Décryptage

Visage retrouvé de Wajdi Mouawad : à la quête de soi

06 novembre 2022
Par Anastasia
Visage retrouvé de Wajdi Mouawad : à la quête de soi

Auteur illustre et grand metteur en scène, Wajdi Mouawad a sans conteste sa place dans ma liste de coups de cœur. Découvert avec Anima, impossible de perdre une seconde de plus sans dévorer le reste de ses œuvres. Aujourd’hui, je commence avec Visage retrouvé, dont la mélodie, depuis lecture, ne me quitte plus.

Visage-retrouveWahab roule, fonce, hurle auprès du gnome à la planche à repasser. Victoire ! Il bat en retraite ! Mais ne crions pas à sa défaite trop vite, car le temps passe et avec lui les visages…

Sur l’horloge, le bruit des bombes et des mitraillettes a remplacé les tic-tac.  À ce rythme nouveau s’ajoute celui des larmes et le silence des rires. La ville sent la viande cramée, l’horizon est caché de fumée, les gens se fondent en silhouettes et l’on s’y habitue. Oui, on s’habitue à tout. Aux arbres qui explosent, aux immeubles qui s’écroulent, à la guerre aux fenêtres, aux gens qui disparaissent, au ciel sans oiseaux. Et, irrémédiablement, le temps passe.

Sur sa terre d’exil, Wahab ouvre les yeux sur ses 14 ans. La femme aux membres de bois revient hanter ses nuits, noircissant les contrées invisibles et le perdant dans la brume de cette nouvelle vie. Son père, c’est bien lui. Mais qui sont donc ces deux femmes qui prétendent respectivement être sa mère et sa sœur ? Ces visages, il ne les reconnaît pas. Oui, 14 ans pour Wahab, c’est l’âge charnière où le petit garçon est devenu homme, et où le réel du monde s’ouvre à lui.

Alors vient la fugue. Comme une évidence. Un moment où partir devient la seule certitude tenable pour ne plus supporter ce réel qui fait mal. Un mal de chien. Le nouveau paysage de Wahab supplante les arbres domestiques pour les arbres sauvages. La terre devient son lit et le ciel son cerveau.

La fugue devient voyage, rencontre, affrontement face aux peurs de l’enfance. La fugue offre les armes pour affronter la maison, la mère, les non-dits, les souffrances scellées. Et enfin vient l’amour.

Parution en janvier 2010 – 224 pages

Visage retrouvé, Wajdi Mouawad (Actes Sud) sur Fnac.com

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Anastasia
Anastasia
Libraire Fnac.com
Sélection de produits