Actu

Les enfants de moins de 13 ans très présents sur les réseaux sociaux

03 octobre 2021
Par Kesso Diallo
Les enfants utilisent principalement les réseaux sociaux pour communiquer. ©Andrey Popov / Shutterstock

L’agence Heaven a réalisé, pour la sixième année consécutive, une étude auprès de 2 000 enfants de 11 et 12 ans, afin de comprendre les habitudes des moins de 13 ans concernant les réseaux sociaux

En France, les réseaux sociaux sont interdits aux moins de 13 ans. Cela n’empêche pourtant pas les enfants en dessous de cet âge de s’y inscrire, selon une étude menée par l’agence Heaven, en collaboration avec l’association Génération numérique*. L’objectif de cette étude est de « dresser le portrait d’une génération née avec les médias sociaux, qui n’est même pas censée avoir le droit de s’y inscrire ». Ainsi, à l’âge de 11 ans, plus de la moitié des enfants sont déjà présents sur les plateformes, un chiffre qui passe à 71,2% pour les ados de 12 ans.

Bien qu’ils utilisent principalement les réseaux sociaux pour communiquer avec leur famille et leurs amis, ils ont une bonne connaissance des risques qu’ils représentent (propagation de fake news, actes de cyberharcèlement). Ils utilisent le plus souvent leur smartphone pour y accéder (64 % des sondés), et le temps d’écran passé sur Internet est désormais régulé par 57% des parents, un chiffre en hausse de 8 points entre 2014 et 2020.

YouTube et Snapchat, réseaux sociaux les plus populaires chez les enfants

Le divertissement avec le visionnage de vidéos, autres que les clips de musique, figure en deuxième position des usages. Pas étonnant donc que YouTube soit le plus populaire chez les enfants de 12 ans, avec 51,5% des parts d’utilisation. À 51%, Snapchat, « la plateforme sociale la plus prisée des jeunes » grâce aux diverses fonctionnalités qu’elles propose comme les filtres photo ou les jeux, arrive juste derrière.

Réseau suscitant une « très forte désirabilité chez les jeunes », Instagram est en troisième position, suivi de TikTok. Selon l’étude toujours, c’est sur Instagram que les enfants vont devenir adolescents et découvrir des contenus de stars ou d’influenceurs. Un sujet qui peut inquiéter. Le Wall Street Journal a récemment révélé que la plateforme était consciente des problèmes d’anxiété liés à l’utilisation de l’application pour les adolescents.

Facebook et Twitter, des réseaux sociaux pour les vieux

Facebook et Twitter font partie des derniers réseaux sociaux de ce classement, avec respectivement 5,1% et 3,5% des utilisations. Les préadolescents estiment que ces plateformes historiques sont « pour les vieux » et les associent aux risques tels que le harcèlement et l’agressivité. Enfin, d’autres réseaux ont gagné en popularité grâce aux confinements. C’est le cas de Twitch, un service de streaming vidéo en direct, qui atteint presque les 10%, un niveau « jamais vu »

*Cette étude a été menée auprès de 2000 enfants de 11 et 12 ans sur leur utilisation des réseaux sociaux.

Article rédigé par
Kesso Diallo
Kesso Diallo
Journaliste
Pour aller plus loin