Actu

MWC 2017 – Lenovo promet de commercialiser 4 nouveaux Moto Mods chaque trimestre

01 mars 2017
Par Laure Renouard

Le Moto Z ne sera pas laissé de côté par Lenovo, qui annonce son intention d’élargir son catalogue de Mods disponibles avec une plus grande régularité. Ce seront donc quatre modules qui seront ajoutés chaque trimestre à son catalogue.

Si son Mobile World Congress est essentiellement dédié à ses nouveaux Moto G5 et G5 Plus, Lenovo a également annoncé le lancement de nouveaux Mods dédiés à son fer de lance de 2017, le Moto Z. Le smartphone modulaire gagne ainsi cinq éléments, dont au moins un ne sera pas commercialisé dans l’Hexagone. Ces derniers complètent les Mods déjà disponibles, sous la forme d’une coque-batterie plus fine que les Mods Incipio, d’une manette dédiée au gaming, d’un turbo charger, d’un dock-tablette et d’un Mod permettant d’utiliser l’assistant personnel d’Amazon, Alexa. Ce dernier ne sortira pas en France, du moins dans un premier temps, et n’est annoncé que pour les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Autriche. Le prix des modules, quels qu’ils soient, n’est pas encore précisé.

Lenovo Moto Z

Vers un large catalogue de Mods

Pour l’heure, Lenovo s’est appuyé sur l’expertise de marques telles que Hasselblad (photographie) ou JBL (audio), avec plus ou moins de succès selon les modules. La marque promet aujourd’hui de poursuivre sur cette voie, en partenariat avec d’autres constructeurs ou en solo. Et assure son intention de continuer à en proposer sur la durée, afin « d’offrir un usage illimité au consommateur ».

Il faudra compter sur le lancement de quatre Mods chaque trimestre à partir d’avril prochain, soit de seize modules par an. Un rythme soutenu qui laisse entrevoir la sortie d’au moins un nouveau terminal modulaire dans les mois à venir, dont le format sera similaire à celui du smartphone actuellement disponible. Rappelons que Motorola indique avoir écoulé plus de deux millions de Moto Z dans le monde, et espère atteindre son objectif de 3 millions de ventes.

Article rédigé par
Laure Renouard
Laure Renouard
Journaliste
Pour aller plus loin