Sélection

Le combat des femmes porté à l’écran : 5 films inspirés de faits réels

02 mars 2018
Par Manue
Le combat des femmes porté à l'écran : 5 films inspirés de faits réels

Le combat des femmes est un combat de tous les jours, de tous les siècles, de tous les pays, de toutes les conditions sociales. Le cinéma, reflet de la société, s’est emparé d’histoires vraies et de faits historiques. À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, voici cinq films qui, de l’Europe aux États-Unis en passant par l’Afrique du Nord, du XXe siècle à peu, mettent en lumière les actions des femmes pour trouver l’égalité dans les foyers, à l’usine et dans les urnes.

Les-Femmes-du-bus-678

Les Femmes du bus 678, de Mohamed Diad

Les Femmes du bus 678, c’est l’histoire de trois femmes égyptiennes. Faya, Seba et Nelly sont issues de milieux sociaux différents mais portent le même fardeau, celui d’être victime inlassablement de harcèlement sexuel. Elles s’associent donc pour combattre ce machisme ambiant afin qu’il ne reste plus impuni. Elles sont, en cela, aidées par un inspecteur (Essam) qui mène une enquête à ce sujet. Ce film est né dans une salle d’audience lorsque le réalisateur, Mohamed Diab, a assisté à un procès au Caire en 2008. La plaignante, victime de harcèlement y était raillée par l’avocat de la défense.

La-source-des-femmes-DVDLa source des femmes, de Radu Mihaileanu

Nous sommes dans les montagnes du Maghreb. Les femmes sont obligées de faire de longs kilomètres pour aller chercher de l’eau. L’une d’elles, enceinte, chute sur le chemin et fait une fausse couche. Cet incident est, chez Leila (interprétée par Leïla Bekhti), l’élément déclencheur d’une interrogation sur la condition féminine. Elle emmène, avec elle, d’autres femmes, afin de montrer aux hommes combien leur machisme n’est plus supportable. Elle lance la grève de l’amour. Cette grève durera jusqu’à ce que les hommes aient trouvé une solution pour amener l’eau au village. Le réalisateur, Radu Mihaileanu, aborde avec beaucoup de force et poésie divers thèmes sensibles comme le mariage arrangé, la violence conjugale, l’éducation ou l’accès à l’eau.

Les-suffragettes-Blu-rayLes Suffragettes, de Sarah Gavron

Nous sommes au début du XXIe siècle en Angleterre. Des femmes, appartenant à des classes sociales diverses, s’associent. Leur but : obtenir le droit de vote. D’abord pacifique, leur combat se durcit lorsqu’en face, la police et le gouvernement, ne répondent que par la force, la répression et l’inaction. Elles n’ont plus le choix que d’entrer dans la clandestinité et durcir leur mouvement par des actes de plus en plus violents, quitte à tout perdre (maison, travail, enfant et même la vie…). Ce film historique, réalisé par Sarah Gavron, est porté par de magnifiques actrices : Carey MulliganMeryl Streep et Helena Bonham Carter. Il montre, avec pertinence et brio, ces femmes qui ont lutté afin de faire bouger la société et l’Histoire et d’obtenir le droit de vote.

L-affaire-Josey-AimesL’affaire Josey Aimes, de Niki Caro

Lorsque Josey Aimes revient là où elle a grandi à la quête d’un emploi, cette femme divorcée avec deux enfants, n’a pas beaucoup le choix. Le seul employeur est la mine locale. Seulement, la mine, ce n’est l’affaire que des hommes et une femme n’y a pas sa place. Josey (interprétée magistralement par Charlize Theron) doit jour après jour subir des plaisanteries douteuses. Elle est victime de harcèlement. La vie au travail devient insoutenable. Elle ne trouve qu’une seule issue : porter plainte en justice. Cet affront qu’elle fait, face à la mine et les hommes qui y travaillent, est difficile mais son courage (et il en a fallu) va changer beaucoup de choses.

We-want-Sex-EqualityWe want sex equality, de Nigel Cole

Nous sommes au printemps 1968 à Dagenham dans la banlieue de Londres. Une ouvrière de l’usine Ford du coin décide de se rebeller contre sa direction. Cela fait des années que la direction lui promet des augmentations, à elle et ses collègues féminines mais elles ne voient pour l’instant pas le moindre pence. Elle lance alors un mouvement afin d’obtenir l’égalité salariale entre hommes et femmes. C’est la première fois que des ouvrières montent une grève. Comme le cinéma anglais nous y a habitué, ce film, de Nigel Cole, sur fond de lutte sociale est teinté d’humour, même si le propos est lui tout à fait sérieux.

Article rédigé par
Manue
Manue
Disquaire à la Fnac Saint-Lazare
Sélection de produits