès d’Astrud Gilberto intervient quatre ans après celui de son ex-mari Joao, décédé en 2019. Le Brésil a également perdu l’icône du tropicalisme Gal Costa en novembre 2022, et la rockeuse Rita Lee en mai dernier.

À partir de
21,37€
En stock
Acheter sur Fnac.com

À lire aussi

Article rédigé par