Prise en main

On a testé le casque Plantronics BackBeat Go 810 : la réduction de bruit abordable

17 octobre 2018
Par Kevinh
On a testé le casque Plantronics BackBeat Go 810 : la réduction de bruit abordable
©dr

On a tendance à penser que la réduction de bruit active est seulement proposée sur des casques avoisinants les 250-400 euros. Plantronics entend briser cette idée reçue avec son BackBeat Go 810, qui affiche un tarif sous la barre des 200 euros.

Design et confort

Quand on le sort de sa pochette, on est agréablement surpris par son look. Nous l’avons reçu dans sa livrée bleue nuit et dorée qui rappelle le Bower & Wilkins PX. Les deux couleurs se marient très bien et il s’y dégage une impression d’être en présence d’un produit premium. Sur l’arceau, on trouve deux tons de bleus, l’un plus foncé que le reste du casque.

Les oreillettes circum-aural sont placées un peu en biais, pour mieux tenir une fois aux oreilles. Le rembourrage en mousse y est d’ailleurs très agréable et confortable, même après une longue écoute. La mousse présente également au niveau de l’arceau est relativement épaisse, ce qui fait que l’on ne ressent jamais la dureté du plastique comme cela peut être le cas sur certains modèles de casques.

Les commandes de contrôle de la musique se situent sur l’oreillette gauche. Les boutons de pause et de changement de morceaux sont sur la partie arrondie. Tandis que pour gérer le volume, il faudra se rendre sur la tranche. L’allumage du casque + du bluetooth et le bouton d’activation de l’assistant vocal de votre smartphone se trouvent sur l’oreillette droite, facile d’accès.


backbeat-go

Utilisation

Le BackBeat Go 810 arrive -évidemment- avec son application dédiée. Cette dernière permet de régler la réduction de bruit active (ANC), l’égaliseur ou encore de changer la langue du casque ou bien le mettre à jour. Vous pouvez aussi consulter le temps d’écoute avant de devoir le recharger. Plantronics promet 22 heures avec l’ANC activé et 26h sans. Etant donné que depuis que je l’ai reçu, je m’en sers pour mes trajets quotidiens ainsi qu’au bureau, je dois admettre que l’autonomie promise est plus ou moins respectée. Je ne l’ai pour l’instant rechargé que deux fois en un peu plus d’une semaine de test. Plus qu’honorable.

Le casque bénéficie du Bluetooth 5.0, ce qui signifie que vous pouvez y connecter plusieurs appareils simultanément. Mon smartphone ainsi que le Chromebook sur lequel je travaille sont tous les deux appairés et c’est un réel bonheur que de pouvoir passer d’un équipement à l’autre sans avoir besoin de tout le temps reconnecter le casque. Il se connecte d’ailleurs relativement rapidement aux appareils sitôt allumé.

Son

Parce que oui, c’est tout de même un argument important lorsque l’on souhaite acheter un casque. Alors, que vaut celui de ce Plantronics BackBeat Go 810 ? Et bien c’est une bonne surprise. Les basses sont biens présentes, les aigus un peu moins mais c’est suffisant pour la majorité des morceaux que j’écoute. Le fait de pouvoir gérer l’égaliseur est intéressant puisque l’on peut préférer un mode (balanced) qui s’adapte à toutes sortes de morceaux, ou bien privilégier un mode (bright) qui s’attarde plus sur les morceaux où il y a des paroles ou encore les podcasts.
Les plus puristes des mélomanes pourraient sûrement lui trouver des défauts mais, disons que pour une personne qui écoute beaucoup de musiques dans beaucoup de styles différents, je trouve mon compte avec ce casque.

backbeat-go5

La réduction de bruit active fonctionne merveilleusement bien. Placée sur High, on se retrouve vite dans sa propre bulle, tant et si bien que tous mes collègues disparaissent une fois le casque posé sur mes oreilles. Même résultat dans les transports où les bruits du train et du métro s’évaporent complètement. A ce niveau là, ce Plantronics n’a rien à envier aux fleurons du genre comme le Bose QC35II ou bien les casques MDR-1000 de Sony.
Toujours bon de le noter, le casque est livré avec un câble jack 3.5 pour les réfractaires de la technologie Bluetooth. D’ailleurs, lorsque l’on branche ce câble, la connexion se coupe automatiquement mais l’ANC, elle, reste activée.

On a aimé :                                                                          On a moins aimé :

– Son confort                                                                        – Rien

– Son design

– La réduction active de bruit

– Son prix

– Le Bluetooth 5.0

– Son autonomie


Carton plein pour cette nouvelle mouture de chez Plantronics. Comme quoi, pour un peu plus de 150 euros, il existe des casques confortables et avec une ANC plus que correcte qui peuvent rivaliser avec d’excellents casques pouvant coûter parfois le double de celui-ci. Si vous n’avez pas un budget monstre à insuffler dans un nouveau casque, considérez ce BackBeat Go 810 comme une sérieuse option.


Retrouvez le casque Plantronics BackBeat Go 810

Article rédigé par
Kevinh
Kevinh
expert High Tech et Gaming
Sélection de produits