Sélection

Les meilleurs films intouchables d’Omar Sy

17 mai 2024
Par Lucie
Les meilleurs films intouchables d’Omar Sy
©LOIC VENANCE / AFP

Après toute une série de seconds rôles, Omar Sy a accédé à la reconnaissance (internationale) avec Intouchables, devenu culte. De blockbusters en films d’auteurs, il est de tous les projets d’envergure. Cette année, c’est en tant que membre du jury de cette 77ème édition du Festival de Cannes que nous aurons la chance de le retrouver, mais également prochainement dans Shadow Force de Joe Carnahan et The Killer de John Woo.

Intouchables (2011) – Olivier Nakache et Eric Toledano

Intouchables

Omar Sy est devenu la muse du duo de réalisateurs Éric Toledano et Olivier Nakache. Il a longtemps été de tous leurs films, mais c’est bien Intouchables qui les a consacrés tous trois. Omar y est un repris de justice sénégalais engagé comme auxiliaire de vie d’un riche tétraplégique. Et tous deux vont voir la vie en rose… Une comédie qui a fait chaud au cœur à plus de 19 millions de Français et offert à Omar Sy son premier César du meilleur acteur. Intouchable ? Non, inoubliable.

 

Samba (2014) – Olivier Nakache et Eric Toledano

Samba

Trois ans après ce triomphe, Omar Sy retrouve Éric Toledano et Olivier Nakache pour une « dramédie » sur fond social. Samba est en effet un film engagé dans lequel le comédien incarne un aide-cuisinier sans papier dont la carte de séjour a été refusée. Il va tout faire pour ne pas quitter le territoire, avec l’aide de Charlotte Gainsbourg et Tahar Rahim. Le film dépassera les trois millions d’entrées et montre une couleur plus dramatique dans le jeu d’Omar Sy. Derrière le sourire communicatif, une ombre semble en effet parfois planer…

Jurassic World (2015) – Collin Trevorrow

Jurrassic World

Après le succès d’Intouchables, Omar Sy s’est très vite trouvé un agent aux États-Unis. Il décroche ainsi un petit rôle dans X-Men : Days of Future Past, puis dans Dangerous People, avant de donner la réplique à Chris Pratt et des vélociraptors numériques dans Jurassic World. Il y est un dresseur français cool et valeureux et il sera de retour dans le troisième volet de la saga, Jurassic World : Le Monde d’après, au détour d’une scène d’action pour le moins… mordante.

Chocolat (2016) – Roschdy Zem

Chocolat

Premier biopic pour Omar Sy devant la caméra de Roschdy Zem. Dans Chocolat, il est grimé en clown sous la houlette du pseudonyme Chocolat qui le rendra star. Mais derrière les ors et la gloire, se cache une réalité bien plus sinistre, à base de racisme et d’addictions. Le film, sombre et esthétique, est un succès et Omar Sy décroche une nouvelle nomination aux César. Mais cette fois-ci, il fut… chocolat.

Demain tout commence (2016) – Hugo Gélin

Demain tout commence

Drame fantasque ou comédie lacrymale, Demain tout commence est l’un des plus beaux rôles d’Omar Sy. Il y est le père d’une petite fille abandonnée par sa mère. Mais cette dernière vient la reprendre quelques années plus tard et mettre à mal une relation fusionnelle. Un sujet rare sur la paternité et la thématique d’une mère se séparant sciemment de son enfant, dont Hugo Gélin tire un film tout public qui a récolté plus de 3,2 millions d’entrées.

Knock (2017) – Lorraine Lévy

Knock

« Est-ce que ça vous chatouille ou est-ce que ça vous gratouille ? » Initialement pièce de théâtre signée Jules Romains, le Docteur Knock a souvent été adapté au cinéma. On se souvient de la version de Guy Lefranc avec Louis Jouvet, qui date de 1951. Un lifting s’imposait donc et pour le Knock de Lorraine Levy, c’est Omar Sy qui a été choisi pour reprendre la panoplie de cet ancien voyou devenu médecin, aux pratiques pour le moins particulières. Mais son passé va finir par le rattraper… Une joyeuse comédie dans laquelle Sabine Azéma et Ana Girardot sont les atouts charmes.

 

Le Chant du loup (2019) – Antonin Baudry

Le Chant du loup

Si Le Chant du loup tourne autour du personnage interprété par François Civil en spécialiste acoustique d’un sous-marin nucléaire français, Omar Sy est également de la partie dans un rôle fort de capitaine de frégate. Le film d’Antonin Baudry rivalise avec ses homologues américains en termes d’action et de tension. Ce qui ne dépayse pas Omar Sy qui s’est déjà essayé aux blockbusters et endosse ici sans problème un personnage courageux et sacrificiel.

 

L’Appel de la forêt (2020) – Chris Sanders

L'Appel de la foret

Si à ce jour, Omar Sy est surtout appelé à Hollywood pour des rôles secondaires, il ne boude pas son plaisir, surtout quand il a l’occasion d’avoir des partenaires de renom, tel Harrison Ford dans L’Appel de la forêt. Une adaptation du roman d’aventures de Jack London qui mélange prises de vues réelles et effets spéciaux en motion capture. En somme, un chien numérique et des acteurs en chair et en os, mais des scènes d’action spectaculaires pour toute la famille.

 

Police (2020) – Anne Fontaine

Police

En 2016, Hugo Boris signe un roman choc dont Anne Fontaine rachète rapidement les droits. Pour Police, elle réunit Virginie Efira, Omar Sy et Grégory Gadebois en trio de policiers confrontés à des problématiques complexes jour après jour, tandis qu’eux-mêmes ont des vies privées délicates. Un soir, leur routine va être totalement chamboulée par le transfert d’un demandeur d’asile vers l’aéroport. Leur prise de conscience va les empêcher d’exécuter cette mission délicate. Un polar humaniste qui met les nerfs en pelote !

 

Tirailleurs (2023) – Mathieu Vadepied

Tirailleur

Film d’ouverture de la section Un Certain Regard au Festival de Cannes 2022, Tirailleurs revient sur une période peu glorieuse de notre Histoire (l’enrôlement de force de jeunes Africains dans notre armée pendant la Première Guerre mondiale) et Omar Sy incarne un père Sénégalais s’engageant afin de retrouver son fils sur le champ de bataille. On se retrouve en immersion dans les tranchées avec le comédien, dans une lutte acharnée pour sa survie et celle de son fils. Intense et bouleversant.

Article rédigé par
Lucie
Lucie
rédactrice cinéma sur Fnac.com
Sélection de produits