Critique

Le coup de cœur littéraire #04 : Un été sans les hommes de Siri Hustvedt

27 mai 2016
Par Pauline1

À l’occasion de la fête des mères, on présente un livre paru en 2011, Un été sans les hommes de Siri Hustvedt, paru chez Actes Sud, en grand format et en Babel : des portraits de femmes, de tout âge, chacune se définissant à travers l’image d’un homme, toujours dans l’ombre.

À l’occasion de la fête des mères, on fait un petit écart dans notre ligne éditoriale et on présente un livre paru en 2011 : Un été sans les hommes de Siri Hustvedt, paru chez Actes Sud, en grand format et en Babel. Un été sans les hommes, ce sont des portraits de femmes, de tout âge, chacune se définissant à travers l’image d’un homme, toujours dans l’ombre.

Un été sans les hommes

La narratrice, Mia, une poétesse de 55 ans, apprend que son mari la trompe avec une femme plus jeune, une femme qu’elle appellera ironiquement « la Pause ». Le choc psychologique est grand. Mia craque nerveusement et fait un bref séjour à l’hôpital. Elle part se ressourcer chez sa mère dans le Minnesota et tente de se reconstruire en animant un atelier d’écriture pour adolescentes. Sa reconstruction passe également par les rencontres, avec des femmes uniquement : les amies de sa mère, toutes veuves, et une jeune voisine dont la vie de couple est au plus mal. Mia observe ces femmes et décortique leur façon d’être, de penser, de manière très fine et drôle.

Pour la Fête des mères, on  s’aventure donc au pays des femmes, à travers la plume érudite et intelligente de Siri Hustvedt, dont on vous conseille par ailleurs toute la bibliographie. Pour l’anecdote people, Siri Hustvedt, c’est aussi l’épouse de Paul Auster. Mais elle n’est pas une « femme de »… Elle est avant tout une grande romancière et essayiste qui écrit sur la condition féminine comme personne et lutte contre la misogynie dans le monde de l’art et des lettres. Dans un entretien accordé au Nouvel Obs, elle qualifie Un été sans les hommes de « comédie féministe ».

un monde flamboyantUn monde flamboyant : disponible en poche

Le dernier roman de Siri Hustvedt, Un monde flamboyant, paraît en poche le 1er juin 2016.

Harriet Burden est une artiste new-yorkaise talentueuse. En mal de reconnaissance, elle se livre à un petit jeu (dangereux) pour prouver qu’en matière d’Art, mieux vaut être un homme qu’une femme. Aussi, imagine-t-elle trois œuvres d’art qu’elle va faire signer de trois artistes différents.

Tout se passe comme elle l’avait planifié… Jusqu’à l’étape 3, la confrontation avec un artiste aux penchants destructeurs. Cette expérience artistique qui tourne mal nous est racontée à travers les témoignages des proches de Harriet, lesquels sont réunis par une universitaire I.V. Hess dans ce livre, Un monde flamboyant. Une histoire dans une histoire dans une histoire…Vertige des abîmes.

Un été sans les hommes de Siri Hustvedt (Actes Sud/Babel) sur Fnac.com

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Pauline1
Pauline1
libraire sur Fnac.com
Sélection de produits