Vidéo

Goncourt un jour, Goncourt toujours

05 février 2022

L’instant Lire à la Fnac : le rendez-vous de toutes les littératures à ne pas manquer. Baptiste Liger, directeur de la rédaction du magazine Lire – Le Magazine Littéraire, partage ses conseils de lecture. La foisonnante actualité littéraire du mois de février voit plusieurs lauréats du prestigieux prix Goncourt de retour avec de nouveaux romans ! On vous en dit plus…

Goncourt un jour, Goncourt toujours !

Baptiste Liger : « Les saisons, que voulez-vous ma bonne dame, ne sont plus ce qu’elles étaient. Ainsi, le Goncourt était un symbole de l’Automne et maintenant le voilà devenu une affaire d’hiver alors quelques éclaircissements s’imposent.

Voilà une drôle d’affaire de calendrier éditorial, en effet, on peut s’apercevoir que nombre d’anciens lauréats du prix Goncourt voient leurs ouvrages être publiés en ce début d’année. Ça n’a rien d’un hasard. En effet, les éditeurs préfèrent généralement mettre en avant en août, septembre des auteurs qui n’ont pas eu la chance d’être couronnées.

Et puis il y a ce fait, tout simple et évident, on n’a pas le droit de recevoir deux fois dans sa carrière le prix Goncourt. Certes, il y a eu le cas Romain GaryÉmile Ajar, mais c’est une exception un peu compliquée.

Les-racines-du-ciel
La-vie-devant-soi

Qu’importe, en attendant, évoquons quatre de nos ex, appelons-les comme ça.

Il avait évoqué le Congo, Buffalo Bill (Tristesse de la terre) ou bien encore la Seconde Guerre mondiale dans L’ordre du jour qui lui avait valu les lauriers de chez Drouant.

Éric Vuillard évoque cette fois-ci dans Une sortie honorable la fin de la guerre d’Indochine, aussi bien sur le terrain en Asie que dans les murs de l’Assemblée nationale. Et il livre un beau récit, sec et documenté et surtout à hauteur d’homme dont il a le secret.

L-ordre-du-jour
Une-sortie-honorable

Cette même période historique se retrouve au cœur de la nouvelle entreprise littéraire de Pierre Lemaitre que l’on connaît tous depuis le succès considérable d’Au revoir là-haut.

Il se lance donc dans une grande trilogie dont on peut découvrir dès maintenant le premier tome, Le Grand Monde. Soit une saga feuilletonesque et familiale à travers les Trente Glorieuses qui nous mènera de Beyrouth à Saïgon en passant évidemment par Paris.

Au-revoir-la-haut
Le-Grand-Monde

Restons donc dans le domaine des grandes sagas familiales avec la publication du deuxième tome du Pays des autres de Leïla Slimani intitulé Regardez-nous danser. Cette fois-ci, l’autrice de Chanson douce nous fait retrouver la famille Belhaj dans les tourments de la fin des année 60, entre la France de l’esprit 68 et un Maroc en pleine reconstruction identitaire.

Chanson-douce
Regardez-nous-danser

Le « chouchou » du mois

Enfin, et je dois avouer que oui, c’est mon chouchou, Nicolas Mathieu, après Aux animaux la guerre et Leurs enfants après eux, fait son retour avec Connemara comme les lacs chers à Michel Sardou.

Il nous fait retrouver sa chère région du Grand Est avec deux personnages de quadragénaires, une femme qui est partie à Paris, qui a réussi et qui revient et un homme qui est resté. Il y aura, bien entendu, une relation très complexe entre ces deux individus qui, sous la plume de Nicolas Mathieu, ne sont jamais des clichés ou des fonctions de roman.

S’il se sert de leurs destins, c’est pour brosser un grand portrait social de la France contemporaine, d’une grande acuité. C’est le moins que l’on puisse dire.

Leurs-enfants-apres-eux
Connemara

Bref, quatre livres pour occuper vos longues soirées d’hiver, tranquillement chez vous, avec votre plaid et pourquoi pas en écoutant un petit Michel Sardou ? »