Actu

Avec l’achat de SMI, les lunettes de réalité augmentée d’Apple plus proches que jamais

06 juillet 2017
Par Laure Renouard

Un élément de plus permet désormais d’attendre de pied ferme des lunettes de réalité virtuelle ou augmentée chez Apple. La marque a en effet acquis un spécialiste du suivi oculaire.

Si Apple n’a toujours rien annoncé, les indices se multiplient et pointent vers le développement d’un casque de réalité virtuelle ou de réalité augmentée. Le printemps dernier a vu passer des éléments pour le moins intrigants, puisque l’on a alors constaté que la Pomme avait déposé des brevets liés à ce type d’accessoires. La WWDC, en juin dernier, a en outre été l’occasion de dévoiler la plateforme ARKit, dédiée à la création de contenus en réalité augmentée avec des iPhone. En somme, un intérêt certain pour l’AR et la VR qui se confirme aujourd’hui par le biais d’un rachat.

SMI Apple

Repéré à la fin du mois dernier par MacRumors, le rachat de la société allemande SMI (SensoMotoric Instruments) n’était pas officiel. Il a rapidement été confirmé par un porte-parole du géant américain, indique le média Axios, bien qu’Apple se refuse à préciser les intentions cachées derrière cette acquisition, dont le montant d’ailleurs reste confidentiel.

Ce que l’on sait néanmoins, c’est bien que SMI, fondée il y a un peu plus de 25 ans, a fait du suivi oculaire sa spécialité, et indique travailler notamment dans les domaines de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée. L’entreprise, qui fournit aussi bien le matériel que le logiciel, propose ainsi des lunettes intégrant son système d’eye-tracking, mais aussi un module indépendant fournissant les mêmes fonctionnalités à des constructeurs tiers.

SMI a en outre collaboré avec des firmes telles qu’Omnivision, qui lui a fourni les capteurs nécessaires au suivi des yeux, ou même Sony, qui réfléchissait dès 2014 à l’intégration du suivi oculaire dans des jeux. Reste maintenant à voir ce qu’Apple compte faire des technologies de SMI, qui pourraient aussi bien lui servir pour la création d’un casque ou de lunettes connectées qu’à une reconnaissance oculaire destinée à sécuriser ses terminaux.

Article rédigé par
Laure Renouard
Laure Renouard
Journaliste
Pour aller plus loin