Actu

On vous explique tout sur la fin des comptes partagés sur Netflix

02 janvier 2023
Par Vincent Oms
On vous explique tout sur la fin des comptes partagés sur Netflix
©Vantage_DS, Shutterstock

Entre une baisse de ses abonnés et l’échec relatif de sa formule avec publicités incluses, la plateforme prépare un grand changement.

Comme d’autres diffuseurs permettant la création de plusieurs comptes, Netflix est rapidement devenu victime de comptes multiples se substituant aux abonnements à plein tarif. Si certains acteurs du domaine préfèrent (pour le moment) s’en amuser, comme Canal+ avec une campagne publicitaire mettant en scène des acteurs cherchant à récupérer des codes d’accès auprès d’amis, Netflix ne rigole plus. Cette pratique a en effet résulté à ce que près de 100 millions de spectateurs utilisent en fait les comptes principaux de leur famille ou leurs amis, grâce au système d’écrans partagés. La plateforme de SVoD a commencé à « taxer » cette habitude en Amérique du Sud, et ne compte pas s’arrêter là.

Chaque compte supplémentaire facturé

Dès ce mois de janvier aux États-Unis, les utilisateurs disposant de comptes supplémentaires sur leur abonnement devront s’acquitter de 2.99$ en plus de leur facture initiale, pour chaque connexion autre que la leur. Pour parvenir à maîtriser cette disposition, Netflix mettra en place des systèmes de vérifications via l’adresse IP, mais aussi des codes d’authentification à durée limitée. Le tout a été révélé dans une interview du Wall Street Journal, dans laquelle le codirecteur du diffuseur, Ted Sarandos, ne cache pas qu’il s’attend à de vives protestations. Cependant, pour adoucir cette transition, Netflix permettra la migration d’un compte secondaire vers un compte principal, pour les personnes qui décideront de s’abonner.

Fin de la récré

On ne sait pas encore quand la mesure arrivera en France, ni à quel prix, mais il faut reconnaître que la période, depuis la « fin » de la Covid qui a vu une belle croissance pour Netflix, n’est plus à l’euphorie. Le lancement d’une version avec publicité n’a pas convaincu, la hausse des tarifs a fait perdre des abonnés : il faut donc revoir la stratégie. Financer des séries aussi chères qu’ambitieuses, telles que Mercredi, ou continuer le développement de productions à l’étranger comme Alice in Borderland ou la suite de Squid Game ne peut se faire sans cette manne financière attendue. La fin d’une époque dont tout le monde, il faut bien l’avouer, aura bien profité.

À lire aussi

Article rédigé par
Vincent Oms
Vincent Oms
Journaliste
Pour aller plus loin