Sélection

15 livres pour renouer avec l’animal en vous !

19 avril 2022
Par Maya
15 livres pour renouer avec l’animal en vous !
©DR

La littérature a l’avantage d’offrir un retour à l’état sauvage, en sécurité dans son fauteuil. À travers une sélection de 15 livres, renouez avec la nature ou avec l’animal qui est en vous…

Les classiques


20-majesté des mouches

Sa Majesté des Mouches, William Golding

Ce roman classique de William Golding est une fable allégorique sur la sauvagerie inhérente à l’homme. Sa Majesté des Mouches raconte l’adaptation à un nouvel environnement d’une bande de garçons anglais, âgés de six à douze ans, naufragés sur une île montagneuse. Au début, le séjour prend des allures de vacances, mais il faut bientôt s’organiser. Après l’élection de Ralph comme chef, avec Porcinet « l’intellectuel » comme conseiller, un groupe rival se forme, entraînant des affrontements violents entre les garçons.

vendredi-limbes-du-pacifiqueVendredi ou les Limbes du Pacifique, Michel Tournier 

Michel Tournier s’est inspiré du classique Robinson Crusoé de Daniel Defoe pour ce livre qui remporta le Grand prix du roman de l’Académie française en 1967. Quelques années plus tard, l’auteur adapte le roman pour la jeunesse avec Vendredi ou la Vie sauvage. Naufragé sur une île qu’il baptise Speranza (Espérance), Robinson oublie d’abord sa condition d’homme et se laisse aller à la nostalgie. Décidant de redevenir humain, il passe ensuite par plusieurs phases de réconciliation avec la nature. Un jour, il sauve par hasard un Indien condamné à mort par sa tribu, et l’appelle Vendredi. D’abord de maître à esclave, la relation évolue entre Robinson et Vendredi pour devenir plus égalitaire et fraternelle.

L'appel de la forêt

L’Appel de la forêt, Jack London

Un classique de la littérature jeunesse, L’Appel de la forêt de Jack London est l’épopée émouvante du chien Buck. Enlevé à ses maîtres puis vendu à des chercheurs d’or au Klondike, Buck apprend le dur métier de chien de traîneau, dans le froid et la brutalité. Or un jour, il entend l’appel de la forêt, qui l’emmène loin des hommes…

Walden ou la vie dans les bois

Walden ou La vie dans les bois, Henry David Thoreau

Au milieu du XIXe siècle, Henry David Thoreau part s’installer seul dans une cabane qu’il a construite au bord de l’étang Walden, dans le Massachusetts. Il vit ainsi pendant un an, reclus et en autarcie et rédige alors l’œuvre classique américaine Walden ou La Vie dans les bois. Hymne épicurien sur la nature et les animaux, c’est aussi un manifeste prônant la désobéissance civile face à la cupidité et au productivisme naissant dans le nouveau continent.  

Le livre de la jungle

Le livre de la jungle, Rudyard Kipling 

Ce recueil de nouvelles de Rudyard Kipling, d’abord paru en 1899, enchante petits et grands depuis des générations. Les plus connues sont celles dans lesquelles apparait Mowgli, un enfant élevé dans la jungle indienne par des loups, la panthère Bagheera, et l’ours Baloo. Avec l’aide des animaux, il va devoir affronter le tigre sanguinaire Shere Khan. Parmi les autres fables connues, on retrouve dans le Le livre de la jungle : Le Phoque blanc, Rikki-tikki-tavi et Toomai des Éléphants.

 

Les contemporains


Into the wild

Into the Wild, Jon Krakauer

Avant le film réalisé par Sean Penn, il y eut l’histoire vraie, racontée et romancée par le journaliste Jon Krakauer, sur le jeune Chris McCandless. Inspiré par Tolstoï et Thoreau, Christopher décide de tout quitter après ses études et part en 1990, seul dans la nature, sans un adieu. Il meurt tragiquement, refugié dans un bus abandonné, perdu dans les forêts de l’Alaska. Cette épopée solitaire parle à tous ceux qui ont voulu quitter la civilisation et dépasser leurs limites.

sukkwan island

Sukkwan island, David Vann

Lauréat du prix Médicis 2010, ce roman de David Vann fait référence à une île sauvage au Sud de l’Alaska, accessible par bateau ou hydravion. Jim décide d’y emmener son fils de treize ans pour mieux le connaître, en vivant dans une cabane pendant une année. Les difficultés de la vie sur place font ressortir les parts sombres de l’âme humaine, et les faiblesses du père transforment le voyage en cauchemar, jusqu’au drame violent qui les unit enfin.

Le livre de yaak

Le livre de Yaak, Rick Bass

Auteur emblématique de l’Ouest américain, Rick Bass s’inscrit dans la tradition du « nature writing » et lutte ainsi contre la disparition des derniers espaces sauvages des États-Unis. Ce livre dresse un tableau et capture l’âme de la vallée du Yaak, nichée dans les montagnes Rocheuses du Montana, où l’auteur vécut pendant vingt ans. Il s’agit d’un lieu magique et menacé aujourd’hui, où cohabitent les grizzlys, loups, lynx, aigles et cerfs. Mais l’incursion de l’homme sur ce terrain vierge se fait sentir.

Soudain, seuls

Soudain, seuls, Isabelle Autissier  

Isabelle Autissier est la première femme à avoir accompli un tour du monde à la voile en solitaire. Elle est également l’auteure de cette histoire dont les héros sont un couple de trentenaires, qui partent seuls en voilier à l’aventure. Ils font naufrage sur une île déserte, avec pour seuls compagnons les manchots, les otaries, les éléphants de mer et les rats. Entre la faim et l’épuisement, le rêve tourne rapidement au cauchemar. Homme et femme sont mis à rude épreuve par les conditions extrêmes, confrontés à leurs instincts primaires.

Le monde du bout du monde

Le monde au bout du monde, Luis Sepúlveda 

Auteur best-seller chilien, Luis Sepúlveda exalte les paysages sauvages de l’Antarctique à travers la forme inattendue d’une enquête dans Le monde au bout du monde. Lorsqu’un baleinier japonais fait naufrage au sud de la Patagonie, un journaliste chilien expatrié à Hambourg mène l’enquête. Il va revenir sur les terres de sa jeunesse et rencontrer diverses personnes simples et atypiques, toutes amoureuses de ces territoires indomptés. 

L'homme à la carrure d'ours

L’homme à la carrure d’ours, Franck Pavloff

Auteur de romans adultes et jeunesse, dont Matin brun et Grand exil, Franck Pavloff inscrit ce roman dans les paysages arctiques, beaux et impénétrables, décor d’une intrigue vaguement post-apocalyptique. Dans le Grand Nord, d’anciens ouvriers vivent oubliés du monde, regroupés en communautés hostiles, sur des terres industrielles contaminées. Seuls deux individus osent déjouer les gardiens invisibles et s’aventurer hors des limites : Kolya, le dernier Lapon de la toundra, et Lyouba, l’unique jeune femme née sur cette terre de ruines.

Le parfum d'Adam

Le parfum d’Adam, Jean-Christophe Rufin

Ce thriller sur fond d’écologie radicale raconte l’épopée de Juliette, jeune militante idéaliste. En participant à une mission pour libérer des animaux de laboratoire, elle s’enfonce en réalité dans un complot qui vise à éliminer l’espèce humaine. Chargés de l’affaire, deux anciens agents secrets, Paul et Kerry, intègrent l’agence de renseignements américaine « Providence » et plongent dans l’univers effrayant de l’écologie extrémiste.

Anima

Anima, de Wajdi Mouawad

Wahhch Debch découvre sa femme assassinée, et tombe dans une folie animale, à la traque du sang : qui a fait ça, si ce n’est pas lui ? Il se lance dans une odyssée à travers l’Amérique, la terre de toutes les violences, mais aussi de la beauté. Au contact de ses rencontres, hommes et animaux, des souvenirs enfouis de son enfance refont surface, levant le voile sur ses origines mensongères et achevant d’attiser la colère de son âme.

Truismes

Truismes, Marie Darrieussecq

C’est l’histoire semi-fantastique d’une métamorphose… Zoé, une employée de parfumerie, doit quitter son nouveau poste lorsqu’elle remarque des symptômes étranges, qui la rendent méconnaissable aux autres. Entre temps, elle rencontre le futur président de la République et devient son égérie. En réalité, elle se transforme progressivement en truie dodue. Une allégorie sociologique sur le statut social de la femme, qui révéla Marie Darrieussecq au public.

Dans les forêts de Sibérie

Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson

Journaliste et membre de la Société des explorateurs français, Sylvain Tesson obtient le prix Médicis Essai 2011 pour ce livre inspiré de ses voyages en Sibérie, où il est allé vivre seul pendant six mois. Installé dans une cabane (isba) au bord du lac Baïkal, à cinq jours de marche du premier village, il vit dans la simplicité avec deux chiens et un poêle à bois. Jouissant d’une fenêtre sur le lac, il apprivoise le temps, entre la solitude, l’espace et le silence : des richesses peut-être vouées à disparaître. 

— 

Aller + loin : [L’instant bien-être] Les conseils d’Erwann Menthéour pour reprendre le contrôle de son corps

Article rédigé par
Maya
Maya
libraire sur Fnac.com
Sélection de produits