Actu

Plus de la moitié de la population mondiale a un compte sur un réseau social

29 janvier 2021
Par Thomas Estimbre

Le nombre d’internautes dans le monde progresse et plus de la moitié de la population mondiale utilise désormais au moins un réseau social. Les inégalités en matière d’accès à Internet restent importantes.

La population mondiale s’élevait à 7,83 milliards d’habitants au début de 2021 et elle est toujours plus connectée. C’est ce qui ressort du Digital Report 2021 publié par l’agence We Are Social en partenariat avec le spécialiste des réseaux sociaux Hootsuite. Ce rapport compile, comme chaque année, différentes études sur les tendances du numérique et révèle que plus de 53 % des habitants de la planète disposent d’un compte sur un réseau social. Ce chiffre est en augmentation de près d’un demi-milliard (+13 %) et s’explique par l’explosion des usages numériques avec la crise sanitaire provoquée par la Covid-19.

 © Creative Commons
© Creative Commons

On apprend que ces internautes appelés « socionautes » utilisent en moyenne 8 réseaux sociaux différents. Malgré les scandales qui ont écorné son image, le premier d’entre eux reste Facebook avec 2,7 milliards d’utilisateurs au troisième trimestre 2020. Hormis la présence de YouTube à la deuxième place (2,3 milliards d’utilisateurs), on note que le classement des plateformes sociales est outrageusement dominé par les services de la firme de Mark Zuckerberg. Ainsi, la messagerie WhatsApp se classe troisième (2 milliards), devant Facebook Messenger (toujours à 1,3 milliard en l’absence de nouveaux chiffres) et Instagram avec 1,2 milliard d’utilisateurs. Notons que Weixin/We Chat fait lui aussi partie du « club des milliardaires » et que 17 plates-formes revendiquent désormais plus de 300 millions d’utilisateurs.

 © We Are Social / Hootsuite
© We Are Social / Hootsuite

Facebook reste le plus grand réseau social du monde

Le rapport de près de 300 pages révèle que 66,6 % de la population mondiale utilise un téléphone mobile (+93 millions en un an) et que le nombre d’internautes a augmenté de 7,3 % en 2020 pour atteindre 4,7 milliards de personnes. L’AFP précise que ce chiffre peut varier selon les sources entre 4 et 5 milliards. Néanmoins, le taux de pénétration de 59,5 % parmi la population mondiale cache d’importantes disparités. Alors que des régions comme l’Amérique du Nord et l’Europe de l’Ouest ou du Nord enregistrent des taux d’adoptions supérieurs à 90 %, cela varie de 42 % à 68 % en Asie et de 24 % à 62 % selon les régions d’Afrique. L’Asie peut toutefois se targuer de représenter près du quart du nombre total d’internautes tandis que l’Afrique affiche la croissance la plus rapide de son nombre d’internautes. À noter que l’Inde dispose du réservoir le plus important de croissance pour le numérique, avec 1,1 milliard de personnes encore non connectées.

 © We Are Social / Hootsuite
© We Are Social / Hootsuite

En attendant et sans surprise, les internautes du monde entier se sont connectés en moyenne 6 heures et 54 minutes par jour, soit environ 2 jours complets par semaine. Dans le détail, on observe que les internautes passent 3h24 devant la télévision, 2h25 sur les réseaux sociaux, 2h à lire la presse (en ligne ou version papier), 1h12 à jouer aux jeux vidéo sur une console ou encore 54 min à écouter des podcasts. Les Philippins sont les champions du temps passé en ligne (10h56 par jour), loin devant les Français (5h37) ou les Japonais qui ne passent « que » 4h25 de leur temps sur Internet. Et si vous souhaitez disposer d’une bonne connexion, c’est en Thaîlande qu’il faut se rendre avec une moyenne estimée à 308,35 Mpbs. La France fait toutefois bien que mieux que la moyenne mondiale (47,20 Mbps et qui a progressé de 47,5 % sur un an) avec 178,87 Mbps.

Les plus de 50 ans envahissent Snapchat et Instagram

Le rapport confirme aussi certaines tendances comme la domination de Chrome parmi les navigateurs et du trio Google, YouTube et Facebook concernant les sites les plus visités. Autre tendance qui ne vous aura pas échappé, l’audience de Facebook vieillit depuis plusieurs années. Le réseau social a vu la part des utilisateurs de plus de 65 ans augmenter d’environ 25 % au cours de l’année écoulée, soit près du double de la moyenne de 13 % dans tous les groupes d’âge. Plus surprenant, Snapchat et Instagram ont également connu un boom des « Silver Surfers », soit des internautes âgés de 50 ans et plus. Cette tranche d’âge affiche la plus forte croissance sur Snapchat (+33,3 % pour les hommes de plus de 50 ans) et Instagram (+63,6 % pour les hommes âgés de 55 à 64 ans).

À lire : Temps d’écran, dépenses en applications mobiles : les Français toujours plus accros au mobile

Autre information notable, le marché global annuel de la publicité en ligne s’élève désormais à 355,6 milliards de dollars (+6,5% sur un an), dont 152,7 milliards pour les publicités sur les moteurs de recherche, et 97,7 milliards de dollars pour celle sur les réseaux sociaux. « De plus en plus, les consommateurs se connectent aux marques de la même manière qu’ils le font avec leurs amis et les membres de leur famille, via des applications sociales et de messagerie. La pandémie n’a fait qu’accélérer ce changement, et même les marques les plus en retard se tournent maintenant vers les interactions en ligne », estime Tom Keiser, PDG de Hootsuite.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin