Actu

Cinq ans de prison pour le Vice-Président de Samsung

25 août 2017
Par Driss Abdi

Lee Jae-Yong, l’héritier de l’empire Samsung, a été reconnu coupable de corruption, d’abus de biens sociaux et de parjure.

Fils du Président de Samsung et successeur désigné à la tête de l’entreprise, Lee Jae-Yong était mêlé à une affaire de corruption qui a fait grand bruit en Corée du Sud. Arrêté par la police en février dernier, le Vice-Président du géant de Samsung Electronics a finalement été reconnu coupable des chefs d’accusation suivants par le tribunal : corruption, abus de biens sociaux et parjure avec à la clé cinq années derrière les barreaux.

 Photo : AP Photo/Lee Jin-man
Photo : AP Photo/Lee Jin-man

On rappelle que Lee Jae-yong était soupçonné d’avoir versé environ 40 millions de dollars à Choi Soon-sil, une amie proche de l’ancienne Présidente Park Geun-hye qui a elle-même été destituée en décembre 2016. Ce faisant, il aurait influencé l’arbitrage du gouvernement dans le cadre de la fusion entre Samsung C&T et Cheil Industries, deux filiales du premier conglomérat sud-coréen. Problème, la valorisation de C&T aurait été bien inférieure à sa valeur réelle, si l’on en croit les actionnaires.

Article rédigé par
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pour aller plus loin