Actu

Spectre/Meltdown : Intel fait l’objet d’une trentaine de recours collectifs

20 février 2018
Par Thomas Estimbre

L’affaire des failles de sécurité Spectre et Meltdown a secoué Intel et le fondeur est la cible de 32 recours collectifs aux États-Unis.

Intel a une feuille de route chargée cette année avec la sortie de ses nouveaux processeurs, dont le Core i3-8130U, les différents correctifs pour remédier aux failles de sécurité Spectre et Meltdown et ses avocats qui vont devoir faire face à la justice. Dans un document remis au gendarme boursier américain (SEC), repris par le site The Verge, Intel reconnaît être la cible de 32 recours collectifs à cause de ses deux failles révélées début janvier. Trente de ces plaintes, ou class action, proviennent de clients qui s’estiment lésés par « les actions et/ou omissions » d’Intel. Des investisseurs ont également décidé de poursuivre le fondeur et prétendent que ce dernier a violé des lois en faisant des déclarations fausses ou trompeuses au sujet de Meltdown et Spectre.

Intel

32 recours collectifs à cause des failles Spectre et Meltdown

Enfin, trois actionnaires ont également décidé de s’attaquer aux membres du conseil d’administration. Ils reprochent à ces derniers ne pas avoir pris de mesures face aux suspicions de délits d’initié. Cela concerne tout particulièrement Brian Krzanich, PDG d’Intel, qui a décidé de vendre une grande partie de ses titres, juste avant les révélations concernant sa société. Une action qui lui a rapporté plus de 25 millions de dollars. Si le timing interpelle, cette décision n’est pas illégale. Selon Intel, la plupart des réclamations visent à obtenir le versement de dommages et intérêts. Il est pour l’heure impossible d’avoir une idée des montants demandés. Les poursuites n’en sont « qu’à leurs débuts » et Intel compte se « défendre vigoureusement », rapporte Le Monde.

Meltdown et Spectre touchent tous les processeurs Intel sortis depuis 1995. Cette affaire a contraint le géant de Santa Clara, mais aussi Microsoft ou Apple, à sortir en urgence des patchs pour corriger ces deux failles. Le déploiement des correctifs a entraîné des complications sur certaines machines et une baisse des performances. Depuis, de nouveaux patchs ont permis de limiter l’impact sur les performances.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin