Actu

Huawei n’a besoin que de 27 secondes pour fabriquer un smartphone

02 décembre 2020
Par Thomas Estimbre

Huawei assure avoir considérablement réduit le temps de fabrication de ses smartphones, passant de quelques minutes à quelques secondes. En cinq ans, le fabricant a divisé par plus de 20 son délai de production.

Lors d’une conférence à Changsha (Chine) ayant pour thème la cybersécurité et les systèmes de fabrication intelligents, Shi Yahong est revenu sur les progrès réalisés par la firme en matière de production. Le vice-président de Huawei a expliqué que le fabricant avait considérablement réduit le temps de fabrication de ses smartphones, rapporte le site ITHome. Huawei est passé de quelques minutes à seulement quelques secondes pour fabriquer un appareil mobile.

 © LaboFnac
© LaboFnac

Shi Yahong indique qu’en 2015, son entreprise avait besoin de 10 minutes pour assembler un nouveau smartphone. En 2020, il ne faut plus que 27 secondes à Huawei pour fabriquer un smartphone. Pour réduire les délais de production, Huawei a repensé ses lignes d’assemblage en réduisant notamment le nombre d’employés. « Alors qu’en 2015, chaque ligne de production nécessitait 97 employés, la production du Huawei Mate 40 ne nécessite que 14 employés », a récemment confié Zheng Yelai, vice-président de Huawei. La firme chinoise s’appuie sur une architecture appelée « One Cloud, Two Cores, Three Streams, and Four Technologies » pour parvenir à ce résultat.

Huawei est passé de 10 minutes à 27 secondes en 5 ans

Le procédé utilise notamment l’Internet des objets, le big data (les données massives), l’intelligence artificielle et le cloud computing. Avec cette stratégie, Huawei est parvenu à atteindre son objectif de devenir le numéro un mondial au second trimestre 2020. Toutefois, les ventes de Huawei sont durement pénalisées par les sanctions américaines. Une situation qui a poussé le géant chinois à se séparer de sa marque Honor.

Rappelons que Qualcomm a tout récemment reçu l’autorisation de vendre des SoC pour les modèles 4G du fabricant chinois. Une décision qui pénalise la marque sur le segment haut de gamme, même si Huawei prévoit de dévoiler une gamme P50 compatible 5G.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin