Actu

Box-office : Matrix pâlit, Spider-Man sourit

27 décembre 2021
Par Félix Tardieu
Keanu Reeves et Carrie-Anne Moss dans les rôles de Neo et Trinity.
Keanu Reeves et Carrie-Anne Moss dans les rôles de Neo et Trinity. ©Warner Bros

D’un côté, Spider-Man : No Way Home vient de franchir un nouveau cap en devenant le premier film de l’ère Covid à engranger un milliard de dollars au box-office mondial. De l’autre, Matrix Resurrections se dirige vers un flop.

Le duel des titans n’aura finalement pas eu lieu. Après le départ en trombe de Spider-Man : No Way Home, le très attendu Matrix Resurrections était attendu au tournant en cette période de fêtes. Le dernier joujou de l’écurie Marvel mettant en scène les aventures de l’Homme-araignée, sorti en salles le 15 décembre dernier, continue de pulvériser tous les records après avoir notamment signé le troisième meilleur démarrage de tous les temps au box-office international. Le troisième volet de cette nouvelle trilogie autour du personnage iconique de Peter Parker, ici campé par le plus bankable que jamais Tom Holland, est devenu ce week-end le premier film depuis le début de la pandémie à rapporter plus d’un milliard de dollars de recettes à travers le monde (en seulement une douzaine de jours d’exploitation) dont plus de 460 millions de dollars rien qu’aux États-Unis, malgré la progression du variant Omicron et l’inquiétude croissante des lieux de culture (salles de cinéma, de théâtre, etc.) dans le monde – à l’image des récentes manifestations en Belgique contre la fermeture des salles de spectacle et de cinéma. 

Spider-Man : No Way Home © CTMG. All Rights Reserved. MARVEL and all related character names: ©& ™ 2021 MARVEL©Sony Pictures

En revanche, grosse désillusion – après tout, cela rejoint bien les thématiques abordées par le film – pour Matrix Resurrections, le quatrième volet de la saga culte lancée par les soeurs Wachowski en 1999. Le film de Lana Wachowski a rapporté seulement 22,5 millions de dollars pour son premier week-end d’exploitation aux États-Unis (les projections initiales tablaient sur 40 millions de dollars), pour des recettes mondiales avoisinant les 70 millions de dollars. Un piètre résultat pour un film au budget affiché – hors campagne promotionnelle – de 190 millions de dollars. Matrix Resurrections démarre ainsi moins bien que le premier film de la saga sorti en 1999, qui avait rapporté 28 millions de dollars pour son premier week-end aux États-Unis, et bien plus loin encore de Matrix Reloaded (91 millions de dollars). À noter que le film de Lana Wachowski, qui divise actuellement les critiques et les fans de la franchise, est le dernier film à pâtir de la stratégie du studio Warner de sortir simultanément ses films sur HBO Max et en salles pour pallier à la crise sanitaire. Néanmoins les effets néfastes de cette sortie simultanée sur les recettes du film restent à démontrer. 

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste