Article

Pass Culture : qui est concerné et comment ça marche ?

14 mars 2022
Par Lisa Muratore
Pass Culture : qui est concerné et comment ça marche ?
©Ministère de la Culture

Après une généralisation, en 2021, pour les Français âgés de 18 ans, le pass Culture est désormais accessible à tous les adolescents entre 15 et 17 ans. Retour sur cette initiative qui unit culture et jeunesse.

Initialement cantonné à 5 puis à 14 départements en 2019, le pass Culture a été généralisé à l’ensemble du territoire français en 2021. Son objectif ? Promouvoir auprès des jeunes âgés de 18 ans résidants dans l’hexagone et en outre-mer les lieux culturels qui venaient de rouvrir, après plusieurs mois sans visiteurs. Cette offre se présente sous la forme d’un forfait de 300 € valable 24 mois, à dépenser dans des produits, des activités et des offres culturels.

Plusieurs formules en fonction de l’âge

Depuis le 1er janvier 2022, le pass culture s’est ouvert à tous les jeunes Français âgés de 15 à 17 ans. Grâce à cette nouvelle formule, ils disposent d’un crédit cumulable jusqu’à l’année de leurs 18 ans, qu’ils soient scolarisés ou non. La première année, le crédit est de 20 €, puis l’année de leurs 16 ans et 17 ans, le forfait s’élève à 30 €.

Outre les sommes allouées pour la part individuelle, le dispositif propose une part collective. Elle permet aux enseignants de réserver des sorties scolaires pour les classes de quatrième à la terminale afin de visiter des monuments culturels, de participer à des ateliers ou encore de profiter de spectacles. Il est également possible pour les groupes scolaires d’accueillir au sein des collèges et des lycées des professionnels de la culture ou des artistes. Côté budget, les élèves de la 4e à la 3e bénéficient d’un forfait de 25 €, les élèves de seconde et de CAP d’un forfait de 30 €, et les premières et les terminales de 20 €. Il existe aussi un pass Culture Pro qui permet aux professionnels de la culture de présenter leur programmation et de proposer des offres artistiques, gratuites ou payantes, à destination des jeunes.

Comment l’activer ?

Pour l’activer, il suffit de télécharger l’application gratuite pass Culture, disponible sur IPhone et Android. Après quoi, il faut remplir un dossier d’inscription, et fournir une pièce d’identité ainsi qu’un justificatif de domicile ou une attestation d’hébergement. L’inscription est ensuite vérifiée et confirmée par l’envoi d’un e-mail. Une fois le dossier validé, la personne pourra créer son compte et le voir crédité. Chaque activité ou produit culturel, géolocalisé en fonction du département de résidence, sera à réserver directement sur l’application en accédant au catalogue. Chaque réservation voit son montant prélevé sur le solde alloué. En échange, l’utilisateur reçoit un QR Code à présenter à l’entrée ou en magasin.

©Ministère de la Culture

Concerts, spectacles, mangas… un large catalogue proposé

Le catalogue du pass Culture comprend à la fois des offres physiques et numériques, disponibles à proximité, en fonction de la géolocalisation. Il peut d’abord être utilisé pour se rendre à des concerts, des spectacles, des expositions, ou au cinéma, mais aussi pour acheter des produits culturels, allant des mangas aux instruments de musique en passant par les DVD et les CD. Des cours artistiques initiatiques, comme le dessin ou la photographie, sont également proposés. Mais les bénéficiaires du pass Culture peuvent aussi souscrire à des abonnements à la presse en ligne ainsi qu’à des plateformes de streaming vidéo et musical. Cette initiative a pour objectif de faire la part belle aux plateformes françaises. Adieu donc Netflix ou Amazon Prime Vidéo et bonjour OCS, Canal+, FilmoTV ou Deezer ! Les passionnés de gaming peuvent aussi s’offrir des jeux-vidéo – dans la limite de ceux proposés par le pass : sont exclus ceux qui présentent un contenu violent ou pornographique.

©Ministère de la Culture

Quand la France prend exemple sur l’Italie

En France, le pass Culture est né d’une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. À l’époque, le futur président de la République souhaitait s’inspirer du « bonus cultura », mis en place depuis 2016 en Italie, et qui offre une aide culturelle de 500 € aux jeunes de 18 ans. Une première pour un pays européen, alors que l’Espagne a quant à elle annoncé l’instauration du pass Culture pour le printemps 2022. Une bourse de 400 € sera allouée aux jeunes espagnols de 18 ans. Des initiatives à moindre échelle, avec certaines subtilités, ont également vu le jour à travers le continent. C’est le cas de l’Allemagne qui, dans sa capitale, a déployé un pass Culture afin de faciliter l’accès des Berlinois à faibles revenus à la culture, aux activités sportives et aux loisirs.

À noter qu’en 2017, la France et l’Italie avaient soumis l’idée d’un pass Culture européen. Une idée qui n’a pour le moment pas été pérennisée, le projet devant encore faire ses preuves nationalement, alors que le Gouvernement français attend deux millions de nouveaux inscrits cette année.

Et si on parlait d’initiatives ?

À côté du catalogue initial, des formules inédites destinées aux utilisateurs du pass Culture sont proposées à travers la France, depuis un an. En 2021, le musée des Beaux-Arts de Caen leur avait par exemple proposé une visite à la lampe torche. La même année, une visite exclusive du Louvre de Lens leur était réservée tandis qu’au festival d’Avignon, ils avaient pu profiter de deux spectacles, d’une rencontre avec les comédiens et d’une visite des coulisses. Pour fêter le lancement du pass Culture à Toulouse, une soirée a été organisée par les Abattoirs Musée ; à cette occasion, plusieurs jeunes ont pu découvrir en avant-première l’exposition « Dur·e·s à Queer 2.0 » en présence d’artistes LGBTQIA+ et féministes. De son côté, la Scène Nationale de Maubeuge, dans les Hauts-de-France, a profité de la généralisation de 2021 pour faire découvrir aux jeunes sa salle de spectacle et sa programmation. Enfin, en 2022, l’Opéra National de Lorraine a organisé une soirée exceptionnelle réservée aux bénéficiaires du pass Culture. Grâce à un billet moitié prix, ils ont pu découvrir la représentation d’Ariane et Barbe-Bleue de Paul Dukas. Un engouement qui devrait donner des idées à de nombreux lieux culturels à travers la France encore cette année !

Article rédigé par
Lisa Muratore
Lisa Muratore
Journaliste