Décryptage

Pour ou contre… faut-il acheter un smartphone à son enfant ?

17 octobre 2022
Par Hamza Timera
Pour ou contre... faut-il acheter un smartphone à son enfant ?
©dr

Dans ce nouveau rendez-vous, nous vous proposons de découvrir deux points de vue opposés sur une technologie, un produit, une tendance, etc. Deux experts et deux visions s’affrontent – amicalement – pour mieux vous aider à vous faire une opinion. L’objet du débat d’aujourd’hui ? Est-ce judicieux d’équiper son enfant d’un smartphone ?

L’objet du débat

Le smartphone, objet du quotidien dont il est difficile de se passer pour la majorité d’entre nous. Les débats sont nombreux à son sujet, notamment sur la confidentialité ou encore s’il faut en équiper les enfants. C’est d’ailleurs à ce sujet que Hamza et Christian vont débattre dans cet article.

Les protagonistes du débat :

  • Hamza est passionné par les nouvelles technologies et particulièrement les smartphones, il ne se refuse jamais à tester les nouveautés et dernières innovations.
  • Christian est spécialiste High-Tech et tout particulièrement branché haute-fidélité. Audiophile dans l’âme, il assume son côté ayatollah du bon son et peut se pâmer devant une belle enceinte colonne ou un amplificateur à tubes.

Je suis pour car …


photo-contributeur-07-2019-600x400-HamzaHamza : Personnellement, l’idée de donner un smartphone à un enfant ne me dérange pas. En revanche, cette utilisation doit être strictement encadrée. Avant d’acheter un smartphone à votre enfant, assurez-vous que ce dernier soit assez mature et responsable pour ça. Veillez également à mettre en place un contrôle parental.

Permet de garder le contact

Premièrement, équiper votre enfant d’un smartphone va vous permettre de rester en contact avec lui. Votre esprit sera alors tranquille et vous pourrez alors le joindre à tout moment lorsque vous n’êtes pas avec lui. Il existe sur le marché pas mal de forfaits bloqués qui sont adaptés pour les enfants et les adolescents, n’hésitez pas à vous renseigner sur le sujet.

Pour ceux qui veulent pouvoir connaître à tout moment la position de leur enfant, il est possible de localiser le téléphone et de voir en direct où se trouve le smartphone et donc l’enfant.

Un formidable outil éducatif

Aujourd’hui, le smartphone est bien plus qu’un simple outil de communication, c’est un appareil avec lequel on peut quasiment tout faire. De ce fait, il constitue un super outil éducatif pour vos enfants. Ils pourront effectuer des recherches facilement, télécharger des jeux éducatifs et s’informer sans difficultés.

Le smartphone facilite la sociabilisation et l’intégration des enfants

Les enfants sont maintenant pour beaucoup équipés de smartphones, on peut alors considérer que cela peut contribuer à la sociabilisation de vos enfants. Ils pourront communiquer facilement avec leurs amis par sms ou sur les réseaux sociaux, bien sûr dans un cadre strictement encadré et limité.

Débat_smartphone_enfants-1

Je suis contre car …

christianChristian : Pour commencer, il faut se poser la bonne question : de quels enfants parle-t’on ? Si on s’en tient à la définition large, un enfant est un être humain de moins de 18 ans. Dans la réalité, on considère comme un enfant une fille ou un garçon qui n’a pas encore atteint la période de la puberté /adolescence. D’ailleurs, ne dit-on pas souvent à un(e) adolescent(e) turbulent(e) « arrête de faire l’enfant » ?

Si le fait d’équiper un(e) adolescent(e) d’un smartphone ne me pose guère problème, il en va tout autrement quand ça concerne un enfant plus jeune.

Un smartphone pour quoi faire ?

Un argument revient souvent en faveur de l’utilisation des smartphones chez les jeunes enfants quand ils vont à l’école : comme ça je peux savoir où il ou elle est ! Mais au risque de faire mon vieux râleur, on faisait comment avant l’arrivée du portable ? On perdait un enfant sur deux sur le chemin de l’école ?! Cet argument est d’autant plus bizarre qu’à cet âge-là on est censé savoir où se trouvent nos enfants, il me semble ?!

Quant à l’argument de l’accès à l’information, il se heurte à deux écueils :

– Les spécialistes de l’enseignement le disent tous, les enfants mémorisent bien mieux les informations lues sur un livre que vues sur un écran. Plutôt que les laisser collés à un smartphone, un bon bouquin leur permet aussi de développer leur imagination.

– Je ne suis pas convaincu que l’essentiel du temps passé par un(e) enfant sur smartphone soit consacré à l’étude de la pensée janséniste dans l’œuvre de Blaise Pascal. Je peux me tromper, mais je pencherai plutôt pour des séances intensives de TikTok et de YouTube…

Socialisation, vraiment ?

Malgré qu’ils soient interdits avant 13 ans, trop de jeunes enfants ont accès aux réseaux sociaux, et contrairement à ce que pensent beaucoup d’adultes, ils n’en maitrisent pas toujours l’usage et surtout la portée. Là où une petite dispute dans la cour de récré se limitait à quelques témoins et avait vocation à être vite oubliée, elle prend aujourd’hui une toute autre résonnance quand elle est relayée sur les réseaux.

Autre problème, les enfants sont exposés beaucoup trop jeunes à des personnes mal intentionnées et à des contenus inappropriés. Selon une étude de la CNIL datant de 2021, l’accès aux réseaux sociaux se fait en moyenne vers 8 ans 1/2, et le temps passé sur le net par leur enfants essentiellement via le smartphone- est largement sous-estimé par les parents.  

Pas vraiment recommandé par les professionnels

Tous les parents ont pu le constater, les enfants ont tendance à s’isoler dans leur bulle lorsqu’ils sont sur smartphone, parfois à un stade qui évoque presque une forme d’autisme. Certains parents ont même tendance à laisser les enfants sur smartphone pour être tranquilles.

De plus, et c’est une chose entendue chez les spécialistes de l’enfance, l’usage intensif des écrans à ces âges est fortement déconseillé. Et je ne parle pas des instituteurs qui se retrouvent démunis devant ces gamin(e)s plongées dans leur smartphone dès le primaire et qui ont de plus en plus de mal à se concentrer.

Je terminerai avec un exemple personnel. Sur les conseils de notre médecin, j’ai fortement réduit l’accès aux écrans pour ma fille de 9 ans. Après un temps d’adaptation – « je suis une enfant maltraitée », etc. .- elle s’est mise à lire comme si sa vie en dépendait. Preuve que chez elle l’écran phagocytait la lecture.

Pour résumer, le smartphone chez l’enfant, oui mais à partir d’un certain âge et à doses homéopathiques. Et pourquoi ne pas commencer par un simple téléphone sans accès au net, qui lui permettrait de communiquer avec ses ami(e)s) sans être collé(e) à un écran ?

Débat_smartphone_enfants-3

Article rédigé par
Hamza Timera
Hamza Timera
Conseiller fnac.com high tech
Sélection de produits