Actu

Axie Infinity, le nouveau concurrent de Pokémon ?

12 octobre 2021
Axie Infinity, nouvelle référence du jeu vidéo de demain ? ©Sky Mavis

NFT, Pokémon-like et levée de fonds record : Axie Infnity fait (beaucoup) parler de lui et pourrait bien devenir la référence de demain.

En cette fin d’année 2021, plusieurs jeux vidéo très attendus sont déjà sortis, à l’image de FIFA 22 ou Far Cry 6. Mais les prochaines semaines seront aussi l’occasion de voir arriver d’autres hits, comme Call of Duty : Vanguard ou Halo Infinite. Et parmi ces jeux très attendus, impossible de ne pas évoquer les nouvelles versions Pokémon, Perle et Diamant, disponibles dès le 19 novembre prochain. Remakes des jeux de 2006, ces deux nouveaux titres Pokémon devraient une fois de plus faire le bonheur des fans et être parmi les must-have de ce Noël 2021. Mais aussi forte que soit la franchise, celle-ci n’est pas à l’abri un jour de se retrouver face à un concurrent de taille, et celui-ci pourrait être déjà là.

Un Pokémon-like qui fait du bruit

Rechercher et collectionner de mignonnes créatures virtuelles pour ensuite les envoyer au combat afin de les rendre plus fortes : au vu de ces quelques mots, le jeu vidéo vietnamien Axie Infinity partage certains points communs avec la célèbre série Nintendo. Fondée en 2018, Sky Mavis est devenue l’une des entreprises les plus en vogue de l’écosystème crypto grâce au projet novateur d’Axie Infinity. Dans ce jeu qui s’articule autour des NFT (Non-Fungible Tokens), les joueurs doivent d’abord acquérir trois petits monstres qu’ils peuvent faire s’affronter les uns contre les autres. La subtilité, qui peut freiner plus d’un joueur, est qu’il faut débourser entre 150 et 300 dollars d’argent réel pour chaque monstre NFT. Mais ce qui fait le succès d’Axie Infnity, c’est qu’il s’agit d’un jeu play-to-earn : lorsque vous remportez un combat ou que vos créatures s’accouplent, vous gagnez des jetons connus sous le nom de Small Love Potions.

Le NFT, nouvelle tendance du jeu vidéo

Dans Axie Infinity, chaque créature est unique et les joueurs sont propriétaires de leurs monstres virtuels. En les élevant correctement, leur valeur augmente. À tel point que les créatures les plus puissantes peuvent se revendre sur une plateforme gérée par Sky Mavis contre plusieurs dizaines de milliers d’euros, réels cette fois. Axie Infinity rejoint donc la liste grandissante de ces jeux qui allient biens virtuels, bourse et jeux vidéo, aux côtés d’Ilivium ou Fantasy Football, pour lequel la start-up Sorare a récemment enregistré une levée de fonds de 680 millions de dollars. Si le principe d’allier jeu vidéo et cryptomonnaie peut dérouter, force est de constater que cela fonctionne, puisque le titre développé par Sky Mavis compte actuellement plus de deux millions de joueurs par jour, et ce alors que Sky Mavis vient de lever 150 millions de dollars du fonds le plus prestigieux de la Silicon Valley, Andreessen Horowitz.

Un apport de capitaux bienvenu qui va permettre à Sky Mavis de se concentrer sur plusieurs axes de travail. Tout d’abord, une révolution du play-to-earn est en chemin, notamment avec le lancement d’un nouveau système de combat : Axie Infinity : Origin. Celui-ci comprendra des améliorations graphiques et des mécaniques de jeu, mais aussi une période d’essai du jeu, sans avoir à acheter d’Axies, les célèbres créatures du jeu. Pour ceux qui veulent se lancer dans l’aventure, Axie Infinity est jouable sur Android, iOS, Microsoft Windows, ainsi que sur Mac.

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste
Pour aller plus loin