Actu

Enfin du nouveau (et une baisse de prix) pour Super Mario Run

25 septembre 2017
Par Laure Renouard

Nintendo prévoit une mise à jour dès cette fin de semaine pour son titre mobile Super Mario Run. Au programme, de nouveaux modes de jeu et une promotion.

Annonce star de la conférence d’Apple dédiée à l’iPhone 7 l’an dernier, Super Mario Run est disponible depuis la fin 2016 sur iOS et depuis le printemps 2017 sur Android. Alors que l’iPhone 8 fait tout juste ses débuts, c’est une mise à jour du jeu qui se profile. Prévue le 29 septembre, elle apportera bon nombre d’ajouts et permettra aux intéressés d’investir en déboursant un peu moins d’argent.

Super Mario Run

Au premier rang des nouveautés, l’apparition de Daisy parmi les personnages jouables, qui comptent évidemment Mario, mais aussi Luigi, Yoshi et Toadette, à débloquer au fil des niveaux. Un nouveau Monde Étoile doté de 9 niveaux sera quant à lui proposé une fois les six premiers niveaux terminés. Des niveaux qui, eux, ne changent pas. Toutefois, un mode de jeu baptisé Remix 10 présentera un « remix » de niveaux dans une configuration aléatoire associant à chaque fois dix sections de niveaux se succédant à un rythme « frénétique ». De nouveaux éléments permettant de décorer le Royaume Champignon pourront être collectés dans ce mode Remix 10, sans oublier la possibilité offerte aux joueurs d’écouter leur propre musique durant leurs parties de jeu.

Super Mario Run

La bonne nouvelle du jour, c’est que le titre, facturé dans son intégralité 9,99 euros à son lancement, bénéficiera du 29 septembre au 12 octobre d’une promotion substantielle, puisqu’il sera alors disponible à 5,49 euros sur l’App Store comme sur le Play Store. De quoi convaincre ceux qui avaient reculé après avoir téléchargé le titre avant de le désinstaller une fois ses niveaux gratuits réalisés. Notez que la date du 29 septembre est chargée pour Nintendo, puisqu’elle est aussi celle du lancement de sa Super Nintendo Classic Mini, réédition tout-en-un de sa célébrissime console.

Article rédigé par
Laure Renouard
Laure Renouard
Journaliste
Pour aller plus loin