Sélection

La Librairie de Sébastien : Un peu d’humour à lire

11 mai 2022
Par Sébastien Thomas-Calleja
La Librairie de Sébastien : Un peu d’humour à lire

On parle peu d’humour en littérature, préférant souvent s’attarder sur la fiction dramatique. Lire, sourire, voire rire sont pourtant bel et bien compatibles. Romans, polars ou science-fiction, quelques idées de lectures forcément subjectives pour nourrir votre appétit de bonne humeur et ensoleiller de gaieté vos journées avant les vacances d’été.

Des romans déjantés

Que faire lorsqu’on se retrouve hors de chez soi, la porte fermée, les clés restées à l’intérieur, et… en pantoufles ? L’occasion de voir la vie au ras des chaussettes au fur et à mesure de situations plus incongrues les unes que les autres, face à ses collègues, ses amis, sa famille ou les institutions. Les Pantoufles de Luc-Michel Fouassier est un bréviaire de philosophie charentaise si j’ose dire.

On continue nos pérégrinations littéraires sur un canapé-lit, ou plutôt à côté car il s’agit de transporter ledit objet, soit dit en passant d’une laideur confondante, un moyen de se laisser transporter par les souvenirs qu’il inspire et le prétexte à un périple désopilant avec Le Voyage du canapé-lit de Pierre Jourde.

.

Les-pantoufles   Le-voyage-du-canape-lit

Il suffit parfois de traverser le couloir pour trouver le bonheur… enfin c’est un peu plus compliqué que ça avec J.M. Erre dans Le Bonheur est au bout du couloir à gauche. Michel en a assez de rater sa vie. La seule compagne qu’il n’ait jamais eu vient de plier bagage au bout d’une semaine. Il doit prendre les choses en main et en finir avec cette neurasthénie maladive. C’est décidé, il trouvera le bonheur. Évidemment, rien n’est plus vain que cette quête illusoire qui est aussi une critique désopilante du développement personnel et du bonheur obligatoire.

Ça ne s’arrange pas avec Arnaud Le Guilcher, après En moins bien et Pas mieux, suite et fin de cette trilogie irrésistible sur la famille qu’on hérite et celle que l’on s’imagine en mieux… ou en pire.

Encore de bons moments de rire en perspective, Toujours pas mieux.

Le-bonheur-est-au-fond-du-couloir-a-gauche   Toujours-pas-mieux

      

Des classiques détonnants

On commence par un petit détour de l’autre côté de la Manche pour ces œuvres qui appartiennent au patrimoine littéraire et que nous connaissons peu la plupart du temps. On pourrait citer James Hawes avec Pour le meilleur et pour l’Empire pour illustrer avec brio l’humour non-sense britannique : il faut dire que se retrouver en plein match de cricket au fin fond d’une jungle de Papouasie-Nouvelle Guinée pour une émission de téléréalité a de quoi décontenancer, et ce n’est que le début… On pense aussi à Bill Bryson et ses récits de voyage désopilants à travers le monde, les bois ou même le temps avec Une histoire de tout ou presque. Mais je voulais surtout vous parler de P.G. Wodehouse et son personnage de valet de chambre des années 30. Un concentré d’humour anglais. On lui dit Merci, Jeeves !

Sans nouvelles de Gurb, nous partons à sa recherche dans les rues de Barcelone avec Eduardo Mendoza. La dernière fois qu’il a été vu, il s’était grimé en Madonna… le problème est que Gurb est un extraterrestre complétement fantasque qui ne comprend rien aux usages humains, à l’image de ce roman absurde et malicieux.

Merci-Jeeves   Sans-nouvelles-de-Gurb   

Kim Lange, animatrice de talk-show au sommet de sa gloire se fait écraser par une météorite. Ça commence mal pour un livre drôle… pire encore, son comportement humain la rétrograde en fourmi sur l’échelle des réincarnations. Toute l’intrigue, drôlatique elle, reposera sur le fait de trouver le chemin pour se racheter et remonter la pente. Maudit karma : Un OVNI littéraire.

Un chien insupportable et très mal élevé fait son entrée dans une famille aisée en Californie. Le maître des lieux ne supporte plus sa vie et la conflagration risque de faire des étincelles dans ce roman hautement inventif et à plusieurs niveaux de lecture avec Mon chien stupide de John Fante.      

Maudit-karma   Mon-chien-stupide

Des polars décapants

Il faut lire tout Donald Westlake : son humour ravageur et jubilatoire, sa plume acerbe en font un indispensable. Cette fois-ci Dortmunder, son personnage fétiche, se retrouve mêlé à une sale affaire de butin pas très net à récupérer sous vingt mètres d’eau dans Dégâts des eaux.

Nadine Monfils est aussi une auteure dont il faudrait lire tous les livres, juste pour le plaisir. Son humour décapant, un rien déjanté nous donne encore un bel exemple qu’un polar peut être tordant. Mamie Josette se fait Bonnie and Clyde, avec un zeste de poésie, d’humour noir et un bel hommage à la Belgique dans Les Vacances d’un serial killer.

Degats-des-eaux   Les-vacances-d-un-serial-killer

Berthe à 102 ans traîne un passé de criminelle bien rempli. Il faut savoir, et les policiers qui viennent de l’arrêter en ont fait les frais, qu’elle manie très bien le Luger, d’où son surnom bien trouvé. Un polar complétement déjanté mais absolument irrésistible. Mamie Luger de Benoît Philippon en dit plus qu’elle ne voudrait bien.

Sur un rythmé enlevé, allié à un humour décapant, nous voilà embarqué dans une course poursuite délirante à laquelle il est difficile de résister, dépassés que nous sommes par la verve et style inimitable du bonhomme. Entre un humour mordant à la Pierre Desproges et une ironie sociale qui fait penser à Iain Levison, si Jacky Schwartzmann ne fait pas dans la demi-mesure, c’est au contraire pour nous offrir une écriture fine et maline. Le mépris des nantis, la décolonisation, les cités-ghettos ou la peur du déclassement, tout y passe. Intelligent, vif, et drôle, éclats de rire garantis ! Seule précaution : s’armer d’une bonne dose de deuxième, voire de troisième degré. Un roman social noir, à l’humour… noir forcément, qui ne pourra vous laisser indifférent. À noter que pour les amateurs, son dernier ouvrage, Pension complète, est paru en octobre 2018 : « C’est quand même un joyeux bordel la vie » avec Demain c’est loin de Jacky Schwartzmann.

Mamie-Luger   Demain-c-est-loin

De la SF désopilante

Un univers à part entière qui reprend tous les codes de la science-fiction pour mieux les détourner et s’en amuser. Une aventure complétement loufoque à travers l’immensité de l’espace à la recherche du sens de la vie. N’oubliez pas votre serviette ! H2G2 ou Le Guide du voyageur galactique, une série en 5 tomes de Douglas Adams.

L’équivalent dans le domaine de la fantasy serait la série littéraire de Terry Pratchett Les Annales du Disque-Monde dont La Huitième couleur est le premier de pas moins de 41 tomes, sans compter les hors-séries.

Le monde est un disque plat reposant sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes posés sur le dos d’une tortue. Ça annonce la couleur, et ce n’est que le début. Une référence de la fantasy version déjantée.

Le-Guide-du-voyageur-galactique   Les-annales-du-disque-monde-tome-1-La-Huitieme-Couleur   

SamouraiNouveauté : Samouraï de Fabrice Caro

Pour finir, impossible de ne parler de Fabrice Caro, dont le nouveau roman intitulé Samouraï est paru le 5 mai.
Vous le connaissez peut-être comme dessinateur et scénariste BD, sous son pseudo Fabcaro, notamment avec Zaï Zaï Zaï Zaï récemment adapté au cinéma ou bien avec un de ces précédents romans Le discours, également disponible sur écran.
Son humour absurde et intelligent est une merveille que j’ai hâte de lire dans ce nouvel opus, dont voici le résumé : « TU VEUX PAS ÉCRIRE UN ROMAN SÉRIEUX ? » a conseillé Lisa à Alan, avant de le quitter pour un universitaire spécialiste de Ronsard. Depuis, Alan cherche un sujet de « roman sérieux ». Il veut profiter de l’été qui commence pour se plonger avec la discipline d’un guerrier samouraï dans l’écriture d’un livre profond et poignant. Ça et aussi s’occuper de la piscine des voisins partis en vacances. Or, bientôt l’eau du bassin se met à verdir, de drôles d’insectes appelés notonectes se multiplient à la surface…
Il y a chez Fabrice Caro une grâce douce-amère, une façon unique et désopilante de raconter l’absurde de nos vies. Ça promet ! Aimez-vous Fabrice Caro ?
Si vous aussi vous connaissez des romans drôles et passionnants n’hésitez pas à les partager en commentaires.

Aller + loin : Retrouvez toute ma librairie sur Fnac.com

Article rédigé par
Sébastien Thomas-Calleja
Sébastien Thomas-Calleja
libraire à Fnac Parly 2
Sélection de produits