Sélection

Top des sorties DVD & Blu-ray en mars 2022

01 mars 2022
Par Camille J.
Top des sorties DVD & Blu-ray en mars 2022

Grosses productions aussi bien françaises que de l’autre côté de l’Atlantique. Un couteau ou un micro à la main, du vernis au bout des ongles, ou de la terre dessous. Ce qui est certain est que le sang qui coule dans leur veine est en pleine ébullition pour ces protagonistes de cette sélection qui n’ont qu’un mot d’ordre en tête, détermination.

Halloween Kills

Sortie le 2 mars

Halloween KillsHalloween Kills est le deuxième volet de la nouvelle trilogie Halloween amorcée en 2018 par David Gordon Green. Pour rappel, les événements suivaient directement le premier Halloween de John Carpenter de 1978, soit 40 ans jour pour jour depuis cette terrible nuit du 31 octobre à Haddonfield. Faisant table rase de toutes les autres suites pas terribles, et incohérentes, le premier film était une véritable réussite dans la réinvention du mythe sans dénaturer l’original. Une suite qui reprend exactement au dernier endroit où Michael Myers a encore une fois survécu. On y retrouve des séquences et cadavres laissés derrière lui dans la nuit de 2018 et de 1978 avec des reconstitutions d’antan bien placées. Une modernité mélangée à la nostalgie du genre, sans oublier la terrible bande son une nouvelle fois signée Carpenter. Sans équivoque, ce volet porte très bien son nom, d’une grande violence, nourrie par la bêtise et la peur des habitants d’une ville désormais à ses trousses et prête à en finir une bonne fois pour toute. La révolte est en marche, les autorités ne sont plus, le sang coule à flot, la fête d’Halloween peut enfin commencer, et s’Haddonner à ce qu’elle fait de mieux. Trick or kill, choisissez votre camp le 2 mars.

Barbaque

Sortie le 9 mars

Barbaque, Une très bonne comédie française qui ne fait pas de vieux os, de et avec Fabrice Eboué qui n’est pas sans rappeler Les Bouchers verts, film Danois de 2003. Un film qui ne plaira pas aux végétariens, c’est certain. Une compagne pro viande, pour ce boucher fier de son entreprise, qui va partir en guerre contre tous les végétariens extrêmes qui vont à l’encontre de son travail et de sa personne. Le jour où sa boucherie est attaquée par un collectif défenseur de la cause animale, ce sera le début de la fin. L’idée est folle, la réflexion est bien pensée, l’humour noir peut désarmer. Sans chichi, sans compromis avec de bonnes petites répliques au cordeau. Les acteurs sont très bons, Marina Fois en passionnée de tueurs en série qui cherche un mode opératoire pour mieux tuer sans jamais se salir les mains, a tout compris. Les couteaux sont sortis, bien affûtés et prêts à l’emploi…C’est ce qu’on appelle un carnage en bon et due forme, dont il faut reprendre une petite tranche, le 9 mars.

Last night in Soho

Sortie le 9 mars

Edgar Wright plus connu pour sa trilogie Cornetto revient avec ce thriller fantastique ambitieux. Loin de la plaisanterie qui jusqu’alors le caractérisait plutôt bien, Last night in Soho sort de sa zone de confort, tant dans le fond que dans la forme. On y retrouve Anya Taylor Joy qui prend du galon à chaque projet, dans ce monde psychédélique qui a tout d’un rêve éveillé. En effet chaque nuit, cette créatrice de mode se retrouve projetée dans le Londres des années 60 puis se réveille dans les années actuelles. Une hallucination fantasmagorique qui a tout du réel et qui va mettre à mal sa perception. Un thriller psychologique, qui nous embarque dans la créativité évoluant d’un siècle à l’autre. On se prend au jeu, sans jamais tomber dans l’incrédulité ou tout se lie agréablement grâce à l’esthétisme très soigné qui ajoute une profondeur au propos. Un imaginaire à découvrir le 9 mars.



Les Eternels

Sortie le 11 mars

Après Black WidowShang-Chi et Spiderman sur la nouvelle phase du MCU, Marvel présente ses nouveaux super-héros, Les Eternels. Collectif très dense, regroupant pas moins de 10 personnages aux pouvoirs bien distincts, certains se rapprochant de ceux que l’on connait déjà. Une introduction de chacun avant de les mettre tous ensemble, aurait mieux servit le film, qui de surcroit est bien trop court pour les présenter. Mais on y retrouve l’humour fidèle à Marvel, à commencer par les deux Stark au milieu d’une Circé, référence qui n’échappera pas aux connaisseurs. Les Eternels survolent les époques et surveillent de loin les humains en attendant qu’ils évoluent par leurs propres moyens, et n’interfèrent que très peu dans leurs conflits. Représentants d’une mythologie et de divinités, ce Marvel renouvelle le genre avec une approche plus humaniste. Si l’on apprécie de découvrir de nouveaux visages, on est aussi surpris de cette nouvelle réflexion philosophique sur les raisons de notre existence. L’éternité n’est pas pour tous, à méditer, le 22 février.

En savoir plus : Marvel – une phase 4 du MCU sur les chapeaux de roue

Aline

Sortie le 16 mars

Valérie Lemercier, est visiblement une inconditionnelle de Céline Dion et lui rend un bien bel hommage dans Aline. Aline Dieu, suit l’ascension fulgurante, d’une fillette, dernière de 13 enfants, chanteuse d’un coin perdu du Québec à celle d’une star internationale. Un parcours épaulé par une famille bienveillante et soucieuse du bonheur de ses enfants. Même quant à sa relation naissante, entre Guy-Claude, le René alternatif qui n’est pas vu d’un très bon œil par la maman. La transposition des époques est très bien faite, les costumes, les coupes de cheveux, le montage, les plateaux TV de l’époque avec la première française chez Drucker. Le film est inspiré et non adapté, même la voix de Céline n’est pas la sienne mais celle de Victoria Sio, c’est assez troublant ! Le tout à la sauce Lemercier, très touchante et respectueuse de cette artiste, qui prend un plaisir non dissimulé à devenir Aline Dieu la voix du bon Dion. Un biopic d’une ampleur colossale rafraîchissant et sensible, qui a tout d’un feel-good movie, le 16 mars.

Cry Macho

Sortie le 16 mars

39ème film pour Clint Eastwood qui nous prouve avec son Cry Macho, qu’il n’est pas prêt de prendre sa retraite Hollywoodienne. Devant et derrière la caméra pour ne rien changer de son mode opératoire, il se transforme à nouveau du haut de ses 91 ans, en homme plus sage mais toujours aussi nerveux. Un objectif pour ce macho, ex vedette de rodéo qui doit rapporter le fils de son ancien patron, qui lui, s’attèle aux combats de coq. Une longue route entre le Mexique et le Texas qui permet aux deux protagonistes d’explorer des routes personnelles et d’échanger sur l’avenir et le passé pour que le présent finalement soit plus serein. Un processus d’introspection et de rédemption pour ces deux personnalités qui ne sont pas si différentes que cela malgré l’écart d’âge. Poursuivis par des narcotrafiquants, ils vont ensemble, tenter de survivre et se poser les bonnes questions. On pourrait presque se demander si Eastwood ne fait pas sa propre analyse dans ce road-movie, avec un certain regard de sa gloire, dans le rétroviseur. Verserez-vous une larme, le 16 mars ?

House of Gucci

Sortie le 24 mars

Deuxième Ridley Scott, après Le Dernier duelHouse of Gucci, retrace l’évolution de la maison de luxe italienne, Gucci. Adam Driver en Maurizio, héritier de la famille Gucci, et amoureux de sa future femme est formidable. Mais tout le film repose sur la prestation parfaite de Lady Gaga, qui en tant qu’artiste n’a plus rien à prouver. Elle est la pièce maitresse, et rapportée qui apporte cette fraîcheur dans cette famille divisée par l’orgueil. Elle va s’immiscer et comploter afin que l’argent et la notoriété refassent surface, pour son bien. Et ainsi marquer l’avenir d’une marque mondialement reconnue. Entre polar, drame et romance toscane, Ridley Scott retranscrit parfaitement les années 70, jusqu’au 90s avec une bande son qui donne le ton. La mise en scène est juste, sans excès et joue avec finesse et discrétion sur cette famille aussi riche que dysfonctionnelle. Une embarcation impeccable dans l’univers impitoyable et sans esclandre, de produits qui ne font pas toujours rêver mais d’une famille bien plus intéressante et avec bien plus de caractère que la marque qu’elle représente. Sortez les talons, le sac, le rouge à lèvres… le 24 mars.

En savoir plus : Les meilleurs films de Ridley Scott, des pages d’histoire au cinéma

Resident Evil, bienvenue à Raccoon City

Sortie le 24 mars

Johannes Roberts relance la franchise après 6 films, avec Resident Evil, bienvenue à Raccoon Cityautrefois majoritairement adaptée par Paul W. S. Anderson. De nouveaux visages pour une même intrigue. Ce n’est plus Ali Larter mais Kaya Scodelario dans le rôle de Claire Redfield, protagoniste aussi emblématique qu’Alice (Milla Jovovich) dans son combat contre Umbrella Corporation. A Raccoon City, siège du leader pharmaceutique, rien ne va plus. Le virus, arme bactériologique qu’ils ont eux-mêmes créée, est libéré dans la ville, qui s’avère être déjà fantôme, et c’est aux peu de survivants de mettre fin à la horde de zombie lâchés dans l’arène. Inspiré et adapté des deux premiers jeux-vidéo de 1996 et 1998, cette version est plus fidèle et respectueuse et appelle clairement une suite, pour en apprendre plus sur les origines. En attendant, sortez les armes, le 24 mars.

La réedition du mois : Shooter (2007)

Antoine Fuqua, habitué des films d’action, ne déroge pas à sa règle avec Shooter, qui sort pour la première fois en steelbook 4K. De quoi voir les tirs de sniper au premier plan. Mark Wahlberg, ancien tireur d’élite des Marines, disparu des radars après une opération qui a mal tourné, va être démarché par les autorités gouvernementales. La vie du président des Etats-Unis étant en jeu, c’est un contrat qu’il ne pourra pas refuser. Et c’est dans cette optique là que les deux parties concluent l’affaire. Mais si le complot qui vise l’Amérique, le visait aussi, sur le plan personnel ? Un thriller musclé, et prenant qui ne laisse aucun répit. Le temps est compté pour rétablir l’ordre, et que Wahlberg nous prouve que sa retraite anticipée, n’avait rien d’un faux-pas. Ils sont venus le chercher, ils vont vite le trouver et le regretter.

Article rédigé par
Camille J.
Camille J.
Vendeuse Vidéo à la Fnac Champs-Elysées
Sélection de produits