Sélection

Le meilleur de la romance historique

04 avril 2024
Par Lucas
Le meilleur de la romance historique

Parmi les innombrables ramifications littéraires de la romance, coup de projecteur sur la romance historique ou roman d’amour historique, certainement l’un des sous-genres les plus appréciés de l’univers de la romance. Ou quand l’histoire d’amour fait de l’ombre à l’histoire…

Découvrez en exclusivité tous les produits dérivés Lakestone à la Fnac (sur fnac.com et dans les Fnac Orléans, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Lyon Part-Dieu, Ternes, Nantes, Caen, Lille, Nancy, Toulon, Carre Senart et Strasbourg)



lakestone

Que diriez-vous d’une petite escapade romantique dans le passé ? C’est là le terrain de jeu privilégié de la romance historique où le déchainement de sentiments enflammés vient se lover au cœur des plus grands frémissements de l’histoire. Cette combinaison d’intrigue romantique, de contexte historique et de personnages charismatiques fait de la romance historique un élixir littéraire des plus séduisants pour les lecteurs du monde entier. 

La grande histoire en toile de fond

La romance historique c’est d’abord un cadre historique clairement défini… L’occasion – et le plaisir – pour les lecteurs de voyager dans l’espace et dans le temps au gré des époques, des cultures et des continents. Moyen Âge européen et Renaissance, XIXe siècle victorien et Régence, Far-West américain, grandes guerres et grandes révolutions comptent parmi les cadres de prédilections de la romance historique. Mais ils peuvent tout aussi bien se poser en terres antiques, entre Rome et Athènes, aux côtés des samouraïs d’un Japon féodal ou bien encore sur les océans, entre pirates et corsaires.

Chaque époque porte en elle son charme authentique et son lot de détails historiques. Cela nécessite souvent de la part des écrivains d’effectuer de minutieuses recherches pour s’assurer que leurs récits soient historiquement irréprochables – car ils le savent, les lecteurs peuvent parfois se montrer impitoyables ! Couleurs et matières des vêtements, subtilités linguistiques, mais aussi us et coutumes et savoir-faire technologiques, sans oublier, bien sûr, les événements majeurs qui ont rythmés l’époque choisie : rien n’est laissé de côté afin de rendre la romance la plus tangible et immersive possible. Simplement, exit les descriptions par le menu de batailles ou autres contextes politiques. Les éléments historiques, aussi réalistes soient-ils, se doivent de rester dans l’ombre de l’histoire d’amour, qui demeure le véritable cœur battant du récit.

Héros et héroïnes entre quête de rédemption et d’émancipation

Dans une romance historique, l’histoire d’amour se doit d’être belle, intense et passionnée entre des personnages fictifs – le plus souvent entre un homme et une femme. Des personnages qui verront leur idylle tomber aux prises avec des événements ou des personnages historiques bien réels. Et c’est là que se situe toute la force dramatique si addictive de la romance historique. Dans ce cocktail délicat de fiction et de réalité. L’auteur profitant des quelques zones d’ombre laissées par l’histoire, la vraie, pour s’immiscer et dérouler son intrigue amoureuse. Un héros et une héroïne particulièrement charismatiques, aux qualités physiques et intellectuelles souvent au-dessus de la moyenne. Lui, séduisant, fier et sûr de lui, respecté et respectable, même s’il pourra voir son sens de l’honneur mis à mal par les normes de son époque. Parfois porteur de lourds secrets, il pourra trouver dans l’amour une échappatoire pour se reconstruire. Elle, forte et indépendante, romantique mais réaliste. Une héroïne dont la beauté n’a d’égal que sa détermination à s’émanciper d’un carcan moral et social oppressant. Au final, des personnages complexes lancés tour à tour dans leur quête de rédemption et de liberté.

Et à travers ses personnages, l’auteur de romance historique aborde des thèmes souvent universels, de quoi résonner avec les problématiques de ses lecteurs contemporains. Ainsi, il sera souvent question d’amour, de sacrifice, de courage et de résilience. Des thèmes intemporels apportant de la profondeur émotionnelle à la trame historique.

Aux origines de la romance historique

Bien avant le Romantisme des XVIIIe-XIXe siècles pendant lesquels sensibilité, émotion et imagination vinrent bousculer raison et morale, la littérature avait déjà appris à parler d’amour, entre récits épiques, romans de chevalerie et contes folkloriques. Mais c’est à l’Anglais Samuel Richardson que l’on doit l’une des plus anciennes romances : incroyable best-seller épistolaire de 1740, son roman Pamela ou la vertu récompensée raconte l’histoire d’une jeune femme de condition modeste résistant aux avances de son prétendant, un aristocrate, et finissant par obtenir le mariage et l’ascension sociale. S’il ne s’agit pas d’une romance historique à proprement parlé, le livre posait déjà les bases du genre.

À partir de
23,90€
Voir sur Fnac.com

Sir Walter Scott, par contre, apparaît comme un éminent représentant du roman historique. Il aura su à lui seul « romantisé » tout le royaume d’Écosse avec son célèbre poème La Dame du lac. Mais Walter Scott, c’est aussi et surtout l’épopée Ivanhoé ! Des livres qui ont suscité un intérêt renouvelé pour les périodes historiques, en particulier le Moyen Âge, en intégrant des éléments romantiques dans ses récits. Contemporaine de Sir Walter Scott, citons également l’incontournable Jane Austen dont les romans de mœurs compteront parmi les références majeures des romances historiques à venir. Parmi eux Orgueil et Préjugés, Raison et Sentiments, Emma, Northanger Abbey ou encore Persuasion et Mansfield Park. Des romans à l’humour distancié et cinglant qui, ironie du sort, tendaient à critiquer les romans sentimentaux du XVIIIe siècle.

À partir de
9,90€
En stock
Acheter sur Fnac.com
À partir de
7,90€
En stock
Acheter sur Fnac.com

C’est pourtant cette même Jane Austen que l’on trouve parmi les sources d’inspiration principales de Georgette Heyer, écrivaine britannique du XXe siècle à qui l’on attribue la première romance historique, The Black Moth, en 1921. Une romance plantée dans l’époque géorgienne. Véritable pionnière, Georgette Heyer aura largement œuvré à populariser le genre au fil de ses romans campés dans l’Angleterre des XVIIIe et XIXe siècles. Puis il y aura cette autre phénomène du roman d’amour historique, l’excentrique et prolifique autrice britannique Barbara Cartland qui, avec plus de 700 romans à son actif dont La Tour du bonheur, Menace au château ou Les Méandres de l’amour, aura fait de l’époque victorienne sa tasse de thé préférée. Et une fois n’est pas coutume, c’est à une Américaine, Kathleen Woodiwiss que l’on doit l’acte de naissance de la romance historique moderne avec son roman Quand l’ouragan s’apaise (1972), le premier roman d’amour qui « suit les personnages principaux dans la chambre à coucher ». Mais un accès de chauvinisme pourrait tout aussi bien nous pousser à évoquer en premier lieu le roman français de d’Anne Golon, Angélique, incandescente marquise des Anges.

À partir de
4,95€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com
À partir de
9,70€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Les héritières…

Aujourd’hui, la romance historique s’est imposée comme un sous-genre incontournable de la romance et un genre littéraire à part entière. Si les Georgette Heyer, Barbara Cartland et autre Kathleen Woodiwiss en ont posé les bases, elles ont su également susciter des envies de prendre la plume chez beaucoup de romancières – américaines, pour la plupart. De dignes héritières qui, à leur tour, continuent d’entretenir la flamme ardente du roman d’amour d’historique. Parmi ses représentantes…

Julia Quinn

L’Américaine Julia Quinn est largement connue et reconnue pour sa série romanesque à succès La Chronique des Bridgerton, également adaptée en show tv. Une série qui, en hommage déclaré à Jane Austen, nous plonge au cœur d’une famille de la haute société anglaise au temps de la Régence, soit au début du XIXe siècle. Mais Julia Quinn, c’est aussi Le Quartet des Smyth-Smith, Les Blydon, Les Rokesby ou Les Agents de la Couronne. Elle est l’une des autrices les plus populaires de romances historiques. Des romans appréciés pour leur humour, leurs dialogues vifs et leurs intrigues captivantes.

À partir de
22,90€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Lisa Kleypas

Elle fait partie des lectures favorites de Julia Quinn… La plume enlevée, les romances toujours élégantes, Lisa Kleypas inscrit son univers dans la droite lignée des Chroniques de Bridgerton. Des Hathaway à La Ronde des saisons, deux de ses meilleurs page-turners, l’écrivaine américaine se joue à merveille de la haute société londonienne pour y dérouler action, amour et humour autour de personnages féminins aux forts caractères, indépendants et solidaires.

À partir de
15,90€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Diana Gabaldon

La saga Outlander, c’est elle ! La série littéraire aux 50 millions de lecteurs aussi connue sous le titre Le Chardon et le Tartan, celui du premier tome de la série. Une œuvre singulière, à la frontière des genres entre roman d’amour, roman historique et récit fantastique. Diana Gabaldon nous y promène littéralement à travers le temps entre l’Écosse moderne de 1945 et celle du XVIIIe siècle. Ou quand une infirmière de guerre et future chirurgienne tombe amoureuse d’un guerrier des Highlands.

À partir de
18€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Julie Garwood

L’Écosse occupe également une place importante dans l’œuvre de Julie Garwood. À travers ses récits baignés de mystères et d’aventure, entre complots, vengeance et luttes de pouvoir, elle s’est forgée une solide réputation de conteuse – mérite que l’écrivaine attribue à ses origines irlandaises. Ses romances historiques toujours très piquantes nous emmènent ainsi au cœur de l’Écosse médiévale (Le Secret de Judith) mais elle ne se prive pas, par ailleurs, de varier les plaisirs en allant aussi planter ses romantiques péripéties dans l’incontournable Angleterre du XIXe siècle (Un ange diabolique ou Désir rebelle) ou bien encore au cœur du Montana (Les Frères Clayborn)

À partir de
7,80€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Tessa Dare

Tessa Dare caracole souvent en tête des best-sellers du New York Times. Son Moment d’abandon, premier tome de sa série à succès Les Demoiselles de Spindle Cove, lui avait valu en 2012 le RITA Award de la meilleure romance historique, catégorie Régence. Mais Tessa Dare, c’est aussi Les Héritières ou encore sa toute première saga, Trois destinées, initiée par un premier tome très remarqué, L’Impulsive, devenu un classique du genre.

À partir de
7,40€
En stock
Acheter sur Fnac.com
Article rédigé par
Lucas
Lucas
Libraire Fnac.com
Sélection de produits