Sélection

Des romans qui font voyager

06 mars 2017
Par Maya
Des romans qui font voyager
©DR

La rentrée littéraire a beau clouer les lecteurs à leur fauteuil, elle n’empêche pas le voyage ! En suivant des personnages itinérants, lancés dans des quêtes personnelles, ou tout simplement à la dérive, vous aussi, partez à la conquête du monde et de nouveaux horizons.

Le vent se lève

Le Vent se lève, Sophie Avon (Mercure de France)

Au début des années 1980, Lili embarque à 20 ans avec son frère Paul, marin passionné. Leur but : traverser l’océan, direction les tropiques ! Ils progressent de port en port, dans des conditions parfois ardues : le Golfe de Gascogne, Madère, Les Canaries, le Sénégal, jusqu’au Brésil. Dans ce pays, ils découvrent Recife, Salvador de Bahia, Rio… Plus au sud encore, ils trouvent un vrai paradis où s’installer. Bientôt, il est temps pour Lili de rentrer, un retour qui sera autrement difficile. Critique de cinéma pour le journal Sud-Ouest et chroniqueuse dans l’émission « Le Masque et la Plume », Sophie Avon livre un roman d’apprentissage où le voyage forge la connaissance de soi, à travers le regard ébahi de deux jeunes.

briser-la-glace-j.-blanc-gras-couverture


Briser la glace, Julien Blanc-Gras (Paulsen)

Lorsqu’il arrive dans le Grand Nord, Julien Blanc-Gras découvre des vaches qui ressemblent à des chèvres, des armes dans les supérettes et des habitudes qui ne sont pas les siennes (comme le fait de porter des guêtres en avion). Son séjour au Groenland, émaillé de multiples rencontres, lui inspire une réflexion sur la nature et les enjeux du réchauffement climatique. Après Touriste, le journaliste-explorateur raconte ses aventures en Arctique sur le ton de la tragi-comédie. Un texte publié dans la nouvelle collection « Démarches » des éditions Paulsen, réservée aux récits littéraires d’aventures vécues.

rl-Romanesque, Tonino Benacquista


Romanesque, Tonino Benacquista (Gallimard)

En cavale à travers les États-Unis, un couple de Français brave le risque d’arrestation pour assister à une pièce de théâtre classique, Les Mariés malgré eux. Cette pièce raconte l’histoire d’amour entre un braconnier et une cueilleuse, condamnés à l’exil pour avoir refusé de se soumettre aux lois de la communauté. Ces amoureux vont parcourir le monde afin de vivre leur passion : forêts magiques, steppes d’Asie, océans déchaînés, jungle sud-américaine… Un récit croisé qui interroge la notion de genre. Le romancier et scénariste Tonino Benacquista explore la façon dont la fiction se mêle parfois à la réalité, au point de se confondre.

Drôle de voyage


Drôle de voyage, Pierre Drieu La Rochelle (Le Castor Astral)

Gille Gambier a 35 ans lorsqu’il rencontre la jeune Béatrix Owen, durant un séjour d’été en Béarn. Il la convoite autant pour sa beauté que pour son argent, et les deux sont rapidement fiancés. Néanmoins, plus il passe de temps avec elle, moins il l’aime… Dans un accès de lucidité, il décidera finalement de ne pas se marier. Ce roman à clés – les personnages ont existé et ont presque tous été identifiés – constitue une bonne porte d’entrée dans l’œuvre de Pierre Drieu La Rochelle. Intellectuel, journaliste, dandy séducteur et figure controversée de la première moitié du XXe siècle, il a dirigé la NRF durant la Seconde Guerre mondiale.

Dans l'existence de cette vie-là

Dans l’existence de cette vie-là, Caroline Hoctan (Fayard)

Dans le contexte contemporain de la crise financière, un libraire – homme ou femme, cela demeure un mystère – effectue une traversée du purgatoire. Le héros part aux États-Unis, à la recherche du secret de la littérature, car la vraie vie se trouve dans l’écriture. En parallèle se dessine une quête existentielle, provoquée comme tant d’autres par un secret de famille. Caroline Hoctan a mis 7 ans pour écrire ce roman, autrement dit, toute la présidence d’Obama. L’auteure a puisé dans son expérience personnelle, en particulier dans son rapport complexe à la mort.

Ce Mexicain qui venait du Japon et me parlait de l'Auvergne


Ce Mexicain qui venait du Japon et me parlait de l’Auvergne, Jean-Claude Lalumière (Arthaud)

Benjamin Lechevalier habite sur l’île d’Oléron avec sa mère, mais il rêve de voyager. Bien conscient de ses limites, il ne vise pas des pays lointains comme la Mandchourie ou la Nouvelle-Zélande : le Luxembourg lui suffirait ! Lorsqu’il est promu au poste de « chargé de l’accroissement du rayonnement extérieur de la Cité de l’Air du temps », il n’hésite pas un instant : il se rend à Paris. Mais ce champion de la gaffe enchaîne les fautes et les déceptions. Ballotté par tous les transports imaginables, de séminaires en congrès internationaux, il trouve peu de charme aux sous-préfectures et chambres d’hôtels interchangeables. Jean-Claude Lalumière raconte avec humour le parcours de cet anti-héros aux amours imparfaites et aux ambitions déçues.

Capitaine frites


Capitaine frites, Arnaud Le Guilcher (Robert Laffont)

Biologiste spécialiste de poissons, Arthur Chevillard a fui la France et sa femme pour un pays africain (imaginaire), le Konghia. Il est missionné par Motal, une multinationale pétrolière, pour repeupler un fleuve local avec un poisson venu d’Amazonie, le pirarucu. Depuis des années, Motal se sert dans les ressources africaines en faisant derrière elle de nombreux dégâts, alors l’ONU lui a demandé de restituer un certain équilibre écologique. Bien sûr, rien ne se passe comme prévu… Un récit métaphorique sur la situation africaine, totalement désopilant et empli de personnages loufoques, comme des rastas blancs joueurs de djembé, un Indien d’Amazonie cartésien, des miliciens durassiens, un président qui habite dans une tour en travaux.

Anthracite


Anthracite, Cédric Gras (Stock)

Après avoir voyagé et vécu entre la Russie et l’Ukraine pendant dix ans, Cédric Gras signe un road-trip tragi-comique, ancré dans l’actualité de ces dernières années. Deux amis d’enfance traversent leur région natale du Donbass, au milieu des mines d’anthracite et en pleine guerre civile. Vladlen (Vladimir Lénine) quitte son poste de chef d’orchestre de l’opéra de Donetsk, et monte à bord de la vieille Volga de son ami Émile. Au cours de leur périple, ils discutent de la révolution pro-européenne de Maidan, de leurs amours et de fuir définitivement leur pays.  

rl-Continuer, Laurent Mauvignier

Continuer, Laurent Mauvignier (Minuit)

Peut-on influer sur le futur de nos enfants ? Alors qu’on lui prévoyait autrefois un avenir brillant, Sybille a vu tous ses rêves s’évanouir et pense désormais avoir raté sa vie. Mère divorcée, elle élève seule à Bordeaux son fils Samuel, qui sombre de jour en jour dans la délinquance. Pour éviter que son fils ne connaisse un destin similaire au sien, elle organise un voyage à cheval de plusieurs mois dans les montagnes du Kirghizistan. Ce projet fou va-t-il suffire à sauver le jeune homme et à les rapprocher ? Une relation mère-fils difficile admirablement racontée par Laurent Mauvignier, à qui l’on doit également Autour du monde.

Article rédigé par
Maya
Maya
libraire sur Fnac.com
Sélection de produits