Actu

Google sait où vous êtes, même quand vous ne le voulez pas

22 novembre 2017
Par Romain Challand

Depuis janvier 2017, Google collecte les emplacements GPS des smartphones Android même lorsque l’utilisateur désactive l’accès à la localisation.

Depuis l’implantation des puces GPS dans nos smartphones, le respect de la vie privée semble s’évaporer petit à petit comme un mirage. Il faut dire que tous les principaux services modernes utilisent notre position, que ce soit pour nous asséner de la publicité ciblée, nous faire miroiter l’amour croisé dans la rue sur des apps de rencontre, ou plus banalement pour nous récupérer dans la ville (Uber, et consorts). Mais heureusement, certains utilisateurs sont encore fortement attachés à garder secrète leur position. Vous pensiez avoir le choix ? Google nous prouve que non.

localisation

Et c’est le site Quartz qui a mené sa petite enquête à ce sujet. D’après lui, lorsqu’un utilisateur de smartphone sous Android coupe tout accès du téléphone à la localisation, ce n’est qu’un coup d’épée dans l’eau. Le média s’est rendu compte que les mobiles collectent tout de même des données, et les envoient à Google lorsqu’une connexion à Internet est établie. En réalité, le mobile partage l’emplacement des tours cellulaires les plus proches, donnant une idée approximative de la position, et permettant même la connaissance précise de l’emplacement par le jeu de la triangulation. Seulement, il n’existe aucun moyen de désactiver cet envoi de données.

Mis au courant, et reconnaissant les faits, Google a indiqué que cette collecte cesserait à partir de ce mois de novembre 2017. Toutefois, la firme précise que cette collecte n’avait pour but que d’ « améliorer la vitesse et la performance de l’échange de messages ». Des données qui ne seraient ni stockées ni utilisées par Google, donc.

Article rédigé par
Romain Challand
Romain Challand
Journaliste
Pour aller plus loin