Actu

Le festival de la BD d’Angoulême dévoile sa sélection et décerne un premier prix

24 novembre 2021
Par Félix Tardieu
Affiche du FIBD 2022 par Fanny Michaëlis
Affiche du FIBD 2022 par Fanny Michaëlis

Le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (FIBD), le rendez-vous incontournable des amateurs du neuvième art, a annoncé les temps forts de sa 49e édition. Le festival aura lieu du 27 au 30 janvier 2022.

Après une édition 2021 entravée par la crise sanitaire, le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême revient dans son format habituel du 27 au 30 janvier prochains. Le Festival était présenté ce mardi 23 novembre au Musée national de l’histoire de l’immigration, au Palais de la Porte Dorée (Paris), par Sonia Deschamps, Fausto Fasulo et Victor Macé de Lépinay, les trois directeurs artistiques de cette 49e édition. Les 83 œuvres en lice pour les fameux Fauves d’Angoulême, obligatoirement publiées en langue française entre le 1er décembre 2020 et le 30 novembre 2021, sont ainsi réparties dans les sept sélections qui constituent la compétition du festival. Ainsi, les 46 titres présentés cette année dans la sélection officielle concourent pour le prestigieux Fauve d’Or du meilleur album, attribué par un jury éclectique composé de l’autrice Fanny Michaëlis, le dessinateur Pierre Alary, les journalistes Florence Aubenas (Le Monde) et Romain Brethes (Le Point), le réalisateur Michel Hazanavicius (OSS 117, The Artist) et la chanteuse Pomme (Les failles)

Affiche du FIBD par Jun Mayuzuki © Festival Angoulême

On retrouvera ainsi en sélection officielle des albums tels que Le Jeune Acteur (éd.Les Livres du Futur) de Riad Sattouf, qui revient sur la vie d’acteur de Vincent Lacoste, mais aussi le sixième tome de Blacksad (éd.Dargaud), le deuxième tome de Pucelle (éd.Dargaud) de Florence Dupré la Tour, ou encore la troisième partie de Spirou, l’espoir malgré tout (éd.Dupuis) d’Emile Bravo, qui projette le personnage emblématique de Spirou dans l’âpre réalité de la Seconde Guerre mondiale et de l’Occupation. Les œuvres restantes sont à l’affiche des sélections Jeunesse, Patrimoine, Fauve Polar SNCF ou encore de la nouvelle sélection Eco-Fauve Raja, qui récompense un album traitant traitant « d’enjeux écologiques et de développement durable ». 

La sélection complète du FIBD 2022 à retrouver par ici

Le FIBD 2022 sera notamment marqué par une rétrospective consacrée à l’Américain Chris Ware (Building stories, Jimmy Corrigan), grand lauréat de la dernière édition, ainsi qu’une vaste exposition consacrée à René Goscinny, scénariste historique d’Astérix, mais également des expositions sur le dessinateur Christophe Blain, le phénomène de la BD jeunesse Mortelle Adèle, l’auteur Simon Roussin ou encore une exposition manga sur Tatsuki Fujimoto, (Fire Punch, Chainsaw Man). À l’occasion de la présentation du Festival, le prestigieux Prix Goscinny a été remis à Jean-David Morvan et à la Résistante Madeleine Riffaud, 98 ans, pour l’album Madeleine Résistante (Dupuis), bande-dessinée biographique sur les actes de résistance d’une jeune Madeleine Riffaud dans un Paris occupé. Créé cette année, le prix Goscinny consacré aux jeunes scénaristes à quant à lui été décerné à Raphaël Meltz et Louise Moaty pour Des vivants (2024), qui revient sur le réseau clandestin du Musée de l’Homme pendant la Seconde Guerre mondiale.

Madeleine résistante (Jean-David Morvan et Madeleine Riffaud), paru le 20/08/2021 © Dupuis

Festival internationale de la bande-dessinée d’Angoulême (FIBD), du 27 au 30 janvier 2022 – Pass 1 jour 16€ / Pass 4 jours 40€

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste
Pour aller plus loin