Sélection

Les Trois Mousquetaires, stars du cinéma !

10 mars 2021
Par Lucie
Les Trois Mousquetaires, stars du cinéma !

Les Trois Mousquetaires, chef-d’œuvre d’Alexandre Dumas, est sans doute le roman français le plus adapté au cinéma. Et ce n’est pas terminé, puisqu’une toute nouvelle mouture est en train d’être tournée avec la fine fleur du septième art français. En attendant de la découvrir l’année prochaine, voici quelques versions qui la précèdent. En garde !

Les Trois Mousquetaires de George Sidney (1948)

En 1844, quand paraît Les Trois Mousquetaires, Alexandre Dumas a créé toute une mythologie basée sur une histoire vraie. La fiction a dépassé la réalité et les noms d’Athos, Porthos, Aramis, Milady de Winter et surtout d’Artagnan, sont encore sur toutes les lèvres. Notamment celles du réalisateur George Sidney qui signe avec Les Trois Mousquetaires, un film de cape et d’épée grandiloquent, au casting quatre étoiles : Gene Kelly, Lana Turner et Vincent Price. Quand le spectaculaire le dispute au pur divertissement.

Les Trois Mousquetaires d’André Hunebelle (1953)

André Hunebelle tente de faire aussi bien avec son propre Trois Mousquetaires, à la distribution pour le moins hétéroclite : Bourvil incarne le valet de d’Artagnan, ce dernier prenant la figure grave de Georges Marchal, spécialisé dans les films à costumes. Jean Poiret y fait une apparition en tant que garde du cardinal de Richelieu, le tout sur un scénario et des dialogues signés Michel Audiard.

Les Trois Mousquetaires de Bernard Borderie (1961)

Avec Les Trois Mousquetaires version Bernard Borderie, il s’agit d’un diptyque de plus de trois heures, ramené en un seul film. La première partie s’intitule Les Ferrets de la reine et la seconde, La Vengeance de Milady. Le personnage de la célèbre espionne antagoniste des mousquetaires revêt ici la chevelure dorée de Mylène Demongeot, sulfureuse en diable. Un film long et ambitieux dont le scénario alambiqué sera décrié à sa sortie, car s’éloignant trop du roman feuilleton de Dumas.

Les Trois Mousquetaires et On l’appelait Milady de Richard Lester (1973/1974)

Richard Lester se lance également dans un diptyque, mais cette fois-ci en deux films bien distincts : Les Trois Mousquetaires et On l’appelait Milady, avec un casting international composé parmi les plus grandes stars de son époque : Michael York, Richard Chamberlain, Raquel Welch, Faye Dunaway, Charlton Heston (en cardinal de Richelieu, ce qui vaut son pesant), mais aussi… Jean-Pierre Cassel. Une superproduction couronnée de succès et rendant un vibrant hommage au roman de Dumas. Un troisième volet verra le jour quinze ans plus tard, Le Retour des Mousquetaires, adapté cette fois-ci du roman Vingt ans après.

Les Trois Mousquetaires de Stephen Herek (1993)

Stephen Herek essaie également de réunir une pléiade de stars pour ses Trois Mousquetaires à lui. Aux côtés de Charlie Sheen et Kiefer Sutherland, des acteurs oubliés qui tentent un comeback (tel Tim Curry), d’autres qui se sont convertis à la télévision comme Chris O’Donnell, star de NCIS : Los Angeles et des jeunes pousses comme Julie Delpy. Un film des studios Disney qui hésite entre action et comédie et s’éloigne largement du roman original.

la fille de d'artagnan

La Fille de d’Artagnan de Bertrand Tavernier (1994)

Quand Bertrand Tavernier décide de s’intéresser aux quatre mousquetaires les plus connus de la littérature, il détourne l’histoire de Dumas avec La Fille de d’Artagnan et s’amuse à montrer des héros vieillissants, rattrapés par leurs aventures en voulant aider l’impétueuse Éloïse, la digne héritière de d’Artagnan. Sophie Marceau interprète cette dernière avec panache, tandis que Philippe Noiret, Claude Rich et Sami Frey lui prêtent main-forte et se jouent de l’arthrite qui les gagne. Un film oublié mais qui demeure divertissant.

L’Homme au masque de fer de Randall Wallace (1998)

En pleine Leonardo DiCaprio mania, Randall Wallace surfe sur la vague créée par Titanic pour donner au jeune acteur un double rôle à sa démesure : le roi Louis XIV et le fameux prisonnier dont personne n’a vu le visage. L’Homme au masque de fer, tiré du Vicomte de Bragelonne, est un véritable blockbuster transformé en terrain de cabotinage pour des stars qui ne demandaient que ça, de Gérard Depardieu à John Malkovich, en passant par Jeremy Irons et Gabriel Byrne, en mousquetaires tirés de leur retraite.

D’Artagnan de Peter Hyams (2001)

Le réalisateur Peter Hyams a préféré quant à lui s’intéresser aux origines du plus jeune des mousquetaires dans D’Artagnan. Pour ce faire, il réunit un casting des plus improbables, dans lequel Justin Chambers, le futur docteur Karev de Grey’s Anatomy donne la réplique à Stephen Rea, Tim Roth, Catherine Deneuve et même, Jean-Pierre Castaldi. Étonnant, non ?

Les Trois Mousquetaires de Paul W.S. Anderson (2011)

Entre deux épisodes de la saga Resident Evil, Paul W. S. Anderson filme son épouse et muse Milla Jovovich en Milady de Winter dans un Trois Mousquetaires survitaminé où viennent cachetonner des stars comme Morgan Freeman, Orlando Bloom ou Mads Mikkelsen. Le film est un échec au box-office, mais se laisse regarder avec un grand paquet de popcorn.

Les Trois Mousquetaires : D’Artagnan/Milady de Martin Bourboulon (2022)

C’est sans doute le diptyque le plus attendu de l’année prochaine et l’une des plus importantes productions françaises en cours. Les Trois Mousquetaires : D’Artagnan et Les Trois Mousquetaires : Milady, de Martin Bourboulon sont annoncés comme un retour au film de cape et d’épée à la fois traditionnel et moderne, avec un casting sexy composé du fleuron du cinéma : François Civil, Eva Green, Romain Duris, Louis Garrel, Pio Marmaï ou encore Vincent Cassel. Vivement 2022 !

Article rédigé par
Lucie
Lucie
rédactrice cinéma sur Fnac.com
Sélection de produits