Guide

[Dossier BD] Les 200 BD à lire dans sa vie !

06 janvier 2022
Par Anastasia
[Dossier BD] Les 200 BD à lire dans sa vie !

Des auteurs comme Winsor McCay (Little Nemo) ou encore Walt Disney (Mickey) contribuent au développement du genre de la BD, suivis de près par les comics (Superman, Captain America, Wonder Woman). Aujourd’hui, nous pouvons affirmer que la bande dessinée fait bel et bien partie de notre patrimoine culturel… Une reconnaissance plus que méritée. Retrouvez ici les interviews de vos bédéistes préférés… et les 200 BD à avoir lu dans sa vie !

Dossier BD : Les 200 BD à lire dans sa vie !

1984 par Xavier Coste : un album honoré du Prix BD Fnac – France Inter 2022

Xavier Coste avait un rêve secret, adapter 1984 de George Orwell en bande dessinée. Et c’est désormais chose faite ! Tout distingue cette adaptation de ce qui a déjà été fait, que ce soit par sa colorisation, ses dessins, le travail du scénario. Une œuvre redorée et modernisée sous l’œil d’un bédéiste de talent… et qui se voit aussi consacrée par le Prix BD Fnac-France Inter 2022.

> Lire l’article

Bédéthèque idéale : Prix BD Fnac 2013-2022

Le Prix BD Fnac célèbre depuis 2013 les nouveaux talents de la BD française et internationale. Elle a couronné, entre autres, Wilfrid Lupano, Fabien Nury, Véronique Cazot et Julie Rocheleau, … En 2019, la Fnac et France Inter s’associent, sous le haut parrainage d’Antoine de Caunes : ainsi naît le prix BD Fnac France Inter. Le nom change, mais les ambitions restent les mêmes : faire rayonner le neuvième art dans le monde culturel et mettre en lumière les jeunes auteurs. Petit tour d’horizon.

> Lire l’article


Bédéthèque idéale : petite histoire de la BD

Vous avez dévoré les aventures de Tintin étant plus jeune, votre enfant est féru de manga, mais vous ne connaissez pas pour autant l’histoire de la bande dessinée ? On vous donne quelques pistes qui vous permettront de vous initier rapidement à la genèse et à l’évolution de ce courant.

> Lire l’article

Interview : La bédéthèque idéale de Pénélope Bagieu

Enfant unique, Pénélope Bagieu a commencé par dessiner des frères et sœurs fictifs sur les murs de sa chambre. Désormais, elle est une autrice reconnue dans le monde entier avec sa série Culottées (récompensée par un Eisner Award), ses albums sont adaptés au cinéma, et elle a été nommée Chevalier des Arts et des Lettres en 2013. Une success story incroyable pour celle qui a commencé en croquant avec humour sa vie quotidienne dans son blog BD « Ma vie est tout à fait fascinante ».

> Lire l’article

Interview : La bédéthèque idéale de Jul

Les moins jeunes se rappelleront avoir rigolé sur ses petites bulles dans Fluide Glacial ou L’Écho des Savanes. Après avoir fait ses armes dans les rédactions de presse, le dessinateur Jul a « explosé » en 2005 avec Il faut tuer José Bové, BD à succès dans laquelle il brocardait les altermondialistes. Le travail de Jul est le fruit d’un joyeux mélange entre références historiques, actualité, culture populaire et humour.

> Lire l’article

Interview : La bédéthèque idéale de Riad Sattouf

Né à Paris, Riad Sattouf aura passé son enfance entre Algérie, Libye et Syrie avant de rappliquer en Bretagne à l’âge de 12 ans. Pour le jeune garçon, c’est le choc (des civilisations, des cultures…). Un malaise charnière qui traversera toute son œuvre, où il croque notre époque à grands coups de crayons et de traits d’humour drôle et grinçant, parfois cruel.

> Lire l’article

Interview : La bédéthèque idéale de Fabcaro

La plume acérée et le trait figé de Fabrice Caro – aka Fabcaro – a conquis un large public parmi les bédéphiles. Fabcaro dissèque notre société et nos manières avec une lucidité décapante, sans toutefois se départir d’une poésie que l’on pourrait qualifier d’étrange. Après être revenu sur le succès surprise de Zaï Zaï Zaï Zaï, dans Pause, il s’est mis à ausculter le couple dans deux de ses publications récentes : les très réussis Et si l’amour c’était aimer et Moins qu’hier (plus que demain).

> Lire l’article

Interview : La bédéthèque idéale de Didier Tarquin

Dès sa première œuvre, Les Maléfices d’Orient, Didier Tarquin bouge les lignes de la bande dessinée. Il impose un style à la fois généreux et intime où les petits détails cachés çà et là ont toute leur importance. On note déjà le plaisir de l’artiste à jouer avec le lecteur pour le fondre dans des mondes fantastiques où l’impertinence et la dérision sonneront dans le futur comme une marque de fabrique.

> Lire l’article

Interview : La bédéthèque idéale de Guy Delisle

Né en 1966 au Canada, Guy Delisle est un auteur québécois nourri à la BD franco-belge depuis sa plus tendre enfance. Ses nombreux voyages lui ont inspiré des bandes dessinées sous forme de reportages, où il n’hésite pas à se mettre en scène afin de raconter ce qu’il observe autour de lui. Depuis 2013, il s’attache aussi aux joies et aux aléas de la paternité avec Le Guide du mauvais père, chroniques humoristiques sur la vie de famille.

> Lire l’article

Interview : La bédéthèque idéale de Marion Montaigne

Née à l’Île de la Réunion, Marion Montaigne s’est formée à l’art graphique dans la prestigieuse école Estienne et aux Gobelins. Elle a travaillé chez TF1 dans l’animation, a été illustratrice et a participé à l’aventure Les Autres Gens (une bédénovella en ligne). Mais c’est la série Tu mourras moins bête qui l’a rendue célèbre : d’abord un blog de vulgarisation scientifique créé en 2008, des albums BD depuis 2011 et une série animée sur Arte.

> Lire l’article

Interview : La bédéthèque idéale de Benjamin Renner

Benjamin Renner s’est formé aux Beaux-Arts d’Angoulême et à l’école d’animation La Poudrière. Il est ainsi devenu à la fois auteur et dessinateur de bande dessinée, mais aussi réalisateur de films d’animation. Son travail a été unanimement salué par la critique. Récompensé par le Prix BD Fnac 2016 pour Le Grand Méchant Renard, Renner a également été couronné d’un César du meilleur film d’animation pour son adaptation d’Ernest et Célestine.

> Lire l’article

Bédéthèque idéale : les Héros

C’est souvent par la BD de héros, dite classique, que l’on découvre la bande dessinée. Anti-héros ou figures admirables, ces personnages évoluent d’album en album, pour vivre les aventures les plus rocambolesques. Cette catégorie de BD traditionnellement francobelge regroupe les grandes séries qui ont marqué l’enfance de nombreux lecteurs et ont parfois été ensuite adaptées sur grand écran.

> Lire l’article

Bédéthèque idéale : Fantasy et Heroic fantasy

Elfe, donjon, quête, monde merveilleux, mythe, magie… Si ce lexique attise votre curiosité, c’est que vous êtes au bon endroit ! Quoi de mieux pour sortir du train-train quotidien que de se plonger dans le monde imaginaire de la fantasy ? Partez défendre les elfes avec Duarte et Istin, ou pliez bagage pour traverser les sept marches du pays en quête de l’oiseau du temps sous le commandement de Loisel et Le Tendre. En route !

> Lire l’article

Bédéthèque idéale : Histoire

Qui est Le Caravage ? Qu’est-ce que la guerre du point de vue d’un soldat ? Comment écrit-on sur les camps de la mort ? Féru d’Histoire ou tout simplement curieux invétéré, cette sélection saura répondre à toutes vos attentes. Chacune des bandes dessinées présentées propose une immersion dans les arcanes de l’Histoire et vous donnera, on en est sûr, l’envie d’en lire encore plus !

> Lire l’article

Bédéthèque idéale : Science-fiction

Récits fictifs inspirés d’éléments historiques, de la science ou encore d’idées utopiques, ces albums sont l’œuvre d’imaginaires insatiables, tournés vers le futur. Qui n’a jamais rêvé de recevoir l’Incal lumière dont parle Jodorowsky ou encore de revisiter le futur… ?

> Lire l’article

Bédéthèque idéale : Polars et Thrillers

Élucider un mystère, déjouer les plans d’un gang, démasquer des criminels, tels sont les thèmes des BD policières, à l’instar de leurs homologues littéraires. Certaines sont inspirées de romans de James Ellroy, Stieg Larsson ou Jean-Patrick Manchette, d’autres sont de pures créations où les détectives peuvent être des chats (Blacksad), des cannibales (Tony Chu) et les gangsters des losers vintages (Ma révérence).

> Lire l’article

Bédéthèque idéale : Chronique sociale et Drame

La matière d’une fiction est souvent à portée de main, sous nos yeux, derrière nos fenêtres, en bas de la rue. Quand les bédéistes se placent en observateur de la vie quotidienne, cela donne des albums pleins de justesse et une riche palette d’émotions. Des petits bouts de vie croqués qui interrogent autant les problématiques sociales que sexuelles et dressent le portrait de gens ordinaires, des gens comme nous.

> Lire l’article

Bédéthèque idéale : Aventure

Vous aimez le rythme bien particulier des bandes dessinées d’aventure qui jouent entre péripéties et rebondissements ? Une sélection d’œuvres majeures au graphisme soigné, de la sixième aventure de Blake et Mortimer, qui tire son inspiration du cinéma expressionniste allemand des années 1920, jusqu’au diptyque La Vengeance du comte Skarbek, hommage au légendaire roman d’Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo. Place à l’aventure !

> Lire l’article

Bédéthèque idéale : Western

Les grands classiques du genre, Blueberry et Lucky Luke, ne sont pas américains, mais bien franco-belges. La BD de western met en scène des personnages et des histoires situées dans l’Ouest américain du XIXe siècle. Guerre de Sécession, ruée vers l’or, Indiens, chasseurs de prime, hors-la-loi, shérifs, croque-morts et héros solitaires sont les ingrédients essentiels de ces séries inspirées du cinéma américain.

> Lire l’article


Bédéthèque idéale : Documentaire et Reportage

Si la BD d’humour et la BD franco-belge sont très connues du grand public, il est un format dessiné qui s’éloigne des codes du genre et interroge notre rapport au réel. Les bédéistes s’emparent des faits, les décortiquent, les analysent, les exposent sous un angle différent. Mettre en mots et en images, c’est répondre aux ignorances, tenter de comprendre, mais aussi faire un pas vers l’autre. Voici neuf albums sillonnant entre documentaire et reportage, pour découvrir une autre manière d’écrire.

> Lire l’article

Bédéthèque idéale : Biographie et Autobiographie

Pas de bédéthèque idéale sans y inscrire le genre (auto)biographique ! Les auteurs se racontent ou dépeignent des histoires hors du commun, avec toujours un talent monstre. Et les femmes ont une place de choix dans cette sélection : des destins extraordinaires des Culottées de Pénélope Bagieu aux portraits romancés et dessinés du duo Catel et Bocquet.

> Lire l’article

 Bédéthèque idéale : Fantastique

Avez-vous pensé à tout ce que l’on peut faire en trois secondes ? Que feriez-vous si vous vous aperceviez que vous ne vivez plus qu’un jour sur deux ? Ces bandes dessinées interrogent fondamentalement les êtres et les actions. Néanmoins, si votre seul but est de taire ce cerveau un peu trop actif pour le simple plaisir de vous distraire, vous pourrez compter, parmi notre sélection, sur quelques bandes dessinées tout à fait rocambolesques.

> Lire l’article

 Bédéthèque idéale : les inclassables

Certains titres sont inclassables et malgré toute l’énergie dépensée dans l’élaboration de cette sélection de coups de coeur dessinés, nous n’avons pas réussi à les faire entrer dans les cases (humour de bédéiste). La narration est libre, les codes explosés, le talent immense. Comment la guerre nous transformerait aujourd’hui ? Existe-t-il une part de libre-arbitre ? Des sujets aussi libres que les albums qui les traitent.

> Lire l’article

Bédéthèque idéale : Humour

Héritière du dessin de presse et de la caricature, la BD d’humour se déguste sans modération. Que le trait soit fin ou exagéré à l’excès, son efficacité se mesure à nos éclats de rire. Ces auteurs maîtrisent l’art du sketch en une planche ou déroulent leur univers décalé tout au long d’un l’album. La BD d’humour agit comme un médicament contre la mauvaise humeur, tout en se nourrissant des petits travers du monde moderne pour mieux les dénoncer… Et en rire !

> Lire l’article

Bédéthèque idéale : Roman graphique et Adaptation littéraire

Aujourd’hui, le roman graphique est un genre à part entière qui s’inscrit dans une veine spécifique reconnue par les auteurs et les lecteurs. Ces albums, à la narration dense et travaillée, révèlent l’état du monde et des sociétés qui le composent. Ils prennent le temps et les libertés nécessaires pour envoyer aux lecteurs des messages forts. Le roman graphique reste l’occasion rêvée pour de nombreux auteurs de s’emparer d’un univers de façon unique et originale.

> Lire l’article

Article rédigé par
Anastasia
Anastasia
Libraire Fnac.com
Sélection de produits