Exposition
13 juillet au 15 août 2022

Exposition photos Rolling Stones

Exposition photos Rolling Stones
Du mercredi 13 juillet au lundi 15 août 2022
Du mercredi 13 juillet au lundi 15 août 2022

A l’occasion de leur tournée Sixty Years une exposition photos retraçant quelques événements marquants de leur 60 ans de carrière est présente à la Fnac des Ternes et de Lyon Bellecour du 13 juillet au 15 août. (photos de Claude Gassian)

 » Nous étions jeunes, nous étions fiers, nous étions sur la piste des fabuleux Rolling Stones. Je vous parle des années 1970.

 Les institutions titubaient. Les frontières s’ouvraient.

Mais comme moi, comme toute une génération à vrai dire, nous pensions que Mick Jagger était le meilleur.


 Ce fantastique amour des Stones a fait de nous une équipe. Claude prenait les photos, j’écrivais les articles.

 A l’époque, on inventait la presse rock : papiers sur la route, séances en studio d’enregistrement, toujours à l’arrache, dans des couloirs d’hôtel, « par ici Mick, Mick », et cette phrase si souvent entendue : « Keith est déjà reparti »…

 Tout avait commencé sur un mode mineur, du côté de Bruxelles, dès 1973. Puis il y eut Hambourg, New York City, les Abattoirs… A force de chercher les Stones un peu partout et de faire moult raffut dans la presse rock, nous avons fini par être convoqués au Ritz. Place Vendôme. Rendez-vous avec le Prince des Ténèbres, Mister Keith Richards en personne. Cette nuit de 1979, les choses se sont quelque peu précipitées. Keith a totalement flashé sur les photos de Claude qui s’est retrouvé signant la pochette du fameux 45 tours solo « Run Rudolph Run ».

 Qu’apportaient ces fameux Rolling Stones à l’époque pour que deux gentils garçons comme nous les suivent à la trace, décortiquant leurs prestations à longueur d’articles, mitraillant leurs performances, shootant à tout-va, comme si notre vie en dépendait ?

 A force, nos vices d’adolescents sont devenus des passions adultes.

 Plus prosaïquement, au fur et à mesure de l’avance des Rolling Stones, nous avions le sentiment d’inventer notre présent, qui voyait notre secret sixties devenir tellement populaire, les Stones passant de l’Olympia au Palais des Sports puis aux Abattoirs, au Parc des Princes et finalement au Stade de France, indiquant confusément que cela allait dans le bon sens.

 De tous les photographes attitrés du groupe, Claude Gassian a réussi à devenir indispensable lors des tournées américaines et européennes des années 1990.

 Claude Gassian a fait le boulot. The job. Suivre à intervalles réguliers les Stones. Tournées, répètes, concerts secrets, stades, soirées. Prendre toutes les photos. Etre là, en toute discrétion, limite invisible. Dans des avions, des backstages, pleins d’endroits affreux, Claude a fait surgir nos dieux, immenses et très réels soudain.
 

 Les Stones sont désormais des gentlemen vivant sur leur planète, à leurs heures très particulières.

 Les photos de Claude nous montrent tout cela et plus encore. « 

 
 Philippe Manœuvre            

Article rédigé par
Pour aller plus loin