Critique

La Vraie Vie : la lumière révélait dans toute sa noirceur 

27 septembre 2018
Par Sébastien Thomas-Calleja
La Vraie Vie : la lumière révélait dans toute sa noirceur 
©dr

La vraie vie n’est pas toujours celle que l’on rêve, dans ce conte en rose et noir…

Le rire de Gilles pouvait guérir toutes les blessures 


Lorsqu’on qu’on est une petite fille de dix ans vivant avec son père, sa mère et son frère âgé de six ans, dans un lotissement paisible à la périphérie de la ville, les journées d’été défilent, tranquilles, rythmées par le passage du glaciersymbole de joie et de plaisirs sucrés. 

Dans un lotissement où les gens sont aussi gris que leurs pavillons, la vie s’égaye au son de La Valse des fleurs de Tchaïkovski, signe de l’arrivée du marchand de glace. Mais le drame est partout, et il arrive sans qu’on y prenne gare.  

Un accident fera perdre son rire à son petit frère, en tant que grande sœur elle n’aura plus d’autre but que de le « réparer ». 

 La-Vraie-Vie-A-Dieudonné-primé

Les histoires, elles servent à mettre dedans tout ce qui nous fait peur


Le plus clair de leur temps livrés à eux-mêmes, Gilles et sa sœur passent leurs vacances dans ce pavillon. Ils ont chacun leur chambre, leurs parents aussi, c’est déjà pas mal. Mais, il y en a une quatrième, celle-là c’est « la chambre des cadavres ». Leur père est chasseur, braconnier à ses heures, et expose ses trophées fièrement. Avec pour interdiction d’y entrer, la pièce devient vite, pour des enfants de leur âge, une chambre aux cauchemars : entre une défense d’un éléphant gigantesque et une hyène empaillée, dont le rire sardonique et macabre semble figé. 

Nous suivrons ces deux enfants sur cinq étés. Cinq années de transformation : leurs corps, leurs caractères, et les premiers émois, des « sensations d’une indescriptible volupté, mais d’une puissance effrayante, incontrôlable. » 

Sauver son frère qui grandit trop vite sera son credo. Véritable Marie Curie en herbe, la science sera son refuge. Mais « les lois de la temporalité » l’aideront-elles à maîtriser la chimie des corps et la physique des sentiments qui l’attendent ?

 

La réalité sauvage de la chair et du sang


Dans la vraie vie rêvée d’une enfant de dix ans, la tragédie n’existe pas, et surtout si elle arrive, on ne reste pas livrée à soi-même, un petit frère à gérer. Mais la vraie vie c’est le père, entre deux crises de violence, qui boit du Glenfiddich devant la télé ou écoute Claude François les larmes aux yeux, et la mère, entre les courses et les repas à préparer, qui reste silencieuse telle « une amibe », inexistante ou « un vase », et manifeste plus d’amour à ses chèvres qu’à ses enfants.  

Avec pour seules occupations, les visites à la casse de voitures d’à côté, ce « cimetière de métal », et à une voisine un peu fantasque, c’est tout un monde plein de promesses que l’on peut enfin s’inventer, un monde dans lequel seuls resteraient les meilleurs moments de l’enfance. 

Entre la poésie et le drame, Adeline Dieudonné réussit à imprimer à son premier roman une atmosphère où l’étrange se mêle à une réalité désespérée. Pour le sourire de son frère Gilles, on suit l’évolution et le combat de cette petite fille qui ne rêve que de garder encore un peu de cette magie de l’innocence enfantine. 

Roman initiatique revêtu d’une noirceur sociale, sorte de poésie macabre, on sent peu à peu le drame poindre à chaque page. Une écriture parfaitement maîtrisée qui ne vous laissera pas de marbre. 

Espérons que « l’avenir veille sur toi », petite… 


Adeline Dieudonné a remporté le prix Première Plume ainsi que le prix Filigranes 2018. Elle est sélectionnée pour le prix du Style, le prix Renaudot, ainsi que le prix Goncourt. 

C’est assurément la grande découverte de cette rentrée littéraire, que l’on est fier d’avoir mis en lumière en lui attribuant dès le 14 septembre dernier le 17ème Prix du roman Fnac, par le biais d’un jury composé de 400 adhérents et de 400 libraires. 

À lire donc, sans tarder ! 

 

  

Parution le 29 août 2018 – 265 pages 

Photo d’illustration © PublicCo

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Sébastien Thomas-Calleja
Sébastien Thomas-Calleja
libraire à Fnac Parly 2
Sélection de produits