Actu

Mozilla Firefox teste Microsoft Bing comme moteur de recherche par défaut

20 septembre 2021
Par Thomas Estimbre

Mozilla mène actuellement une expérience chez environ 1 % des utilisateurs de Firefox. Elle consiste à proposer Bing comme moteur de recherche dans le navigateur, plutôt que Google.

Firefox n’a pas encore abandonné Google au profit de Bing, mais Mozilla semble réfléchir à un avenir sans son partenaire historique. Le site Ghacks.net révèle que la firme mène actuellement une expérience chez environ 1 % des utilisateurs de Firefox, qui consiste définir Bing comme moteur de recherche par défaut. Le moteur de Microsoft se retrouve ainsi à la place de celui de Mountain View, et ce, malgré l’accord entre Mozilla et Google. Le navigateur Firefox est en effet proposé avec différents moteurs de recherche, mais le géant de la recherche paie plusieurs millions de dollars pour que Google Search soit proposé comme moteur de recherche par défaut dans la plupart des régions. Ce partenariat existe depuis de nombreuses années, même si les deux groupes n’ont pas la même approche en matière de protection de la vie privée.

 © Capture d’écran/LaboFnac
© Capture d’écran/LaboFnac

Mozilla avait d’ailleurs pris ses distances en 2014 en se tournant en partie vers Yahoo. L’ex-géant était devenu le moteur de recherche par défaut de Firefox dans certaines régions, mettant fin à l’exclusivité mondiale de Google. En 2017, des tensions ont mis fin à cet accord, et Mozilla a décidé de se tourner vers Google. Celui-ci est redevenu le moteur de recherche par défaut dans Firefox et l’accord commercial a été prolongé en 2020 pour trois ans supplémentaires. Il devrait rapporter entre 400 et 450 millions de dollars par an à Mozilla, qui cherche dans le même temps à réduire sa dépendance envers Google.

L’éditeur n’explique pourtant pas pourquoi il mène cette étude, qui a débuté le 6 septembre dernier et doit se poursuive jusqu’à début 2022. Selon l’expert Mozilla Sören Hentzschel, le groupe serait à la recherche d’une solution de secours si le contrat avec Google n’était pas renouvelé. En effet, il n’est pas certain que Google poursuive l’aventure après 2023, et Microsoft “serait l’une des rares options restantes pour Mozilla”.

Google va-t-il continuer de soutenir Mozilla ?

En difficulté, la fondation Mozilla a en effet besoin de ce contrat de moteur de recherche pour assurer son avenir. Son navigateur perd du terrain depuis de nombreuses années et est notamment distancé par Chrome de Google. Ce dernier pourrait être tenté de conserver un concurrent libre, mais il n’est pas impossible que l’accord soit renégocié à la baisse compte tenu de la situation de Mozilla Firefox. Pour les utilisateurs, il reste toutefois possible de choisir le moteur de recherche de son choix depuis les paramètres.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin