Actu

Hayao Miyazaki, le maître de l’animation japonaise, prépare un dernier film

24 novembre 2021
Par Félix Tardieu
Hayao Miyazaki lors de la présentation de "Ponyo sur la Falaise" au Festival de Venise (2008)
Hayao Miyazaki lors de la présentation de "Ponyo sur la Falaise" au Festival de Venise (2008) ©Denis Makarenko / Shutterstock

Le génie de l’animation derrière les chefs-d’œuvre du studio Ghibli a annoncé au New York Times qu’il travaillait activement sur son nouveau long-métrage, près de huit ans après la sortie de son dernier film, Le vent se lève.

À 80 ans, Hayao Miyazaki n’a pas dit son dernier mot. En 2013, le réalisateur de Mon voisin Totoro (1988), de Princesse Mononoké (1997) et du Voyage de Chihiro (2001) annonçait prendre définitivement sa retraite. Une décision sur laquelle il reviendra quatre ans plus tard à l’occasion d’un court-métrage (Boro la petite chenille, 2018) réalisé pour le musée consacré au célèbre studio d’animation Ghibli qu’il a fondé aux côtés de  Isao Takahata et Toshio Suzuki en 1985. Le réalisateur japonais annonçait au passage plancher sur un nouveau long-métrage adapté du roman Et vous, comment vivrez-vous ? (Genzaburo Yoshino, 1937) : un projet qui semble donc toujours d’actualité si l’on en croit les informations du New York Times, qui consacre un grand portrait à Miyazaki. Le prochain film du maître de l’animation, qui reste assez mystérieux, est décrit par le producteur Toshio Suzuki comme « une fantaisie à grande échelle ». Le roman d’apprentissage de Genzaburo Yoshino raconte le voyage spirituel d’un jeune garçon, marqué par le décès de son père et recueilli par son oncle. En 2020, une interview d’Entertainment Weekly avec Toshio Suzuki révélait que 36 minutes de film étaient déjà complétées et qu’il faudrait encore plusieurs années pour boucler le long-métrage.

Hayao Miyazaki, Le Château Ambulant, 2004 © Studio Ghibli

Miyazaki avait notamment pris sa retraite en 2013 en raison du temps de fabrication de chaque long-métrage. Il faut savoir que le réalisateur japonais dessine tous ses films à la main, malgré les technologies à sa disposition. Il faut ainsi un an de travail à Miyazaki et à son équipe d’animateurs chevronnés pour donner naissance à une dizaine de minutes d’un film, d’où les temps de production extrêmement longs de ses longs-métrages. Dans une interview au magazine spécialisé Sight and Sound publiée en mars 2021, le producteur du film confiait que celui-ci était à moitié achevé et que l’on pourrait s’attendre à encore trois ans de production. Entre-temps, le studio Ghibli a dévoilé sur Netflix son premier film entièrement réalisé en 3D, Aya et la sorcière, réalisé par Goro Miyazaki, fils de l’éminent animateur japonais. Un nouveau départ pour le studio d’animation – qui a récemment rouvert une boutique éphémère dans le 11e arrondissement de la capitale – qui n’a pas réellement fait ses preuves. Le retour de Miyazaki au cinéma se fait donc attendre de pied ferme.

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste
Pour aller plus loin