Actu

L’Hyperloop, ce mode de transport futuriste, ne verra peut-être jamais le jour

27 décembre 2023
Par Kesso Diallo
Hyperloop One a rencontré plusieurs problèmes au fil des années
Hyperloop One a rencontré plusieurs problèmes au fil des années ©Kardasov Films / Shutterstock

Hyperloop One, la société à l’origine du projet censé permettre le transport de passagers et de marchandises dans des capsules à travers des tubes à basse pression, va fermer ses portes.

L’Hyperloop, projet de transport futuriste né en 2013 avec Elon Musk, n’est pas prêt de voir le jour. Dans un livre blanc, le patron de Tesla et de SpaceX présentait une alternative aux longs voyages, avec un système capable de transporter rapidement des passagers et des marchandises. Une fois dans les capsules, les premiers pourraient par exemple faire le trajet Washington-New York en moins de 30 minutes à travers des tubes à basse pression grâce à de la propulsion par champ magnétique. 

C’est avec cette idée qu’a été fondée la société Hyperloop One en 2014. Le concept intéressant de nombreuses personnes, elle a réussi à lever 450 millions de dollars pour donner vie à ses projets. DP World, troisième exploitant portuaire mondial, et le milliardaire Richard Branson, fondateur de la marque Virgin, faisaient notamment partie de ses gros investisseurs. Près de dix ans après sa création, Hyperloop One va cependant fermer ses portes, a révélé Bloomberg.

Une entreprise confrontée à de nombreux problèmes

L’entreprise était pourtant bien partie pour réussir. En 2020, une piste d’essai a été construite dans le Nevada afin de tester la faisabilité technique du concept. Si un premier test avec des passagers humains a été réalisé, la vitesse était très loin des 1 200 km/h promis par Elon Musk, atteignant seulement les 160 km/h.  

Hyperloop One a en outre rencontré plusieurs problèmes au fil des années. En 2022, Virgin s’est séparé de la société après qu’elle a annoncé qu’elle se concentrerait sur le transport de fret et non de passagers. La société s’est aussi faite connaître pour de mauvaises raisons : deux de ses fondateurs ont eu des ennuis avec la justice. Accusé entre autres d’avoir triplé les honoraires d’une consultante en relations publiques avec laquelle il a eu une relation intime, Brogan BamBrogan a retrouvé une corde de pendu sur sa chaise de bureau un jour. Shervin Pishevar a, lui, été accusé de harcèlement sexuel. Ziyavudin Magomedov, un ancien directeur d’Hyperloop One, a par ailleurs été arrêté à Moscou pour fraude et détournement de fonds.

Un projet loin d’être abandonné

Employant plus de 200 personnes début 2022, l’entreprise a licencié la plupart d’entre elles et a informé les salariés restants que leurs contrats prendront fin le 31 décembre. Elle tente actuellement de vendre ses actifs restants, dont la piste d’essai et ses machines. Les droits de propriété intellectuelle d’Hyperloop One seront, eux, légués à son actionnaire majoritaire, DP World. 

La société va fermer ses portes, mais cela ne veut pas forcément dire que l’Hyperloop ne verra jamais le jour. Comme le précise Bloomberg, plusieurs entreprises construisent actuellement des prototypes de ce mode de transport futuriste. Elon Musk lui-même a fondé la société The Boring Company pour créer un système de tunnels de transport urbain.

Article rédigé par
Kesso Diallo
Kesso Diallo
Journaliste
Pour aller plus loin