Prise en main

Monster High : Spectra Vondergeist, fashion fantôme

02 septembre 2013
Par Claire
Monster High : Spectra Vondergeist, fashion fantôme

Si comme moi, vous en étiez naïvement restées au stade de la poupée Barbie blonde aux yeux verts avec son rouge à lèvres rose pâle et ses jolies tenues fushia, je suis désolée de vous l’apprendre aussi brutalement mais chères lectrices, vous êtes complètement has-been. Mattel a senti le vent tourner en lançant une gamme de poupées néo-gothiques ultra tendance et dont raffolent déjà toutes les fillettes : les Monster High.

Mélange de glamour et de gothique, les monstro-lolitas au look monstro-déjanté sont les poupées incontournables et monstrueusement jolies que s’arrachent les fillettes dès 6 ans. Puisque je vous le dis ! Pour preuve, laissez-moi vous présenter Spectra Vondergeist, fille de fantômes – c’est ce que j’apprends en lisant le descriptif de la poupée – adolescente de 16 ans plus accroc au violet que Bob Marley à ses… dreads.

 

Monster High                 Monster High

 

Spectra Vondergeist, tout fantôme qu’elle est, n’en a pas pour le moins oublié les codes du glamour et de la fashion-attitude : cheveux teint en parme, rouge à lèvres aubergine, teint pâle, (en même temps, on parle d’une fille fantôme, ne l’oublions pas !) regard de biche assorti : rien n’est laissé au hasard. Comme toute adolescente digne de ce nom, Spectra Vondergeist aime les bijoux, mais pas n’importe lesquels : boucle d’oreille droite tête de mort/clé ; boucle d’oreille gauche chaine/boulet de canon en forme de coeur ; collier noir en cuir tressé ; bracelet assorti qui monte jusqu’au coude : les parures de bijoux sont à l’image de la poupée, un peu gothiques certes mais quand même bien girly.

Quand à la tenue, laissez-moi vous dire que là encore, Spectra Vondergesit possède un sacré sens du style : legging violet furieusement années 80 imprimé chaine ; tee-shirt moulant violet avec manches résilles ; et le clou de la tenue : chaussures couleur métal ultra-compensées, avec là encore le présence de la fameuse chaîne, si chère à tout fantôme digne de ce nom. Car ne l’oublions pas, ce qui distingue Spectra Vondergeist d’une adolescente lambda c’est qu’elle est née fantôme, et si la pâleur de son teint et les chaînes en pagaille ne suffisent pas à vous le rappeler, je vous invite à regarder de plus près ses mains et ses pieds, aussi transparents que du cristal.

Petit plus : la poupée Spectra Vondergeist est vendue avec son journal secret. Attention, il ne s’agit pas d’un carnet dans lequel écrire mais plutôt d’un petit fascicule qui présente tous les amis Monster High de Spectra, avec des autocollants-portraits de chacun d’entre eux à coller dedans. Une belle collection de poupées en perspective !

Pour les plus fans des fillettes, sachez qu’il existe le roman Monster High, sorte de genèse des poupées Monster High, dans lequel on apprend comment tout a commencé et ce qu’est réellement l’univers Monster High. (Par contre, le roman se lit plutôt à partir de 12 ans si je ne m’abuse.)

En bref : poupée monstreuse certes, mais toujours branchée et jolie – à sa manière – Spectra Vondergeist est un genre de petite cousine éloignée de Barbie, gentiment rebelle, dont l’univers est tout de même plus décalé et plus déjanté que celui de la sage blondinette, et ça, c’est toujours bon à prendre pour des enfants – me semble-t-il…


A partir de 6 ans.

Decouvrez cette série

Article rédigé par
Claire
Claire
vendeuse Kids
Sélection de produits