Prise en main

Test Asus ROG Zephyrus M16 : un écran de graphiste dans un PC surpuissant

30 août 2021
Par Maxime Noël
Test Asus ROG Zephyrus M16 : un écran de graphiste dans un PC surpuissant
©Maxime Noël

Présenté plus tôt dans l’année, le Zephyrus M16 de chez Asus se veut novateur sur le segment des PC portables de jeu. Avec son bel écran 16:10, il mise sur des performances de haute volée pour séduire les joueurs. Que vaut ce PC dans la pratique ?

Asus, au travers de ses gammes ROG et TUF s’est créé une place de choix sur le bureau de tous les joueurs du monde. La gamme Zephyrus se distingue des autres PC de la marque par leur design travaillé et leur compacité, permettant d’avoir un ordinateur portable à la fois puissant et mobile. Le Zephyrus M16 est un ordinateur récent intégrant des composants de dernière génération, le tout dans un châssis compact et élégant.

Aussi beau que performant

Bien loin des standards d’il y a plusieurs années, les nouveaux PC gaming Asus se targuent d’un design plus léché et moins agressif, ne délaissant pas pour autant le côté agressif caractéristique des machines de jeu.

Asus_ROG_Zephyrus-M16-11

La partie supérieure de l’ordinateur est habillé d’un noir mat et serti d’une gravure façon pointillée qui change de couleur en arborant des reflets selon l’angle de visionnage. L’effet est très réussi et confère au Zephyrus M16 une allure originale et distinguée. Malgré cette petite extravagance, le PC trouvera parfaitement sa place un bureau au cœur d’un open-space ou dans une salle de réunion, de par sa sobriété générale.

Si la machine se montre compacte, on remarque toutefois que l’épaisseur de l’ensemble ne permet pas de la classer parmi les ultrabook. En effet, le Zephyrus M16 est assez épais, plus de 2 cm, ce qui est raisonnable et tout à fait normal en vue de la configuration embarquée. Par rapport à un ordinateur 15,6 pouces, le Zephyrus n’est pas particulièrement imposant, juste plus haut, de par la taille de son écran. Il aborde des dimensions comparables à un Razer Blade 15 Base, par exemple, ordinateur de jeu très compact.

Asus_ROG_Zephyrus-M16-7

Ce qui trahit réellement le positionnement gaming de cet ordinateur Asus est la présence de larges évents d’aération destinés à dissiper les watts de la configuration.

En ouvrant l’ordinateur, on remarque d’emblée son bel écran de 16 pouces au ratio 16:10. Les bords de la dalle sont particulièrement fins ce qui améliore l’immersion. Le clavier est conforme à ce que propose Asus en ce moment. On y retrouve donc un clavier RGB de belle taille au toucher agréable. Le revêtement de type soft-touch de l’intérieur apporte un confort supplémentaire lors de la frappe ou des longues sessions de jeu mais a l’inconvénient de retenir les tâches de gras et est donc particulièrement sensible aux traces de doigts.

Asus_ROG_Zephyrus-M16-8

Le touch-pad de belle taille également offre une utilisation précise et confortable, il n’est par ailleurs pas activé en cas de toucher accidentel lors de la frappe.

Asus_ROG_Zephyrus-M16-6

La connectivité est complète, répartie sur les deux flans de la machine. On y trouve ainsi deux USB-A et un USB-C, qui pourra également servir à la recharge, une prise Thunderbolt 4, un port HDMI mais également une prise réseau RJ45, idéale pour jouer en ligne. Enfin, on trouve une prise combo jack 3,5 mm pour y connecter une casque de gaming et un lecteur de cartes micro-SD. On aurait préféré trouver un lecteur de carte SD de pleine taille, plus polyvalent.

La puissance au rendez-vous

Le design est un critère important pour un ordinateur, mais les joueurs recherchent autre chose. Il s’agit de la puissance de calcul. En effet, les jeux vidéo demandent de plus en plus de ressources et il faut que les composants soient à la hauteur pour afficher de manière fluide, tous les jeux, même les plus gourmands.

Asus_ROG_Zephyrus-M16-2

Avec la configuration embarquée, le Zephyrus M16 fait la chasse aux ralentissements et aux bugs qui peuvent entacher l’expérience vidéoludique. On peut compter sur un puissant processeur Intel Core i9 11900H accompagné d’un confortable montant de 32 Go de mémoire vive et assorti d’un SSD NVMe de 2 To, le tout, propulsé par une carte graphique Nvidia RTX 3070.

Ce savant mélange propulse avec efficacité toutes les tâches demandées. Qu’il s’agisse de logiciels professionnels de création d’image ou de jeux vidéo. Le processeur Intel se repose sur 8 cœurs physiques hyperthreadés en 16 cœurs logiques. Dans la pratique, toutes les tâches s’exécutent en toute fluidité, qu’il s’agisse de développement RAW ou d’application de filtres sur Photoshop. Les 32 Go de mémoire vive sont également efficaces pour lancer plusieurs tâches simultanément. Sous Geekbench, ce processeur réalise un score impressionnant qui le place directement parmi les meilleurs CPU de la catégorie, ne se laissant dépasser que par les puissantes puces AMD Ryzen 9, qu’on retrouve notamment dans d’autres PC de la marque.Capture d’écran 2021-08-17 190647

Le SSD de 2 To issu de chez Samsung est également un modèle de rapidité. Ce SSD NVMe PCIe 4.0 réalise un score tout bonnement impressionnant et réalise le score le plus élevé que j’ai pu voir sur un PC portable sous CrystalDisk Mark. Si vous voulez un ordinateur aux temps de chargement fulgurants, vous tenez là un champion.

CrystalDiskMark_20210817165707

De son côté, la carte graphique se montre très véloce. S’il ne s’agit pas de la plus rapide du fondeur américain, disposant à son catalogue d’une RTX 3080 très efficace, la RTX 3070 demeure une puce de très haute performance. Cette carte permet de jouer à tous les jeux les plus récents et les plus exigeants. Seuls les titres les plus gourmands pourront demander quelques concessions pour supporter la résolution QHD de 2560 x 1600 pixels. La plupart des jeux gourmands tournent sur la résolution native et dépassent allègrement la barre traditionnelle des 60 images par seconde, certain dépassant même les 100 images !

Sans surprise, la configuration du Zephyrus se montre parfaitement à l’aise dans toutes les tâches aussi exigeantes soient-elles. Le seul point qu’on pourrait reprocher à cette machine est son autonomie, un peu faiblarde pour pouvoir encaisser une journée d’utilisation loin d’une prise. Dans la pratique, le PC fonctionne 5 à 6 heures en utilisation légère (bureautique, surf internet) avant de rendre les armes. Cependant, ces performances sont tout à fait honorables quand on connait la configuration embarquée.

Un écran de graphiste sur un PC gaming

Depuis quelques années, notamment depuis Gigabyte qui a démocratisé le calibrage d’usine des écrans, les PC de jeu embarquent des écrans de meilleure facture. Les écrans de gaming ne se contentent plus seulement d’un bon taux de rafraichissement ou d’un temps de rémanence faible mais également d’une belle fidélité des couleurs.

Asus_ROG_Zephyrus-M16-3

Ce PC Zephyrus ne déroge pas à la règle et propose un écran à la fois original et efficace. Il s’agit d’une dalle QHD de 2560 x 1600 pixels au ratio 16:10. Ce ratio d’image est plus « haut » que le traditionnel 16:9 ce qui a pour effet de rendre l’écran un peu plus « carré ». Cela profite à l’immersion et à la productivité, notamment pour les professionnels de l’image qui utilisent des logiciels aux multiples menus et barres d’outils. Cela permet ainsi de mieux répartir les éléments tout en maximisant l’affichage de l’image.

Cette dalle profite également d’un taux de rafraichissement ultra rapide, de 165 Hz, pour assurer la victoire aux amateurs de jeux compétitifs comme Counter Strike.

Dans la pratique, cet écran est tout bonnement excellent. Il se révèle très agréable à consulter et les couleurs sont vives et parfaitement restituées, de manière fidèle. L’espace DCI-P3 est couvert à 100% ce qui réjouira les graphistes et autres photographes ayant besoin d’un écran le plus fidèle possible, notamment pour les travaux d’impression. Les couleurs sont parfaitement restitués et le taux de contraste est visuellement très bon, sans pour autant tutoyer les sommets atteint par les écrans OLED. Difficile de faire mieux.

Conclusion

Les points positifs

  • La sobriété du design
  • La rapidité du SSD
  • L’écran 16:10
  • La qualité de l’affichage
  • Les performances de haut vol

Les points négatifs

  • L’aspect un peu plastique
  • Les traces de doigts à l’intérieur

Aussi efficace qu’impressionnant, Asus nous livre une nouvelle fois un PC fonctionnel et performant qui saura répondre à tous les besoins même en mobilité. Chose rare pour un PC portable de jeu, il se montre à la fois suffisamment mobile, autonome et performant pour les professionnels de l’image qui apprécieront son excellent écran et ses performances de haute volée.

Article rédigé par
Maxime Noël
Maxime Noël
Conseiller fnac.com high tech, photo et jeux vidéo.
Sélection de produits