Sélection

Notre Top 10 des mangas josei

26 décembre 2022
Par Melanie C.
Notre Top 10 des mangas josei

Conçu pour un public féminin majeur, le manga josei bénéficie d’une exposition moindre que les autres catégories de manga en France. Heureusement, depuis quelques années, des éditeurs hexagonaux traduisent certaines des meilleures séries et des albums unitaires de ce genre qui évoque aussi bien les relations de couple que la sexualité ou des drames intimes. Retour sur dix josei célèbres.

Qu’est-ce que le josei ?

Descendant du shojo, à savoir les mangas destinés aux jeunes adolescentes, le josei devint l’une des catégories plébiscitées du manga dans les années 1990, à travers différentes publications périodiques au Japon. C’est aussi par ce genre que des thèmes adultes se sont introduits dans la bande dessinée japonaise, et en particulier l’émancipation féminine dans toutes les strates de la société, que ce soit à travers leurs vies professionnelles, amoureuses ou sexuelles, ainsi que leur adaptation aux codes de la mondialisation. D’où l’ouverture du josei à de nombreux genres et problématiques, qui font de cette catégorie l’une des plus diversifiées du neuvième art nippon.

Perfect World

Plébiscitée ces dernières années pour ses thèmes exigeants et pour sa belle histoire d’amour, ce manga incarne à merveille la notion de josei contemporain. Narrant l’histoire d’amour entre deux architectes, le manga a pour originalité la place faite au handicap, le personnage d’Itsuki étant un ancien basketteur devenu paraplégique. Abordant sans détour la vie quotidienne d’une personne en fauteuil roulant et de son entourage, les douze volumes de Perfect World brillent par leur justesse et leur sensibilité.

 Perfect-World-Tome-1-VF

Les Fleurs du passé

Les Fleurs du passé propose à ses lectrices et lecteurs un bien étrange ménage à trois : il y a d’abord l’amoureux, Hazuki, qui vient acheter chaque jour une plante dans une boutique où il n’ose séduire la vendeuse, Rokka. Celle-ci ignore au départ les sentiments d’Hazuki, même si leur rapprochement a lieu : elle est en effet toujours accompagnée du fantôme de son défunt mari. Entre le timide et la veuve, sous le regard d’un disparu, c’est une étrange mécanique amoureuse que dépeint Haruka Kawachi dans cette œuvre humain et tendre.

 Les-fleurs-du-pae

Princess Jellyfish

En réunissant une demi-douzaine d’otakus sous le même toit, Akiko Higashimura a trouvé le ressort parfait pour faire de Princess Jellyfish une saga passionnante, à la fois drôle et touchante, autour de la découverte de la vie en société par les gens les plus passionnés, et les plus en marge, de la culture nippone.

 Prince-Jellyfish

Paradise Kiss

Œuvre culte d’Ai Yazawa, Paradise Kiss nous plonge dans un univers traité fréquemment dans le manga josei : la mode. À travers le parcours de Yukari Hayasaka, on se plonge dans une agence underground où bientôt la jeune femme brille comme mannequin et décide de changer de vie…

 Paradise-ki

Nana

Quand deux « Nana », l’une étudiante en art plastique, l’autre chanteuse punk, se rencontrent dans un train vers Tokyo avant d’habiter une colocation, c’est tout l’univers de la vie adulte des femmes japonaises qui s’ouvrent aux lectrices et lecteurs. Véritable portrait d’une génération, la saga Nana, à la frontière du shojo et du josei, marque durablement l’histoire du manga.

 Nana

Chihayafuru

Basé sur le jeu de carte japonais karuta, Chihayafuru a contribué à l’essor de cette discipline dans le monde entier. À travers le parcours d’une débutante qui bientôt commence les compétitions, Yuki Suetsugu imbrique récit familial et affirmation de soi dans ce récit phénomène, qui a connu sa conclusion au Japon mi-2022.

 Chihayafuru

Kimi Wa Pet

Littéralement « tues mon animal de compagnie », Kimi Wa Pet narre la houleuse relation entre la journaliste « virile » Sumire Iwaya et un ancien SDF, Momo, converti en « chien » de compagnie par l’énergique rédactrice. Sous couvert de farce, le josei de Yayoi Ogawa brosse un portrait de la nouvelle génération de femme japonaise et de son émancipation par rapport aux codes traditionnels de la société nippone.  

 Kimi-wa-pet

Blue

Culte et finement illustré, Blue marque le genre josei en 1997 en racontant les amours tortueuses qui lient deux lycéennes. Loin de se borner à rejouer les codes du manga traditionnel, cet album de Kiriko Nananan déploie une grammaire inédite dans l’univers de la romance, et peut s’apparenter à une BD d’auteur européenne par son caractère court et sa liberté graphique.

 Blue

Solanin

Histoire d’un couple qui s’aime, histoire d’un monde qui change, Solanin marqua l’histoire du seinen en rapprochant le genre du josei. Autour de la vie en ville dans le Japon du début troisième millénaire, la romance entre Meiko et Taneda résume bien des questionnements de la jeune génération japonaise actuelle.

 Solanin

Le Clan des Poe

Œuvre au long cours de la célèbre mangaka Moto Hagio, Le Clan des Poe traduit en français sera l’un des événements manga de l’année 2023. Cette série shojo, dessinée au départ dans les années 1970, montre l’évolution du genre vers le josei à l’époque. Reposant sur différents épisodes au cours de trois siècles différents, cette romance moderne attisera la curiosité de tous ceux qui aiment le manga… au féminin !

 Le-Clan-des-Poe

Aller + loin :

Article rédigé par
Melanie C.
Melanie C.
Libraire Fnac.com
Sélection de produits