Actu

Que vous rouliez ou non, n’utilisez pas votre smartphone

05 février 2018
Par Romain Challand

L’utilisation du téléphone au volant n’est pas interdite que lorsqu’un véhicule est en mouvement. Même à l’arrêt, l’automobiliste est passible d’une amende.

Si vous êtes du genre prudent, vous avez peut-être pris l’habitude de vous arrêter – sans prendre de risque évidemment – sur le bas-côté quand vous recevez un appel en voiture. Désormais, vous devriez songer à le faire sur une place de parking si vous ne voulez pas écoper d’une amende de 135 euros et d’un retrait de 3 points sur votre permis de conduire. Car, que votre voiture soit en mouvement ou non, il est interdit d’y utiliser son téléphone portable.

smartphone volant

En effet, on apprend aujourd’hui une petite subtilité sur l’utilisation d’un téléphone dans une voiture : il n’est autorisé que si le véhicule n’est pas « en circulation ». Et la Cour de cassation juge justement qu’à moins d’être sur une place de parking, un véhicule peut être considéré comme en circulation, même à l’arrêt, moteur éteint. La seule exception à cette règle concerne un véhicule en panne, cas pour lequel l’utilisation d’un smartphone est permise.

L’Automobile Club Association, organisme qui défend les automobilistes, estime que cette règle n’encourage pas les conducteurs à s’arrêter plutôt que prendre un appel en conduisant. S’il s’agit certainement de cas isolés, méfiez-vous toutefois du policier zélé.

Article rédigé par
Romain Challand
Romain Challand
Journaliste