Sélection

Vermeer, l’école du regard

14 mars 2017
Par Melanie C.
Vermeer, l’école du regard
©dr

Avec plus de 9.000 visiteurs par jour depuis son inauguration le 22 février 2017, l’exposition « Vermeer et les maîtres de la peinture de genre » qui se tient au Louvre fait un véritable tabac. Notre sélection d’ouvrages met en lumière un courant artistique qui mêle poésie et quotidien dans des scènes toujours aussi fascinantes.

Jan-Blanc-Vermeer

Le maître

À travers les 12 toiles du « sphinx de Delft » (un tiers de sa production) accrochées aux côtés de celles de ses compatriotes, l’exposition propose un aperçu rare et précieux d’un style où se conjuguent simplicité et raffinement, la peinture de genre, qui connait son apogée au XVIIe siècle. Les peintres y figurent des scènes du quotidien, souvent d’apparence anodine, voire familière. Vermeer (1632–1675) en est devenu le plus illustre représentant, de son vivant déjà, mais surtout lors de sa « redécouverte » par le grand public dans la seconde moitié du XIXème siècle, grâce à une série d’articles du critique français Théophile Thoré-Burger. Cette monographie complète de Jan Blanc revient sur la biographie (mystérieuse) du peintre hollandais et offre un bel éclairage sur une œuvre qui parait évidente mais dont les détails révèlent la complexité et le soin extrême apporté aux couleurs et à la maîtrise absolue de la lumière.

Tzvetan-Todorov-Eloge-du-quotidien

La réflexion

Observer les tableaux des peintres de l’école hollandaise nous plonge dans un univers très particulier. Un monde où chaque geste devient important, où le moindre détail est porteur d’un sens profond. Qu’il s’agisse de Vermeer, Rembrandt, Steen ou Ter Boch, leurs œuvres parlent une langue toujours vivante, leurs toiles n’ont rien perdu de leur force évocatrice. Comme l’écrit si bien Tzvetan Todorov dans son essai L’Éloge du quotidien : « Ils nous apprennent à mieux voir le monde, non à nous bercer de douces illusions ; ils n’inventent pas la beauté, ils la découvrent – et nous permettent de la découvrir à notre tour. » Une belle invitation à (re)considérer le quotidien comme une source continuelle d’émerveillement.

Peintures-flamandes-et-hollandaises-du-XVe-au-XVIIIe-siecle-dans-les-collections-du-Musee-des-beaux-arts-de-Strasbourg

La somme

Comme toute réflexion se nourrit d’exemples, ne serait-ce que pour se faire une idée exacte de la peinture hollandaise et flamande dont il est question ici, on peut se référer à un ouvrage dont l’érudition et les illustrations font figure de référence. Il s’agit de Peinture flamande et hollandaise XVe-XVIIIe siècle. Un catalogue scientifique de la collection nordique du Musée des Beaux-Arts de Strasbourg publié à l’occasion d’une exposition qui a fait date (en 2009 précisément). On y trouve 213 tableaux, analysés, expliqués et mis en relation. 

Aller + loin : La Jeune Fille à la perle de Tracy Chevalier : entrer dans la lumière

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Melanie C.
Melanie C.
Libraire Fnac.com
Sélection de produits